Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

La cérémonie des vœux à la population organisée en grande pompe à l’Espace François Mitterrand dimanche 29 janvier a laissé un goût amer aux militants communistes héninois.

Alors que la cérémonie des vœux est traditionnellement un moment de convivialité et l’occasion de rapprocher les élus de la population, c’est à un véritable discours de pré-campagne que s’est livré Jean-Pierre Kucheida.

Abordant la question du logement minier, Jean-Pierre Kucheida aura concentré ses critiques sur Charbonnages de France, oubliant opportunément de pointer du doigt les responsabilités passées des technocrates socialistes de Bercy et de la région qui ne jurent plus que par l’intercommunalité, les métropoles et la destruction des cités minières.

Tressant – hospitalité oblige ? – une couronne de lauriers à Gérard Dalongeville dépeint comme « un collaborateur  intelligent, loyal… un homme jeune, dynamique, de qualité… » et à Albert Facon, son condisciple de l’école normale, Jean-Pierre Kucheida aura en fait consacré la plus grande partie de son discours à faire l’éloge de ses hôtes.

Si Jean-Pierre Kucheida avait pris la peine d’interroger des habitants d’Hénin-Beaumont avant de rendre un hommage aussi appuyé, nul doute que le portrait de ses amis Albert et Gérard en serait sorti plus nuancé…  

Les Héninois et les Héninoises auront donc entendu, interloqués, le député-maire socialiste de Liévin les inviter à renouveler leur confiance à Albert Facon et à Gérard Dalongeville, appelés à « continuer cette  bataille »… une bataille qu’Albert Facon jurait pourtant d’abandonner à l’issue de son troisième mandat, mais les promesses électorales des notables socialistes n’engagent manifestement que ceux qui y croient !

Les militants communistes d’Hénin-Beaumont ne cautionneront pas la récupération politicienne de la cérémonie des vœux par un aréopage de notables socialistes versant dans l’autosatisfaction pour mieux préparer les échéances électorales de 2007 et de 2008.


La section d’Hénin-Beaumont du PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian 12/02/2006 19:16

PC local héninois , y a un probléme , comme disais Coluche , poses une question à un technocrate ( du pc héninois ) le temps qu'il t'expliques son cheminement tu ne te souviens plus de la question posée ;    je lis régulierement le blog et jamais au grand jamais une réponse claire n'est apparue, une position du PC Héninois non plus  , pourtant Marie Serge a eu un certain courage mais les deux autres ? Leurs  motivations  c'est ce que l'on appelle l'alimentaire , un poste d'adjoint ça ramène( une bonne subvention )  et allez vous faire voir avec vos idées . Sont ils d'ailleurs au PC  ou plutot a leur porte monnaie ?  mais bon ils cautionnent en tant que responsables du PC local la gestion municipale actuelle

David NOËL 12/02/2006 23:55



Vous avez sans nul doute un problème de mémoire ou de concentration, car les explications que vous demandez, je les ai données on ne peut plus clairement.

Vos insinuations sont insultantes : nos élus sont membres d'une majorité municipale en vertu des accords politiques que nous avons passés en 2001.  Dans le cadre de leur mandat, ils font un
travail remarquable.

Lorsque la question s'est posée de rester dans la majorité municipale ou de la quitter, c'est la perspective d'ouvrir un boulevard au FN en accentuant les divisions de la gauche héninoise qui
nous a convaincus de rester dans la majorité municipale, non sans avoir au préalable tenu une conférence de presse faisant explicitement part de nos réserves.

En faisant le choix de rester dans la majorité municipale, les communistes d'Hénin-Beaumont  n'ont donc pas renoncé à leur liberté de parole ; nous nous exprimerons aussi souvent que nous le
jugerons nécessaire.

Que les choses soient claires : nous ne sommes ni pro-Dalongeville, ni anti-Dalongeville. Ce n'est pas comme ça que ça marche, ce n'est pas une question d'hommes.
Nous nous sommes présentés devant les suffrages des Héninois pour défendre des projets, nous nous sommes alliés avec un certain nombre de partenaires (le MDC, les Verts, des militants socialistes
en rupture de ban réunis autour de Gérard Dalongeville...) avec qui nous pensions défendre ces projets.
Le moment venu, nous tirerons le bilan du travail accompli, des éventuelles insuffisances et nous choisirons de renouveler ou pas notre alliance avec nos partenaires, mais ce sera aux militants
communistes héninois de prendre cette décision, souverainement.



RICHARD 10/02/2006 18:04

des petits commentaires à la vue de votre site certes trés interessant mais peu obectif car je le pense très craintif ; politique nationale   rien à dire ok , d'ailleurs depuis que Robert Hue en avait pris la direction j'ai ré -éprouvé beaucoup de sympathie , mais la politique locale vous etes excusez moi le terme nuls à chier , pourtant comme les autres vous savez compter , vous savez ce qu'est et quel est le  danger du populisme , vous savez calculer aussi ce qu'il coute ; Accepter celà c'est aussi faire le jeu du FN , plus que de ne rien dire ni analyser; peut etre et là vais-je etre méchant ,  vous disposez d'une salle municipale que n'ont pas pas les autres , la salle Krupa , vous n'avez jamais eu la moindre réaction ni analyse positive ou négative de la gestion municipale actuelle , vous me restez neanmoins symphatique mais !!!!!!

David NOËL 11/02/2006 10:59



Merci pour cette réaction, les commentaires argumentés - positifs ou négatifs - sont toujours les bienvenus.

Je réponds simplement au sujet de la salle Krupa pour ne pas laisser croire que nous disposerions d'un quelconque passe-droit, alors qu'en réalité, nous louons, à l'année, comme n'importe quelle
autre association, cette salle municipale pour nos comités de section mensuels.

Pour le reste, il est clair que nous pourrions être plus audibles et dans les mois qui viennent, nous allons nous y atteler. Dans le cadre de notre XXXIIIe congrès, la conférence de section de
mercredi va voir un renouvellement de la direction de section. Je peux d'ores et déjà vous annoncer que nous étudions les moyens d'élargir la diffusion de Liberté 62 et qu'un nouveau bulletin de
section est en gestation.

Cordialement,



Eric 06/02/2006 08:21

En effet l'augmentation des impôts moi aussi je la regrette, les élus PCF l'ont voté.
D'autres partenaires à Gauche, comme Georges Bouquillon(ex-adjoint-MDC), ou Jean-Marc Bureau(ex-adjoint-VERT) n'ont pas hésité à claquer la porte de la majorité pour entrer dans l'opposition. Daniel Duquenne (PS) et Mme Coget (ex-PS) dénoncent eux aussi l'action du Maire.
Même M.Mouton du PRG (ex-adjoint) s'est retiré et a démissioné.
Le PCF Héninois continue à le soutenir Dalongeville, alors culte du chef ou suicide politique ????

David NOËL 06/02/2006 22:41



Ni l'un ni l'autre, il faut se remettre un peu dans le contexte, celui de décembre 2002 et janvier 2003. Toute la ville ne bruissait que de rumeurs d'élections anticipées, rumeurs qui étaient
alimentées chaque jour par la rubrique "Autant vous le dire" de La Voix du Nord.
M. Briois n'avait pas cessé d'être en campagne.
Quitter la majorité municipale, c'était prendre le risque d'ouvrir un boulevard au FN.  Face à ce risque, nous n'avions pas d'autre alternative que de rester dans la majorité municipale.
Nous ne voulions pas faire d'Hénin-Beaumont un nouveau Vitrolles...



Eric 05/02/2006 19:00

OK David, que le PCF ne soit pas inféodé au PS au niveau national et régional tant mieux. Mais cela ne répond pas à ma question.
Les communistes héninois soutiennent ils oui ou non Dalongeville ?
Que pense la section communiste héninoise du vote de l'augmentation des impôts locaux de 85 % par le groupe PCF au conseil municipal ???

David NOËL 05/02/2006 20:39



Décidément, cette question vous taraude, mais je comprends que vous soyez obsédé par les scissions puisque si j'en crois Libération de vendredi, le FN, en proie à la guerre des chefs, est passé
de 40 000 à seulement 12 750 adhérents en l'espace de 6 ans. Est-ce aussi la conséquence de la gestion calamiteuse des affaires municipales par les équipes FN élues à Vitrolles, Toulon, Orange et
Marignane ?

Quoi qu'il en soit, je ne sais pas comment ça se passe à droite ou à l'extrême droite où apparemment le culte du chef  (Sarkozy, Le Pen, Briois...) et la personnalisation de la vie politique
restent en vigueur, mais pour leur part, les communistes se placent sur le terrain des valeurs et des propositions, pas sur celui des hommes.

En 2001, nous avons fait un choix politique, celui de nous allier avec les partenaires qui étaient les mieux à même de faire avancer les propositions que nous défendions  pour les Héninois
(sur la revitalisation du centre-ville, la démocratie participative à travers les conseils de quartier...).  Ce  choix politique nous a conduit à participer à une majorité
municipale.

La personnalisation de la vie politique et  le clientélisme sont depuis longtemps des tares du socialisme municipal dans le Nord-Pas-de-Calais. Il est par exemple difficilement admissible
que le maire de Lens puisse encourager ses employés municipaux à rejoindre la CGT-FO et le PS...
La section d'Hénin-Beaumont du PCF ne cautionnera pas ce type de dérives.

L'augmentation des impôts locaux, tout le monde la regrette et il est évident que nos élus ne l'ont pas votée de gaieté de coeur.

Mais il est facile de se réfugier dans une critique systématique, en faisant vibrer la corde de la sécurité et de l'anti-fiscalisme. Pour notre part, nous ne nous transformerons pas en clones de
Nicolas Miguet ou de Jean-Pierre Pernaut !



eric 05/02/2006 10:41

même si elle est en contradiction avec celle de ses élus ????
Pas trés cohérent tout cela ??? vous ne pensez pas ???

David NOËL 05/02/2006 11:11



Non, je ne pense pas, au contraire. Les communistes ont adopté une stratégie au niveau national et refusent de se rallier aux diktats du PS qui voudrait déjà élaborer un "contrat de gouvernement"
et rééditer la gauche plurielle.
Les communistes ont adopté une stratégie au niveau régional et ne participent pas à l'exécutif PS-Verts.
De la même manière, les élus communistes d'Hénin-Beaumont sont membres d'une majorité municipale, mais la section PCF d'Hénin-Beaumont ne s'est pas dissoute dans cette majorité municipale et
s'exprimera aussi souvent qu'elle le jugera nécessaire.
L'intronisation d'Albert Facon comme candidat aux législatives nous a fait réagir, parce qu'elle a transformé la nature de la cérémonie des voeux, qu'elle en a fait un véritable meeting
socialiste. Cela, nous ne pouvions pas l'avaliser.



eric 03/02/2006 07:42

Y a t-il une scission au sein du PCF heninois ???
Il me semble qu'un groupe d'elu PCF siege au sein de la majorité avec M.Dalongeville ???
Pouvez vous apporter une explication ???

David NOËL 03/02/2006 07:57



Il n'y a pas de scission. L'explication est toute simple : l'expression d'un parti politique ne se limite pas à celle des ses élus, quelle que soit la qualité du travail qu'ils accomplissent. La
section est tout à fait en droit de s'exprimer en son nom propre sur des sujets politiques.