Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Alain LECLERCQ

Plus d'un milliard d'euros de bénéfices en 2007 ! 150 millions d'euros de dividendes reversés à l'Etat !

La SNCF se porte bien, quoi qu'en disent les ultra-libéraux qui rêvent de la privatiser.

La SNCF se porte bien, engrange des bénéfices, mais dans le même temps, l'entreprise publique continue de supprimer des postes. Les salaires des cheminots stagnent.

Au quotidien, on favorise les trains grandes lignes et les petites lignes sont délaissées.

La ligne Paris-Rouen-Le Havre est un véritable cas d'école et  les usagers sont en colère. Il faut aujourd'hui 1h57 pour gagner Le Havre depuis Paris , soit autant de temps que pour se rendre dans des villes comme Lyon, Nantes, Strasbourg ou même Luxembourg, pourtant deux fois plus éloignées.

Alors, l'annonce du reversement à l'Etat de 150 millions de dividendes sur les bénéfices réalisés ne peut que scandaliser. Syndicats et associations d'usagers réclament que ces bénéfices servent avant tout à la modernisation du matériel, à l'embauche de personnels supplémentaires et à des augmentations de salaires.

Le PCF d'Hénin-Beaumont se joint aux demandes des organisations syndicales et des associations d'usagers. Vous trouverez ci-dessous le communiqué de la CGT Cheminots Nord-Pas-de-Calais que nous publions bien volontiers sur notre blog.

La SNCF a proposé au Conseil d’Administration, ce mercredi 19 Mars 2008 d’accepter le versement d’un dividende à son unique actionnaire, l’Etat, d’environ 150 millions d’euros au titre de l’exercice 2007, en dépit des lourds investissements programmés.

Si un excédent a été réalisé en 2007, il convient de rappeler que prés de 2 500 emplois ont été supprimés et que l’augmentation générale des salaires a été inférieure à 1,1% par rapport à l’inflation.

A croire que dans l’entreprise on ne sache pas raisonner autrement que par la variable d’ajustement sur la masse salariale. Ces 150 millions d’euros, c’est autant de moyens en moins pour les cheminots dans la réalisation de leurs missions et pour l’amélioration des conditions de transport pour les usagers et pour les marchandises.

Trop c’est trop ! On ne peut régulièrement stigmatiser l’entreprise publique et les cheminots et ne pas donner les moyens du développement du service public, voire lui retirer ses marges de manœuvre.

On ne peut pas dire aux Français il n’y a plus d’argent dans les caisses tant au niveau du gouvernement que de la SNCF et continuer à recruter des conseillers d’Etat dans les ministères et reverser l’équivalent de 937€ par cheminots à l’Etat.

Cette somme représente l’équivalent de notre revendication pour l’obtention d’un véritable 13ème mois.

Mais peut-être est-ce la manière de notre nouveau Président de remercier Nicolas 1er de sa nomination à la tête de l’entreprise, de l’autre à vrai dire, pour Mme Idrac : nomination secrétaire d’Etat au Gouvernement, le reclassement n’est pas mal non plus …!

 

Lille, le 19/03/08

Communiqué CGT Cheminots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article