Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Hier matin, la section d'Hénin-Beaumont du PCF et le groupe local MJS d'Hénin-Carvin-Billy organisaient une conférence de presse commune aux côtés de la CGT et de la FSU, au Church Café.

Devant la presse, David NOËL pour le Parti Communiste, Franck GILSON pour la CGT, Pierre FERRARI pour le MJS et Dominique LECOMTE pour la FSU se sont relayés pour dire leur opposition à la casse programmée des retraites.

L'occasion pour les représentants du PCF et du MJS de rappeler leur soutien à la journée de mobilisation contre la casse des retraites organisée hier à l'appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires partout en France.

La droite pourrait croire avoir gagné la bataille idéologique et après l'échec des mobilisations de 2003 et des grèves de l'automne dernier, le mouvement social part affaibli, c'est difficile de le nier.

Pour autant, l'heure n'est pas au pessimisme, mais à la mobilisation et elle passe d'abord par l'information de la population. Nous ne pourrons pas lutter contre TF1, mais il est possible de rappeler quelques vérités, comme nous l'avons fait hier matin.
Injustifiable, le passage aux 41 annuités de cotisation est un contresens économique et social, qui va aggraver le chômage des jeunes et ne fera qu'amputer les pensions des futurs retraités et notamment des femmes et de tous les salariés qui ont connu la précarité.
Une autre réforme des retraites est possible, à condition d'avoir le courage de taxer les revenus du Capital.

Les manifestations d'hier à Lens et à Lille ont constitué une première étape dans la mobilisation naissante contre la casse de nos retraites et le passage aux 41 annuités de cotisation.

A l'issue de la conférence de presse, David NOËL, Pierre FERRARI et Marie-Noëlle LIENEMANN se sont rendus au lycée Darchicourt pour la journée portes ouvertes. Les lycéens et les professeurs du lycée Darchicourt ont présenté toute la matinée le contenu de la seconde et des classes de première d'adaption STSS et STG à un public d'élèves et de parents venus nombreux se renseigner.

Notre venue au lycée Darchicourt aura également été l'occasion d'échanger, après les portes ouvertes, avec les lycéens présents sur place et de leur distribuer un tract appelant à se mobiliser contre la casse des retraites.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, beaucoup de jeunes comprennent les enjeux de la question des retraites et se sentent concernés. Confrontés à un chômage qui les frappe plus que les autres, les jeunes entrent de plus en plus tard sur le marché du travail. Combien de temps devrons-nous cotiser avant de pouvoir partir en retraite sans décôte ? 41 ans ? Bientôt 42 ans ? 45 ans comme le propose le MEDEF ? Quand on commence à travailler à 24 ou 25 ans comme c'est de plus en plus le cas, cela signifie que nous devrons travailler jusqu'à l'âge de 70 ans, sous peine d'avoir des pensions amputées ! Ce discours, les jeunes que nous avons rencontrés hier le comprennent et s'en inquiètent.

Première étape d'un conflit qui s'annonce long et qu'il est encore possible de remporter, notre action d'hier nous aura permis d'alerter la population héninoise des dangers qui pèsent sur l'avenir de nos retraites et des solutions alternatives qui existent et que l'on nous cache.

Plus que jamais, pour des retraites solidaires, on ne bat pas en retraite !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article