Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

A l’heure de bilan de cette première année de présidence de la République, les français ont tranché eux-même : Nicolas Sarkozy est le Président de la République le plus sanctionné dès la première année de son mandat. Alors qu’à gauche, le concours de petites phrases est ouverts pour qualifier son bilan, je ne peux m’empêcher d’être extrêmement inquiète pour les quatres années à venir.

Nicolas Sarkozy n’est pas en échec comme on peut le lire ici ou là. Il est nuisible. Au moment où les besoins sont énormes en matière de santé, de retraites ou de droits, il est en train de détruire méthodiquement les retraites, la sécurité sociale, le droit du travail ou encore les libertés.

Dans quelques semaines, Nicolas Sarkozy présidera l’Europe au nom de la France. Il aura alors les mains libres pour installer au niveau européen les mêmes politiques que les français refusent. A l’instar de son mentor, George Bush, Nicolas Sarkozy a fait des plus grandes fortunes « sa base ».

La voix de la France dans le monde est réduite à celle des grandes multinationales quand elle ne s’aligne pas simplement sur la politique étrangère américaine. Nicolas Sarkozy est en train de défigurer la France, et face à cela, attendre 2012 n’est pas une solution. Et ce n’est pas non plus ce qu’attendent les français.

Face aux promesses non tenues et à la multiplication des luttes, il y a, à l’évidence, une vie politique entre les élections. Les communistes sont engagés dans les luttes, et déterminés à proposer des réformes alternatives et ambitieuses. C’est cela qu’attendent les français.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article