Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

undefinedMarie-Noëlle Lienemann pour l'union de la gauche, Marine Le Pen pour le FN, Christine Coget pour l'Alliance Républicaine et Peggy Trojanowski pour l'UMP se sont affrontées hier matin sur le plateau de France 3 Nord-Pas-de-Calais pour une édition spéciale de La Voix est libre consacrée aux municipales d'Hénin-Beaumont.

Arbitré par Véronique Marchand et Pierre-Yves Grenu, le débat a tenu toutes ses promesses et a révélé le vrai visage du FN et de l'Alliance Républicaine.

Face à trois candidates qui auront criblé de flèches Gérard Dalongeville, Marie-Noëlle Lienemann a été la seule candidate à défendre un projet pour Hénin-Beaumont. Posée, Marie-Noëlle Lienemann a été positive et convaincante.

En face, Marine Le Pen, qui avait adopté une stratégie de dénigrement systématique, n'a fait qu'attiser les peurs, suscitant l'incrédulité des journalistes. Interloqué, Pierre-Yves Grenu a fait remarquer à la candidate du FN que vu de Lille, on n'avait pas vraiment le sentiment qu'Hénin-Beaumont soit réellement sillonnée par des bandes de caïds.

Face à Marie-Noëlle Lienemann s'interrogeant à juste titre sur l'efficacité et le coût de la vidéosurveillance - Hénin-Beaumont n'est tout de même pas une capitale internationale menacée par des attaques terroristes - le FN, l'UMP et l'Alliance Républicaine ont défendu tour à tour la mise en place de caméras de surveillance à l'entrée du cimetière et aux quatre coins d'Hénin-Beaumont.

Même aveuglement en matière budgétaire, le FN préconisant le non-remplacement des fonctionnaires municipaux partant en retraite. Les usagers de la crèche municipale apprécieront...

Enfin, en matière culturelle, les téléspectateurs auront été effarés d'entendre le FN critiquer une programmation "élitiste" - alors que l'Escapade offre au contraire une programmation diversifiée et accessible à tous - et demander plus de "thés dansants" à la place des concerts rocks régulièrement organisés à l'Escapade et dans les cafés. Les groupes de la scène rock locale et les clubs du troisième âge, particulièrement actifs dans notre commune, apprécieront...

Brillante, Marie-Noëlle Lienemann a prouvé son sérieux face à des adversaires qui avaient choisi de dézinguer le Maire d'Hénin-Beaumont.

On ne peut que regretter l'attitude de Christine Coget, numéro 2 de l'Alliance Républicaine dont les connivences avec le FN sont apparues au grand jour. En une heure de débat, pas une fois, Christine Coget n'a attaqué Marine Le Pen et le Front National.

Jean-Marie Le Pen vient d'être condamné par la justice pour ses propos honteux sur le massacre d'Ascq, le FN a fait la preuve, à Vitrolles, Toulon, Orange et Marignane, de son incapacité à gérer une ville, les maires FN ont détruit le tissu culturel et associatif, ils ont muré des cafés musicaux (on se souvient du célèbre épisode du Sous-Marin !), ils ont mis en place des systèmes de vidéosurveillance aussi coûteux qu'inefficaces et érigé le clientélisme politique en règle.
A Hénin-Beaumont, le FN multiplie les tracts orduriers et les menaces de procès. Comment Christine Coget peut-elle mettre le climat tendu de la campagne sur le dos de Gérard Dalongeville alors que nous sommes quotidiennement insultés sur le blog et dans les tracts de Steeve Briois ?
Ancienne conseillère municipale socialiste, numéro 2 d'une liste "républicaine", on attendait Christine Coget sur ce terrain. Depuis 1898 et l'Affaire Dreyfus, la lutte contre l'extrême droite est au coeur des valeurs de la gauche et des républicains.
Mme Coget l'a visiblement oublié, à l'image de ses colistiers. Lamentable, le positionnement de l'Alliance Républicaine ne peut qu'interroger. Il y a des silences qui résonnent comme l'aveu d'une connivence...

Dans une semaine, les électeurs d'Hénin-Beaumont se rendront aux urnes. Eclairant, le débat d'hier matin a bien montré de quel côté était le projet d'avenir. Face aux listes qui jouent sur les peurs et les divisions, la liste de l'union de la gauche est la seule à proposer un projet positif, un projet qui rassemble, un projet qui fera d'Hénin-Beaumont une ville d'avenir.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonjour,juste par plaisir.... certaines personnes peuvent peut être admettre que les "dires" ce jour là sur Monsieur DALLONGEVILLE n'étaient pas des mensonges quand on voit 1 an après ce qu'il se passe... c'est scadaleux!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
A
Dans ce cas, comment expliquer que Mme Liennemann ait accepté de serrer la main à Marine Le Pen?Personnellement, je pense qu'il faut se garder de distribuer des brevets des respectabilité et de republicanisme, n'oubliez pas que pendant longtemps, le PCF a été considéré -à tort à mon avis - comme non republicain et non respectable...
Répondre
B
DavidJ'éprouve à votre égard, et en toute sincérité, une certaine forme d'admiration. Votre faculté à défendre l'indéfendable, en tenant bon sur vos paradoxes et contradictions qui alimentent votre quotidienneté, est extraordinaire...Vous êtes incroyable ! Les saloperies, David, quand bien même fussent-elles de G. Dalongeville, restent des saloperies... celles là même qui donnent de la crédibilité à l'extrémisme.Bien à vous et à bientôt (il est probable en effet que nous nous rencontrions bientôt...).
Répondre
D
Vous êtes pourtant éligible sur la liste d'un homme qui a utilisé des méthodes bien pires que celles dont Steeve Briois et Marine Le Pen ont pu usé....
Répondre
D
Absolument pas. Que le Maire ait eu dans le passé des méthodes contestables, je l'ai dit et je les ai contestées. Mais c'est sans commune mesure avec les méthodes du FN.Vous avez lu le blog du FN aujourd'hui ? Une fois de plus, Steeve Briois menace de diffuser des tracts orduriers. Quel image donne-t-il de la politique ? Ces menaces ne le grandissent pas, c'est méprisable.Comment peut-il même prendre son clavier pour y écrire, comme ce matin : "Attention, si vous me cherchez, je vais distribuer des saloperies !"
A
Mr Noel, vous n'avez jamais serré la main de Mr Briois, mais sur la vidéo résumant le débat, on peut voir à la fin Marine le Pen et Mme Lienneman se serrer la main, ce n'est pas forcémment un geste de connivence, c'est une simple marque de respect vis à vis de son interlocuteur non?
Répondre
D
Je respecte mes interlocuteurs républicains, mais Steeve Briois et Marine Le Pen ne sont pas républicains et ne sont pas respectables. Les attaques personnelles, les injures, les insinuations, les taupes multicartes... Depuis 2001, la vie politique héninoise est pourrie par les méthodes du FN. Ces gens-là ne sont pas respectables.
P
Un tel degré d'entêtement ne relève même plus de l'absurdité politique. Monsieur Noël, en tenant de tels propos, vous m'insultez. Mais celà importe peu. Ce qui m'importe en revanche, c'est votre aveuglement dont les victimes pourraient être les héninois. Votre propagande pue la peur mais aussi et surtout votre incapacité à assurer la moindre responsabilité d'une situation à laquelle vous contribuez. Votre soumission à Dalongeville, et quoi qu'en disent vos éternels démentis de petits garçons pris les doigts dans la confiture, m'en rappellent d'autres et me ramènent 70 ans en arrière. Vous n'avez plus d'idéal ! La nature ayant horreur du vide, d'autres fort heureusement sont d'ores et déjà prêt à prendre le relais pour que disparaisse ce que vous avez aider à semer : l'extrémisme ! Ces autres là, monsieur Noël, s'appellent notamment M. DUQUENNE, Madame COGET, ...Et puisque l'insulte vous sied si bien, permettez moi cet amical "allez vous faire foutre".
Répondre
A
J'ai très franchement trouvé ce débat nul, sans interet.Les quatre intervenantes m'ont beaucoup déçu, notamment Marine Le pen et mme Lieneman.Ce débat n'a rien apporter sauf que désormais nous sommes surs de la préférence de l'AR en cas de deuxième tour Dallongeville-Briois.Marine Le Pen, pourtant grande oratrice, a paru très faible.C'est assez étrange quand on regarde ses "adversaires" du jour, qui étaient loin d'etre des lumières.Je ne sais vraiment pas pour qui voter.En tout cas, ce qui est sur, c'est que l'ump ne remportera pas ces municipales, et tant mieux.
Répondre
D
Oui, ça pour la préférence de l'AR en cas de deuxième tour Dalongeville-Briois, c'était clair, Christine Coget a terminé l'émission là-dessus : "Tout sauf Dalongeville !" Et vous avez vu les images finales, au moment du lancement du générique ? Je viens de les regarder à nouveau : on voit Marine Le Pen sortir son DVD et le montrer à la caméra, Christine Coget sortir le programme de l'AR, toutes les deux se regardent, ont un sourire de complicité et se mettent à rire ensemble. Moi, je n'ai jamais serré la main à Steeve Briois. Christine Coget arrive à rire avec Marine Le Pen, ça en dit long... Maintenant, Georges Bouquillon peut bien me trouver vindicatif et sectaire, mais je trouve la ligne politique, les formules, le comportement de Christine Coget indignes.EDIT : L'AR semble reconnaître que la dernière formule de Mme Coget, qui m'a fait bondir et aura fait bondir beaucoup d'Héninois est malheureuse. Ils ajoutent ce soir : "mais également tout sauf le FN" (ce que Mme Coget n'avait pas dit samedi). Donc acte. 
M
Hallucinant à quel point l'aveuglement peut être une valeur de gauche.Madame lienemman a été nullisime, tout spécialiste de la com vous le dirait
Répondre
D
Absolument pas, je l'ai trouvée au contraire positive et rassurante, à l'opposé de l'attitude hautaine des autres intervenantes qui avaient choisi la tactique du dénigrement systématique. Les Héninois préfèreront une candidate positive et rassurante à des candidats qui sont dans le dénigrement, le mépris et la division.
D
avec du recul et de l'honnêteté, on se rend compte que certains quartiers sont devenus objectivement de véritables coupe-gorges. Et nul besoin d'écouter le FN pour se rendre compte de cela, vivre à hénin et sortir, ça suffit à s'en apercevoir.. Combien de vol à main armée et de braquages chez les commerçants ces derniers temps ? est-ce anodin ?
Répondre
D
Trop, bien entendu. N'y en aurait-il eu qu'un seul que ce serait déjà un de trop. Il reste que ces faits divers regrettables ne devraient pas vous autoriser à faire des généralités et à salir l'image de notre ville comme vous le faîtes. On ne se fait pas agresser à Hénin-Beaumont, pas plus qu'ailleurs. Ce n'est pas vrai.  
A
Je confirme les propos de David. Je travaille à Hénin depuis bientôt 30 ans sans y vivre puisque je réside près de Lille., et j'ai donc une double expérience de deux villes que je connais bien.D'abord, les chiffres officiels de la police ne confirment pas une délinquance plus forte dans le bassin minier. Il existe, comme ailleurs, une petite délinquance parfois pénible et contre laquelle il faut bien évidemment lutter avec des moyens appropriés.Par contre, le sentiment d'insécurité est plus fort dans la population héninoise et ce sentiment est exploité par une partie de la classe politique . Notamment par le F-Haine, qui amplifie ce sentiment pour tromper des citoyens apeurés. L'Ar chasse désormais sur ce même terrain, de façon, hélas, fort démagogique.Il faut sortir Hénin de cette ornière frontiste et "républicaine" avec des projets importants sur la Culture, l'emploi, le dialogue serein et apaisé dans les quartiers...Pour prendre un exemple :je ne suis pas socialiste, mais je reconnais à Martine Aubry une certaine réussite dans la gestion de Lille. Dialogue, ouverture, culture, lutte contre les inégalités sociales et les discriminations, politique de l'emploi, projets novateurs..etc ont permis à Lille de s'affirmer.Il faut faire la même chose à Hénin, conjuguer le Culturel et le Social pour relier la ville au monde...Seule MNL et l'union des forces de gauche me semblent en mesure de le faire...
Répondre
D
>>>>>Interloqué, Pierre-Yves Grenu a fait remarquer à la candidate du FN que vu de Lille, on n'avait pas vraiment le sentiment qu'Hénin-Beaumont soit réellement sillonnée par des bandes de caïds.Monsieur Noël, depuis quand les lillois sont ils les mieux placés pour juger de ce que vivent les Héninois ?
Répondre
D
Peut-être parce qu'avec un peu de recul, on peut remettre les choses en perspective, non ? On n'est pas obligés de croire sur parole les gens qui brossent un portrait apocalyptique de notre ville. Je suis natif d'Hénin-Beaumont, j'y ai toujours vécu et Hénin-Beaumont, ce n'est pas le Bronx !