Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Motion de protestation présentée par le groupe majoritaire contre la suppression massive de postes d’enseignants dans les collèges et lycées

Le Conseil Municipal d’Hénin-Beaumont, réuni en séance ordinaire le mercredi 9 avril 2008, s’inquiète particulièrement des nouvelles et graves mesures de suppressions de postes qui frappent les collèges et lycées de la Ville. Nos jeunes et nos enfants vont être privés de 6 professeurs supplémentaires à la rentrée de septembre. Des enseignements fondamentaux, des options, des diplômes comme le BEP, des dispositifs d’aide aux élèves en difficulté ou des classes d’adaptation sont démantelés. Les objectifs, d’autant plus vitaux ici, d’égalité des chances, de recul de l’échec scolaire, de dynamique d’emploi à nourrir par la formation initiale et professionnelle, sont abandonnés au profit de logiques financières et de rentabilité mortifères pour l’avenir de la Nation et de notre Région.

De lieu de formation, l’Ecole est en train de se transformer en lieu de confrontation aux besoins du marché, avec une fonction de tri social aggravé.

Ici ou là, comme au Lycée Darchicourt en fonction d’impératifs incontournables d’augmentation des effectifs d’élèves, des établissements peuvent bénéficier de la répartition de la pénurie académique ; mais le prétexte des évolutions démographiques est invoqué la plupart du temps pour supprimer massivement des postes de professeurs. Il ne sert en fait qu’à cacher une adaptation à la stratégie de libéralisation de l’Ecole définie et appliquée à l’échelon européen, qui s’accélère, pour concrétiser d’ici à 2010 le principe arrêté à Lisbonne en 2002 de « compétences minimales de base » à fixer pour nos enfants et nos jeunes…un véritable RMI culturel !

Pour cette seule rentrée 2008, et après cinq années consécutives d’une ponction continue, 804 postes sont encore supprimés dans l’Académie de Lille et 11.200 dans le pays. Les politiques à l’œuvre sont d’une ampleur et d’une violence qui ne se démentent pas : elles portent le deuil de toute ambition de transformation progressiste de notre système d’éducation nationale, elles visent à privatiser ou à transférer, sans moyens, aux collectivités territoriales, la responsabilité du financement d’un  service public déjà gravement diminué, et avec lui l’ancrage des valeurs républicaines.

En considération de quoi, le Conseil Municipal d’Hénin-Beaumont :
 
- s’oppose fermement aux suppressions de postes annoncées qui sacrifient l’avenir de beaucoup de nos enfants ;
- soutient sans réserve l’action des syndicats, parents d’élèves, élèves qui demandent le rétablissement des moyens d’une école qui soit celle de la République et de la réussite, basée sur le maintien de tous ses enseignements et sur des conditions d’accueil et de travail dignes d’un grand service public ;
- demande à l’Etat de mettre un terme à une dérive libérale où se joue, en l’occurrence, la soumission aux marchés financiers contre la satisfaction des besoins du pays, en privant la France des moyens qui, par collectif budgétaire, doivent être rendus à l’Education Nationale.


Motion adoptée,
27 voix pour, 4 NPPV.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Excusez-moi, M Noël, je me permets de rectifier la conclusion de votre article sur l'adoption de cette motion.Les 3 élus de l'AR ne se sont pas abstenus, ils n'ont pas pris part au vote. Cela n'a pas la même signification.
Répondre
D

C'est rectifié.

Cordialement,