Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le ciel est tombé sur la tête d’Albert Facon, vendredi 4 avril. Le député et président de la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin perd la présidence de la CAHC, renversé par un Jean-Pierre Corbisez soutenu par tous les maires PS de l’agglomération.

Le conflit couvait depuis quelques semaines entre Albert Facon et son ancien suppléant qui avait modérément apprécié la candidature dissidente de Christophe Pilch aux élections cantonales sur le canton de Oignies/Courrières.

Battu par celui qui fut longtemps son héritier putatif, Albert Facon récolte ce qu’il a semé. De Dourges à Leforest en passant par Hénin-Beaumont, Oignies et Courrières, Albert Facon a accentué les divisions et était détesté par tous les socialistes de l'agglomération.

La défaite d'Albert Facon est, par contrecoup, une défaite de la la Fédération socialiste du Pas-de-Calais et de Serge Janquin qui n'ont plus d'autorité sur les maires du secteur, à commencer par un Gérard Dalongeville qui a opéré un brusque renversement d'alliances vendredi afin de faire élire Jean-Pierre Wirtgen 14e vice-président en plus de Roger Lenfle qui devient 1er vice-président.
Hénin-Beaumont aura donc deux vice-présidents. Une bonne nouvelle pour notre ville malheureusement entachée par des méthodes manoeuvrières que je déplore. Vendredi matin, Gérard Dalongeville était allié avec le groupe communiste ; vendredi soir, au moment du vote, il ne l'était plus ! Ce n'est pas ma conception de faire de la politique...

Reste maintenant à Jean-Pierre Corbisez à rassembler pour faire avancer les projets communautaires et réunir des socialistes plus divisés que jamais. Jean-Pierre Corbisez devrait y arriver, à condition que chacun tourne la page des querelles du passé pour construire et répondre aux défis auxquels notre agglomération va très rapidement être confrontée.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

un militant déçu 23/04/2008 08:23

socialiste depuis 1981, je suis déçu non pas de l'election de mr corbiser, mais de la maniere donc il a été elu avant,pendant et aprés.Ce que vous nous avez montrez messieurs au niveau de la présidence de la C.A.H.C c'est ce que l'on retrouve au niveau nationale.Ce n'est pas comme ça que l'on battera la droite de sarkosy.troussez vous les manches et cessez les querelles de chefs sinon c'est la droite voir l'extréme droite qui pourrais en profiter à bon attenteur salut.

What else 10/04/2008 21:38

Non David, je ne fais que de vous citer pour tenter de démontrer ce qui pour ma part limite votre approche. J'en resterai donc là sur la forme mais ne manquerai pas de revenir ici ou ailleurs sur nos divergences quant au fond.

What else ? 10/04/2008 15:19

Que les membres du Sénat ne soit pas élu au suffrage universel fait donc de cette chambre une instance parlementaire. Ce que n'est justement pas la CAHC.Quant à vos exemples, ils justifient pour ma part non seulement le bien fondé de mes précédents propos (aucune fierté à celà). Ils confirment surtout les postures divergentes qu'il vous faudrait alors tenir si position du PC et postition de la ville s'opposaient.Tout peut en effet être politisé ; ne pas oublier toutefois qu'au bout du robinet se trouve les usagers et parmi eux des héninois ... Puissiez vous donc le cas échéant tirer, comme annoncé par vos soins, les conclusions qu'imposeraient une décision de G. Dalongeville contraire aux valeurs du groupe PC. Vient en effet un temps ou se suffire de déplorer équivaut à cautionner.

David NOËL 10/04/2008 21:22


Vous ne comprenez pas et vous persistez à faire des procès d'intention : "Et si Gérard Dalongeville fait ci ? Et si Gérard Dalongeville fait ça ? Que ferez-vous ? Allez-vous démissionner
?" etc...
Je vous le répète, sur l'agglo, cette question n'a absolument aucun sens. Dès le départ, il était prévu que le PCF aurait un représentant héninois à l'agglo.

Je ne peux pas être plus clair. A l'agglo, je travaillerai avec les élus communistes, je ne suis tenu à aucune discipline de vote vis-à-vis de M. Dalongeville à l'agglo.
M. Dalongeville est divers-gauche, j'en déduis qu'il travaillera avec le groupe socialiste et apparentés. Rien ne nous empêche de voter différemment lui et moi à l'agglo, ça ne nous empêchera pas
de dormir la nuit et de travailler ensemble pour notre ville le matin d'après.


What else 09/04/2008 21:50

Cher Davidnon obstant le terme choquant que je n'ai pas ce jour utilisé, ce que mon commentaire vise à souligner s'appuie sur un simple principe : les conseillers, le président et vice-présidents communautaires ne sont pas élus au suffrage universel direct. Et le fait d'intervenir , je vous cite, en appliquant les consignes de vote décidées en réunion de groupe communiste, relève d'une logique et d'une confrontation d'appareils politiques. La CAHC n'a pas pour ma part à oeuvrer comme une assemblée parlementaire ou un Conseil Général par exemples.Ce n'est pas un excès de formalisme, juste un rappel des modalités de fonctionnement qu'il conviendrait de respecter. Comment sur des sujets à compétences partagées pourriez vous sinon envisagez d'adopter des postures divergentes ?

David NOËL 09/04/2008 23:49


Le Sénat non plus n'est pas élu au suffrage universel direct, ça n'empêche pas d'avoir des groupes politiques...

Pour prendre un exemple où les clivages sont évidents, chacun voit que dans les agglomérations, des questions comme celle de la distribution d'eau (régie intercommunale ou contrats signés avec des
groupes privés ?) sont des questions très politiques sur lesquelles un élu libéral et un élu communiste ne donneront pas la même réponse.


What else 09/04/2008 17:00

Très cher DavidPermettez moi de penser que si vos propos du jour avaient été tenus par d'autres et en l'occurence par ma modeste personne, il en eut été différemment quant aux appréciations.Vous ne devez votre présence à la CAB que par le biais de votre mandat municipal. Il ne peut de ce fait, y compris dans une logique et approche d'intérêt communautaire y avoir de dissonance. Votre conclusion m'apparait d'ores et déjà comme un prochain avant propos.J'avoue toutefois que votre position est sur la forme respectable.What else ?PS : Maurice, cet article, même involontairement, contribue pour ma part, à confirmer la portée de mes derniers commentaires. Croire que je m'en réjouis ou qu'il m'amuse m'indiffère. Nul doute que les prochains mois confirmeront ce que d'autres se refusent à concerter depuis des mois. Quel gachis !

David NOËL 09/04/2008 20:48


Mon cher What else, les choses sont claires, les Héninois sont représentés à la CAHC par 9 élus communautaires.
Je défendrai les intérêts des Héninois et de tous les habitants de l'agglo au sein du groupe communiste.
Mes collègues héninois défendront de leur côté les intérêts des Héninois et de tous les habitants de l'agglo au sein du groupe socialiste et apparentés.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant là-dedans...


makhno 09/04/2008 11:26

"Vendredi matin, Gérard Dalongeville était allié avec le groupe communiste ; vendredi soir, au moment du vote, il ne l'était plus !"Ben dis donc ! Ca n'a pas traîné.Je n'aurai pas la cruauté de reprendre certaines de tes déclarations d'avant les élections, le passé est le passé et puis l'essentiel sur ce coup là, c'était bien de battre l'extrême droite, ainsi fut fait et c'est très bien ainsi, quand même.Ne crois tu pas mon cher David, qu'il serait maintenant grandement temps de changer d'épaule et de fusil, d'abandonner définitivement cette politique de soumission à l'égard de la fraction la plus "sociale libérale" du PS de pratiquer en somme cette "rupture" qu'attendent la plupart des communistes, mais aussi pas mal d'hommes et de femmes vraiment de gauche (il doit bien en rester quelques un(e)s chez les réformistes) ?Cordialement

David NOËL 09/04/2008 14:32


Makhno,

A l'agglo, nous allons fonctionner en groupes, nous serons amenés à avoir des positions divergentes avec le Maire d'Hénin-Beaumont et ce n'est un problème ni pour lui, ni pour moi.

Au conseil municipal, c'est autre chose, nous sommes dans la majorité, il faut tenir notre place tout en étant solidaires de la majorité.
Nous avons un conseil municipal ce soir, je vais présenter une motion contre les suppressions de postes dans l'Education Nationale, mon collègue du MJS devrait présenter une motion sur les
suppressions d'emplois à Enca et Staf...
Nous ne sommes aucunement soumis à la fraction sociale-libérale du PS...

Si un jour il n'est plus possible de mener un travail politique clairement de gauche au sein du conseil municipal, j'en tirerai les conséquences, mais ce n'est pas le cas.

Cordialement,


Oxford 09/04/2008 08:51

Une question me taraude depuis vendredi soir. Et vous, M Noël, pour qui avez-vous voté? Pour Facon soutenu par les communistes ou pour Corbisez soutenu par les Héninois? Etiez-vous ce soir là, en priorité Communiste ou Héninois?

David NOËL 09/04/2008 14:19


Le vote pour le président de la CAHC a lieu à bulletin secret et dans un isoloir, je ne répondrai donc pas à votre question, d'ailleurs fort mal posée.
Je regrette, mais M. Corbisez n'était pas soutenu par "les Héninois", il a visiblement été soutenu par M. Dalongeville et une partie de la délégation héninoise, notamment sa composante
socialiste.

Elu communautaire d'Hénin-Beaumont, je représente ma ville, mais également les électeurs communistes qui ont voté pour le rassemblement de la gauche.
Hénin-Beaumont a neuf délégués, qui reflètent les différentes sensibilités de la gauche : M. Wirtgen est écologiste, M. Gonzales est adhérent du MRC... Ils siègeront au groupe "socialiste, radical,
citoyen et apparentés", quelque soit le nom qu'on lui donne.

Pour ma part, je suis naturellement membre du groupe communiste de la CAHC et j'applique les consignes de vote décidées en réunion de groupe (même si les groupes ne sont pas encore officiellement
formalisés). Sur ce point, les choses sont claires avec M. Dalongeville.


cimares 08/04/2008 23:15

Au fait, quelle est la validité d'un 14e vice président quand les statuts de l'aglo en prévoient expressément 13 ? Les statuts sont la règle fondamentale d'un EPCI et l'on ne peut y déroger sauf à s'exposer à une annulation du juge administratif ou à une remarque du controle de légalité qui devrait considérer lanullité du vote pour un 14e vice président. Pour obtenir un 14e vice président il faut préalablement modifier les statuts et obtenir un vote en termes concordants de chacune des 14 conseils municipaux des communes composant l'EPCI... Demandez donc au directeur général des services qui doit assurer la léglité des décisions et rappeler la règle de droit.