Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

undefinedLa campagne électorale se poursuit et les militants communistes étaient, une fois de plus, sur le marché vendredi matin.

David Noël et ses camarades ont distribué plusieurs centaines d'exemplaires de notre dernier tract national dénonçant la barbarie ultra-libérale.

Par la suite, nous sommes allés retrouver Pierre Ferrari et nos camarades du MJS, accompagnés de Marie-Noëlle Lienemann, d'Annick Genty et des militants socialistes héninois. 

La gauche d'Hénin-Beaumont est désormais rassemblée, derrière Gérard Dalongeville et Marie-Noëlle Lienemann. Ce rassemblement, les Héninois l'attendaient depuis longtemps, comme ils attendent qu'on leur parle du fond. Les partis politiques doivent refaire de la politique à Hénin-Beaumont et mener la bataille idéologique pour la diffusion des idées anticapitalistes et antilibérales.

C'est ce qu'ont fait les communistes sur le marché d'Hénin-Beaumont. Alors que Nicolas Sarkozy, sur le site de Metaleurop, versait des larmes de crocodile sur les ravages d'un système ultra-libéral qu'il est le premier à défendre, les militants communistes ont distribué un tract dénonçant la barbarie ultra-libérale.

L'actualité montre chaque jour à quel point la droite se moque de nous. Les patrons du CAC 40 voient leurs profits exploser, mais Nicolas Sarkozy regarde ailleurs. Il a choisi de stigmatiser les plus faibles, de s'en prendre aux chômeurs, aux retraités, d'attaquer les fonctionnaires...

La barbarie ultra-libérale est à l'oeuvre. Contre la barbarie ultra-libérale, les habitants d'Hénin-Beaumont doivent rejoindre les partis de gauche qui les défendent et faire gagner, les 9 et 16 mars une gauche fière de ses valeurs en votant pour la liste de rassemblement de la gauche aux élections municipales.

Télécharger le tract
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Coup de gueule contre Sarkozy et sa politique du porno.
Répondre