Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

undefinedGarantir vraiment le droit au logement pour tous exige un effort de toutes les communes. Chacun doit trouver un logement adapté à ses moyens, à ses choix. Il faut combattre toute forme de ghettoïsation, en assurant une véritable mixité sociale.

. Finir complètement la réhabilitation de toutes les cités minières (Soginorpa, maison et cité).

. Engager une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH), résorber l’habitat insalubre et stopper la pratique de certains «marchands de sommeil».

. Soutenir l’accession sociale à la propriété par des opérations sécurisées pour les familles moyennes ou modestes.

. Assurer la mixité sociale dans toutes les nouvelles opérations, bien répartir sur tout le territoire des logements sociaux.

. Réaliser de nouvelles résidences et logements spécifiques pour les jeunes (étudiants, jeunes ménages) ou pour nos aînés (béguinage etc...).

. Garantir la gratuité du dépôt de garantie, des cautions pour les foyers aux ressources moyennes, pour les plus modestes ainsi que les jeunes. (Locapass etc...).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
M. Noël,Pour assurer un barrage efficace face au front national, n'eut-il pas été plus judicieux de composer une alliance de gauche autour de Daniel Duquenne, sachant que Gérard Dalongeville est détesté des Héninois ?
Répondre
C
5ème axe du projet de Daniel Duquenne "Améliorer le cadre de vie" sur le blog  de l'AR.http://ceckasince2.hautetfort.com/
Répondre
T
une photographie du rond point des vaches ou de celui d'Ikéa aurait été certes moins idyllique mais tellement plus proche de la vérité sur le respect qu'à Mr Dalongeville pour l'environnement des Héninois. J'ai lu avec effroi un tract de l'UMP rapportant du futur projet Parcolog décidé par Mr Dalongeville. Il a vraiment un sens particulier du bien être des héninois... Ce qui me désole, c'est que toi, David, qui m'a prouvé que tu pouvais avoir des convictions, toi disais-je, tu te rendes complices de ce projet catastrophique !
Répondre