Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Jeudi dernier, dans Le Parisien, le Ministre de l'Education Nationale, Xavier Darcos opposait une fin de non-recevoir aux revendications du mouvement étudiant en usant d’un paternalisme pour le moins poussiéreux.

En demandant aux syndicats enseignants "d'arrêter de pousser les lycéens devant eux", Xavier Darcos ressort la vieille fable d'une droite qui ne voit dans les mouvements de grève que l'action de minorités gauchistes et anarchistes sur des masses manipulées. 40 ans après mai 68, les mythes ont la vie dure à droite !

Sourd à nos revendications, Xavier Darcos montre l'étendue de son mépris pour les lycéens, pour les professeurs et pour les parents d'élèves qui se mobilisent dans l'unité pour défendre le service public de l'Education.

Quand les lycéens parlent d’avenir et de solidarité, le Ministre répond « suppressions de postes ». Non, Monsieur Darcos, ce n’est pas archaïque de refuser les suppressions de postes pour diminuer le nombre d’élève par classe quand on a pour objectif un enseignement de qualité !
A l’évidence, cette jeunesse fait preuve de maturité et d’une lucidité qui devrait conduire Xavier Darcos à faire preuve d’un peu plus d’humilité.

Le PCF exprime son soutien total aux lycéens, étudiants et enseignants qui se mobilisent et participera avec ses élus aux nombreuses mobilisations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bonjour,Je suis un jeune auteur issu de l'immigration en dificulté. La section du PCF d'Hénin pourrait-elle m'acheter un ouvrage? Merci. Pascal
Répondre