Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Avec 636 postes en moins dans le second degré, et la création de seulement 8 postes d'enseignants dans le 1er degré pour 1000 élèves supplémentaires à la rentrée prochaine, l'académie de Lille est une nouvelle fois durement touchée par les suppressions de postes.

Depuis la rentrée 1998, c'est plus de 3560 postes d'enseignants qui ont été supprimés dans l'académie de Lille pour le second degré.

L'annonce de ces suppressions de postes est un nouveau coup dur pour les étudiants, les enseignants et les élèves de notre région.
 
De nombreux étudiants de notre région (y-compris des étudiants d'Hénin-Beaumont) préparent chaque année les concours de recrutement de l'Education nationale (Capes, Agrégation...).
Ces nouvelles suppressions de postes modifient les règles du jeu pour des étudiants qui préparent les concours depuis la rentrée de septembre.

Pour les enseignants, ces suppressions de postes signifieront classes surchargées, service partagé sur plusieurs établissements, mobilité imposée, travail en équipe plus difficile...

Les élèves subissent d'ores et déjà les conséquences de cette politique à courte vue : suppression d'options, conditions d'apprentissage plus difficiles dans des classes trop chargées, recul des heures en petit groupe...

La section d'Hénin-Beaumont du PCF soutient le combat des organisations syndicales enseignantes et étudiantes (FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA Education, SUD Education, CNT Education, FAEN, EIL, UNEF, SUD Etudiant) qui appellent à la grève vendredi 20 janvier.

Les militants communistes seront présents à la manifestation unitaire régionale de Lille, ce vendredi 20 janvier, à 14h30, Porte de Paris.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

el diablo 21/01/2006 14:37

Découvrez le blog d'El Diablo

ED 16/01/2006 12:40

Le système est sclérosé. Chirac doit partir s'il lui reste un peu de dignité.