Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le premier ministre, Dominique de Villepin, a dévoilé le 16 janvier son plan pour l’emploi, qui se traduit par le Contrat Première Embauche (CPE). Présenté par le gouvernement comme une mesure miracle pour lutter contre le chômage des jeunes, le CPE, n’est qu’une nouvelle attaque contre le droit du travail. Destiné aux jeunes de moins de 26 ans, il élargit la précarité en instaurant une "période d’essai" de 2 ans, tout en permettant aux employeurs de bénéficier d’exonération de charges patronales. Cette "période d’essai" donne à l’employeur la possibilité de licencier un salarié sans motif ni préavis, ce qui enlève toute possibilité à un jeune de s’installer ou de bénéficier d’un crédit. Et la seule "compensation" accordée est, en cas de licenciement au bout de 4 mois de travail, une indemnité de 460 € versée pendant deux mois par l’état. Comment s’opposer à un employeur qui peut, sans avoir à se justifier, vous licencier du jour au lendemain ?

Cette mesure est un nouveau coup de couteau dans le dos de la jeunesse. On ne peut tolérer d’un gouvernement qu’il considère la jeunesse comme une source de salariés "jetables". Qui plus est, comment ne pas voir là les prémisses d’un conflit de génération, poussant les plus vieux vers la sortie pour les remplacer par une main d’œuvre plus jeune, mais aussi moins payée et plus malléable. De plus, joint au Contrat Nouvelle Embauche présenté cet été, le gouvernement montre clairement qu’il place la précarité des jeunes et des salariés parmi ses priorités. L’augmentation du nombre de contrats précaires est une grave menace contre le CDI et la sérénité de l’emploi. Les menaces que fait également peser le gouvernement sur le droit du licenciement montre clairement une volonté de démantèler progressivement le code du travail dans le but d’instaurer une précarité des salariés au profit des employeurs.

Enfin, alors qu’il prétend lutter contre le chômage des jeunes, le gouvernement supprime plus de 6000 postes ouvert aux concours dans l’enseignement, (alors que dans un même temps les effectifs des classes augmentent) et cela d’autant plus dans le Nord Pas de Calais, où plus de 600 emplois sont supprimés à cause de la nouvelle carte scolaire. On ne peut pas dire qu’empêcher plus de 6000 étudiants de rentrer dans l’enseignement alors qu’il serait nécessaire de recruter c’est créer de l’emploi ! Face à ces attaques, nous nous devons d’opposer au gouvernement un front uni afin d’organiser la contre-offensive. En conséquence, nous exigeons le retrait immédiat du Contrat Première Embauche et du Contrat Nouvelle Embauche.

Le collectif lillois pour le retrait du Contrat Première Embauche appelle à participer aux assemblées générales prévues : A Lille 3, jeudi 26 janvier 12H amphi 3 A Lille 1, vendredi 27 janvier 12H30 amphi Fresnel au P1 Ainsi qu’à la manifestation organisée le jeudi 2 février à 14H30 au départ de porte de Paris (métro mairie de Lille), pour rejoindre ensuite le cortège de la fonction publique.

Cé, FSU Nord Pas de Calais, JC, JCR, LCR, MJS, PC, PS, SUD éducation 59/62, SUD étudiant-e, UD CGT, UEC, UNEF, Union syndicale Solidaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Coucou David, je regarde quasiment tous les jours les blogs politiques d'Hénin-Beaumont... Et je peux te dire que l'offensive Briois est forte, à tel point que je pense qu'il a ses chances (ce qui est terrible !). Tu dois redoubler d'efforts pr présenter une autre réalité que celle qui nous dépeint sur la municipalité (que je ne connais pas, mais qui paraît archi-nulle)... Met ton blog plus souvent en oeuvre, et lutte directement contre ces propos.Pour ton info, j'ai laissé des commentaires sur son blog, qui exprimait ma façon de penser... Mais à chaque fois, ils disparaissent comme par enchantement (c'est que je dois être fort en critique) !!! Voilà David, sinon bonne continuation. Le dernier commentaire de Briois s'en prend directement au PCF : va voir !
Répondre
D
Merci Laurent ! En réalité, je pense que tu surestimes la force de ce personnage, mais il se trouve que la nature a horreur du vide... Quoi qu'il en soit, ça ne m'étonne pas que tes commentaires soient effacés. Effectivement, il y a un travail de terrain à mener, il faut aller à la rencontre de la population, être à l'écoute des besoins des habitants, les informer de nos propositions, pas seulement via notre blog, mais en faisant du porte à porte, en distribuant des tracts, sur le marché ou à la sortie des usines.  Si on abandonne ce travail, on laisse le champ libre à d'autres forces politiques qui le feront à notre place. La montée du néolibéralisme depuis la fin des années 70 a eu pour conséquences de briser les solidarités traditionnelles syndicales, politiques ou religieuses et de promouvoir un individualisme exacerbé face auquel le populisme d'extrême droite a pu apparaître, à un moment, comme une alternative.En réalité, on sait toi et moi que ça n'est pas le cas. A nous de le démontrer par la pratique en menant ce travail de terrain que nous avons parfois abandonné. Cordialement,
E
Merci pour vos visites sur mon blog<br /> continuez ...<br /> EL DIABLO...................olé!
Répondre
E
Découvrez le blog d'EL DIABLO, le blogueur au couteau entre les dents.<br /> cliquez sur site "web"
Répondre
D
Je suis allé faire un tour sur ton blog, c'est un blog militant sur lequel on trouve pas mal de choses intéressantes et de nombreux liens. Bonne continuation !