Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

undefinedLes militants du PCF et de la JC étaient hier matin aux portes du lycée Pasteur pour une distribution d'un tract des Jeunes Communistes contre les suppressions de postes.

Solidaires des enseignants nombreux à être en grève hier, les militants communistes d'Hénin-Beaumont  condamnent les suppressions de postes qui frappent notre académie et qui touchent cette année encore le lycée Pasteur.

Avec 7 postes et demi en moins à la rentrée 2008, les conditions de travail des enseignants et des élèves se dégradent au lycée Pasteur comme dans de nombreux établissements du secondaire.

Dans de nombreuses régions de France, des mobilisations se développent dans les lycées face aux conséquences concrètes de la politique de la droite au pouvoir. Les causes de ces mobilisations, qui passent parfois par la grève (dans les Yvelines, Paris ou Aude par exemple), sont surtout les suppressions de postes décidées par le gouvernement, qui entraînent la disparition de nombreuses classes, filières ou options.

Au lycée Pasteur, ce sont 7 postes et demi qui doivent être supprimés à la prochaine rentrée !

Dès la rentrée, Nicolas Sarkozy avait donné le ton, par sa « lettre aux éducateurs ». Cette lettre était fondée sur un projet de société clair : celui d'une droite qui défend des intérêts contraires à ceux de la majorité des lycéens.
Étaient prévus dans cette lettre :
. Moins de postes et de moyens alloués à l'Éducation nationale.
. Plus de sélection et de plus en plus tôt.
. Toujours pas d'avancée réelle vers un contenu émancipateur des enseignements.

La logique de ce projet produira un système éducatif aussi injuste qu'inefficace pour l'immense majorité d'entre nous. Une de ses premières manifestations a été la loi LRU (ou loi Pécresse) qui, malgré une mobilisation d’ampleur des étudiants et des lycéens à l’automne, aura pour conséquence essentielle la soumission de nos universités aux intérêts privés.
 
Suppressions de postes : la droite a fait son choix entre rentabilité immédiate et droit à une éducation de qualité pour toutes et tous !

11200 postes dans l’Éducation nationale seront supprimés à la rentrée prochaine. Il est donc tout à fait logique qu’en conséquence, les dotations horaires globales par lycées (DHG) soient dramatiquement maigres. Résultat : des classes, des options indispensables, parfois des filières entières disparaissent.
 
APRÈS AVOIR « VENDU » LES UNIVERSITÉS, LE GOUVERNEMENT VEUT S’ATTAQUER À NOS LYCÉES.

Il y a quelques jours a été publié le rapport Pochard. Sous couvert de l’amélioration des conditions de travail des enseignants, le résultat est une série de recommandations dans la droite ligne de la loi Pécresse, c’est-à-dire la soumission de l’éducation nationale aux intérêts du patronat et l’élitisme social qui en découle.
Ce que voudrait dire l’application du rapport Pochard :

. Comme pour les universités, une plus grande autonomie qui signifie clairement désengagement de l’État et renforcement des inégalités entre lycées. Le recrutement de certains personnels et l’évaluation des enseignants se fera donc par un chef d’établissement aux pouvoirs très renforcés.

. Les moyens de l'Éducation nationale seront avant tout concentrés lycée par lycée sur le « socle commun de connaissances » né de la loi Fillon de 2005, qui avait fait manifester à l'époque des centaines de milliers de lycéens. Pour la majorité des jeunes que le capitalisme destine à l'exploitation par la minorité qui a accès aux enseignements élitistes et aux écoles privées payantes, il ne sera toujours pas question d'émancipation mais d'être envoyé sur le marché du travail avec pour seul acquis de savoir lire, écrire, compter et cliquer, bref assez pour appliquer des consignes, mais trop peu pour revendiquer efficacement des avancées sociales.

Pour riposter à la pluie des suppressions de postes et aux logiques financières qui guident la politique éducative du gouvernement, organiser tous ensemble la mobilisation est indispensable. Si tu as besoin d'aide dans ton lycée, pour organiser une assemblée générale, imprimer un tract... n'hésite pas à contacter le Mouvement Jeunes communistes.

Tract JC 18-03-08
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article