Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

L’annonce du non-renouvellement de plusieurs dizaines de salariés de la Ville d’Hénin-Beaumont recrutés en CDD est un drame social pour les salariés concernés, qui espéraient, pour beaucoup d’entre eux, signer un Contrat à Durée Indéterminée.

Dans une ville frappée par le chômage et les fermetures d’entreprises comme l’est Hénin-Beaumont, travailler à la Ville est souvent le seul espoir, la seule perspective pour de nombreux chômeurs.

Un certain nombre de dispositifs, par exemple les Contrats d’Accompagnement vers l’Emploi, financés à 80 % par l’Etat, permettent à une commune comme Hénin-Beaumont d’embaucher, souvent à temps partiel, des personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi qui bénéficieront ainsi d’une formation et d’une expérience professionnelle qui pourront leur permettre de retrouver un emploi stable.

Hénin-Beaumont, qui a largement eu recours aux CAE et aux CDD pour assurer des missions de service public subit aujourd’hui de plein fouet le désengagement de l’Etat.

Notre commune est une commune pauvre, qui ne peut se permettre d’accroître fortement la pression fiscale pour pallier aux carences de l’Etat et des grands groupes industriels qui délocalisent.

Dans ce contexte, la réduction des charges de personnel est malheureusement la seule solution qui reste. Derrière le terme de « réduction de charges de personnel » se cachent des situations individuelles qui nous émeuvent et auxquelles personne ne peut rester indifférent.

Nadine TAVERNIER, Maire-Adjointe déléguée aux ressources humaines et Pierre FERRARI, Maire-Adjoint délégué à l’emploi et à la formation travaillent de concert pour trouver des solutions individuelles.

Chaque salarié de la Ville dont le contrat s’achève doit pouvoir, avec l’aide de la municipalité d’Hénin-Beaumont, faire valoir son expérience professionnelle et retrouver un emploi stable.

Les salariés concernés savent pouvoir compter sur l’engagement des élus communistes, David NOËL et Sandy SOUDE, pour leur apporter toute l’aide et le soutien nécessaires.

A l’heure où plusieurs dizaines de salariés en CDD et leurs familles ont besoin de notre soutien, la section d’Hénin-Beaumont du PCF condamne l’ignominieuse exploitation politicienne à laquelle se livrent l’Alliance Républicaine et le Front National.

Les amis de Daniel DUQUENNE et de Steeve BRIOIS s’offusquent aujourd’hui des non-renouvellements de contrats qu’ils appelaient de leurs vœux il y a à peine quelques semaines, accusant à l’époque le Maire d’Hénin-Beaumont d’avoir pratiqué une politique d’embauche clientéliste.

Il est tout à fait absurde d’imaginer que le Maire d’Hénin-Beaumont ait pu promettre à 180 salariés en CDD ou en CAE de tous les titulariser. Qui peut croire une fable pareille ? Pour ma part, je me refuse à accorder le moindre crédit à des « on dit » et à des bruits de couloir qui seraient hautement condamnables s’ils étaient avérés.

En tout état de cause, si promesses inconsidérées il y a eu durant le précédent mandat, les élus communistes, qui n’y participaient pas, ne sauraient être tenus pour responsables d’une situation qu’ils découvrent aujourd’hui dans la presse.   

En réalité, à travers ces accusations, l’Alliance Républicaine et le Front National, exploitent de manière indigne un drame social et le désespoir des salariés pour affaiblir politiquement Gérard DALONGEVILLE et les forces de l’Union de la gauche.

La section d’Hénin-Beaumont du PCF réaffirme avec force son soutien total aux salariés de la Ville en CDD dont les contrats ne seront pas renouvelés et dénonce avec fermeté une mauvaise polémique qui n’honore pas ses auteurs et desservira l’Alliance Républicaine et le Front National.

Communiqué CDD 28-06-08
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

el diablo 06/07/2008 09:02

Au risque d'être un peu "collant" peut-on savoir  que deviennent  ces  salariés précaires et si des actions sont engagées avec la participation de la population pour tenter de sauver, d'une manière ou d'une autre, ces salariés de la misère.Merci pour votre réponse.Salut et fraternité EL DIABLO.  

David NOËL 07/07/2008 21:08



Au risque de vous décevoir, El Diablo, chaque commentaire que je poste sur ce blog se retrouve sur les blogs de l'opposition et est décortiqué et utilisé politiquement pour affaiblir et diviser
la majorité de gauche. 

L'opposition utilise ces non-renouvellements de contrats à des fins politiciennes. L'Alliance Républicaine et le Front National rêvent d'une invalidation du Maire en septembre au Tribunal
Administratif et cherchent à provoquer des dissensions entre Marie-Noëlle Lienemann, Pierre Ferrari et les élus communistes d'un côté, et le Maire de l'autre. Ils se disent qu'en cas de
dissension et de rupture de l'union de la gauche, s'il y a des nouvelles élections, ils pourront rafler la mise. Ce petit jeu est singulièrement dangereux...

Quand on pense que ces gens-là ont fait campagne sur le thème : "Il y a trop de charges de personnel, nous ne remplacerons pas un départ en retraite sur deux"... Ils sont mal placés pour
critiquer le non-renouvellement de contrats qu'ils n'auraient, à les écouter, pas signés au moment où ces salariés étaient embauchés !

Donc, El Diablo, comptez-sur moi pour agir face au désengagement de l'Etat sur les contrats aidés, comptez sur moi pour me battre à l'intérieur du bureau municipal et exiger des explications
quand quelque chose me pose problème, mais ne comptez pas sur moi pour tomber dans le piège tendu par l'opposition. Cette utilisation politicienne de licenciements de personnes en CDD me révulse.
Je me bats pour que les travailleurs soient respectés, mais je le ferai de manière efficace, pas en faisant n'importe quoi.



BOUQUILLON 02/07/2008 20:43

Cher David;Je te reconnais un certaine forme de sincérité. Ce sera ma dernière intervention sur ce sujet. Mais très amicalement, permets moi de te dire que ton dernier commentaire est en soi une condamnation implicite du système Dalongeville.

Robert 02/07/2008 16:16

Les raisonnements avancés jusqu'à maintenant ne me semblant pas suffisamment rationnels, il me paraît important se poser les bonnes questions : 1)  Pourquoi autant d'embauches ont-elles été effectuées sur une période aussi réduite (de surcroit en période électorale) ? Quel était le besoin exprimé ?
2) Même en cas de besoin avéré, était-il raisonnable d’effectuer toutes ces embauches d’un point de vue financier ?
L’ensemble des élus de la majorité ont le devoir de répondre à ces questions. Si elle ne le fait pas, c’est qu’elle ne souhaite pas afficher sa transparence, donc qu’elle souhaite cacher la véritable raison de ces embauches.
Je rappelle que le rôle d’une majorité est de prévoir et d’anticiper les risques. Elle ne peut donc se permettre de dépenser de manière irréfléchie les impôts des contribuables.
Merci pour vos réponses

David NOËL 02/07/2008 18:15



J'ai suffisamment répondu, on ne peut pas m'accuser de ne pas jouer la transparence au travers de ce blog. Maintenant, adressez-vous aux élus concernés.
Je vous rappelle qu'à l'époque où ces embauches étaient effectuées, je ne faisais pas partie de la majorité municipale.



jEUNE MAIS PAS GEGE NI LE BOURGEOIS COMMUNISTE 30/06/2008 22:36

Ecoeurant, affligeant vos écrits..... Il est facile de pleurer sur le sort de ces ex salariés héninois....Vous êtes du PCF, vous suivez la lignée de JB Dehaies à faire croire aux gens que vous êtes de gauche..... Vous n'êtes que d'un seul parti , celui de votre porte monaie.... Si je dis faux, reversé donc votre indemnité d'élus pendant l'ensemble de votre mandat à ces gens à qui vous avez brisé leurs espoirs de construire une vie sociale stable........ Elle est belle la fausse gauche sur Henin Beaumont

David NOËL 30/06/2008 23:58


N'importe quoi ! Maintenant, voilà que Gérard Dalongeville aurait brisé les espoirs de construire une vie sociale stable des personnes qu'il a recrutées en CDD ou en CAE. C'est insensé cette
affaire...


BOUQUILLON 30/06/2008 19:47

A Makhno de la part de Bouquillon.J'ai moi même été adjoint au maire. Je sais à quel point il est parfois difficile de mettre les actes en absolue conformité avec les convictions individuelles.....Mais avec Gérard Dalongeville il est impossible pour une personne qui ne met pas tous ses principes dans sa poche de travailler correctement......Avec lui, gérer ses propres contradictions, cela revient à faire en permanence le grand écart.....Je dis cela sans aucune haine à son égard.....Vis à vis de David Noêl: de 2 choses l'une: Un jour ou l'autre ses convictions prendront le dessus et il quittera le navire. Ou alors il deviendra un JB Deshayes bis. Je suis impressionné par l'honneteté intellectuelle de EL Diablo sur ce sujet.

David NOËL 30/06/2008 20:29



Mon cher Georges, je me suis déjà exprimé plusieurs fois à ce sujet. Le PCF sera un allié loyal, mais pas un vassal. Si tu as bien lu mon communiqué, je ne me suis pas départi de cette ligne de
conduite.

Le conseil municipal a été mis en place le 23 mars. A t'écouter, dès le 24 mars, il aurait fallu aiguiser les couteaux et faire flèche de tout bois pour taper sur le Maire. Drôle de conception
d'une alliance politique...

Moi, je ne peux pas fonctionner comme ça. Gérard Dalongeville est un homme chaleureux. Dans le cadre de ma délégation, il me soutient et suit mes avis et tu as été adjoint à la culture, tu sais
comme moi qu'il y a du travail.

S'il s'avérait un jour qu'il faille quitter la majorité municipale, nous le ferions sans regrets et sans haine. Il faut dédramatiser ces choses-là. Si un jour la question est posée, le comité de
section en débattra en lien avec la Fédération.

Aujourd'hui, je travaille pour ma Ville, dans le cadre de ma délégation et au sein d'une majorité où il y a un véritable travail en commun. Je n'ai aucunement le sentiment de faire le grand
écart.

Au contraire, une position d'élu crédibilise notre discours politique, on nous prête une oreille plus attentive au porte-à-porte. Je m'en désole, mais c'est comme ça... Makhno pose la question de
savoir si nous sommes plus utiles à l'intérieur ou à l'extérieur de la majorité.
La réponse est claire, nous sommes plus utiles à l'intérieur. Mais la question, nous nous la posons en permanence.

Sur la question qui est posée, tu dis toi-même sur ton blog que le fond du problème, c'est que "les choses n'ont pas été dites clairement quant à l'éventuelle pérénisation de ces
emplois". De là, tu en déduis qu'il s'agit d'embauches clientélistes. Je ne peux pas me prononcer sur les arrière-pensées que tu prêtes au Maire 6 mois en arrière.

Tu le sais très bien, Georges. Dans une permanence, on peut dire avec toute la clarté du monde : "Je fais suivre votre demande de logement ou votre demande d'emploi, mais je ne vous promets
rien, ça va être dur...", les gens qui viennent nous voir sont dans la détresse et ne veulent pas l'entendre. Après, ils viennent te voir en te disant : "On m'a promis un logement, on
m'a promis de me titulariser...".

Je me désole qu'on ne puisse pas reconduire tous ces contrats aidés, je me battrai contre le désengagement de l'Etat, mais je ne peux pas te suivre sur une condamnation rétroactive de la
politique d'embauches sur la base des arrière-pensées que tu prêtes au Maire d'Hénin-Beaumont.



BOUQUILLON 30/06/2008 11:48

Cher David,Je pense que tu es sincère quand tu dis que tu n'étais pas au courant de cette situation quand tu es arrivé en mairie.Mais désormais tu fais partie de l'équipe majoritaire et tu ne peux te dédouanner de faits hautement critiquables en évoquant ton appartenace récente.Que dirais tu de LAGARDE, nouvelle ministre des finances si elle s'exprimait devant les Français en disant: "je ne savais pas". Tu t'indignerais et tu aurais bien raison.Je continue à clamer que ces embauches ont été effectuées pour acheter une partie de l'électorat....pratique très habituelle dans le Béthunois!Par ailleurs, toi qui es dans la majorité, il t'appartient d'exiger de la part du maire la liste nominative des personnes embauchées pendant les 6 mois précédant l'élection, liste précisant la nature du contrat, le service concerné etc etc.Si tu obtiens une réponse qui te satisfait, il te sera alors facile de balayer toutes nos réserves. Nous allons d'ailleurs t'intepeller avec d'autres sur ce sujet.  Cordialement. Georges.

makhno 30/06/2008 11:47

Décidément, la "vie politique" me semble bien compliquée à Hénin.Bien que n'habitant qu'à une quinzaine de Kms de cette ville (qui fut autrefois un "fief" du Parti), je ne suis pas assez au courant de tout ce qui s'y passe pour pouvoir porter un jugement serein et objectif sur "l'affaire" évoquée ci dessus.Je "connais" un peu pour l'avoir rencontré 2 fois dans "la vraie vie" Davis Noël, il m'est apparu sous les traits d'un militant communiste sincère et dévoué à la cause. Je peux évidemment me tromper, mais il m'étonnerait fort que l'action de cet homme soit motivée par autre chose que ses convictions et l'envie de faire avancer ses idéees, mais chacun sait que c'est parfois avec les meilleures intentions du monde que l'on se laisse enfermer dans des situations impossibles (cf : "La gauche plurielle") aux conséquences imprévisibles.Je me contenterai de rappeler à David qu'il n'y a pas si longtemps, je me suis permis de le mettre en garde contre certaines "contradictions" que ne manquent jamais de rencontrer ceux qui acceptent de s'associer à la "gestion" du système en place, alors qu'ils n'ont en pratique aucun moyen de s'opposer efficacement aux règles mises en place ailleurs et par d'autres, dont le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas pour objectif premier de nous conduire au socialisme (euphémisme).Devant le problème qui lui est posé aujourd'hui, il me semble que la première question qui se pose c'est celle de savoir comment défendre au mieux les intérêts travailleurs touchés par les mesures annoncées ?De l'intérieur (du système), ou de l'extérieur ?Subsidiairement, quel est l'intérêt du Parti dans cette affaire ? Et il me semblerait normal que les militants locaux soient consultés à ce sujet.Cordialement

Avanti popolo 30/06/2008 11:20

Cette polémique est ridicule. Il y a des milliers d'emplois de CAE dans les mairies, les associations, les administrations, les écoles, les clubs sportifs.C'est une situation que nous dénonçons depuis longtemps mais la pression est forte pour obtenir même un petit boulot précaire. C'est une réalité, hélas.Par contre, c'est le nombre de personnes concernées ( 180, apparemment) qui est choquant. Embaucher massivement sans prendre en compte le déséquilibre budgétaire que cela risque de provoquer, n'est pas une politique que nous pouvons soutenir . D'ailleurs, avant les élections, nous avions plusieurs fois mis cette question dans les débats. Il faut aussi le dire clairement, il faudra aussi apurer les comptes de l'ancienne majorité pour faire autrement, sans démagogie.Mais, revenons, pour finir, au fond du problème, en prenant un peu de hauteur. Les remarques de certains camarades me rappellent la question formulée par Marx. Pourquoi revendiquer des hausses de salaire, puisque les marxistes sont pour la disparition du salariat? ( En effet, une augmentation de salaires va accroitre la consommation donc l'exploitation)Qu'en pensent nos camarades férus de dialectique?

el diablo 30/06/2008 11:05

Merci pour votre réponse, en effet il y a certainement quelque chose à faire hors la nécessaire (et insuffisante) déclaration des élus communistes. Je répète, je ne voudrais pas apparaître comme un donneur de leçons. Simplement, je me dis: dans cette situation il faut partir des aspirations populaires==> 1/ sortir de la précarité de l'emploi 2/ avoir des services publics répondant aux besoins. Il y a donc les intérêts convergents entre les salariés précaires de la commune et l'ensemble des citoyens de la dite commune. Par ailleurs, il y a la pression fiscale devenant insupportable. Après avoir exposé le problème, on interpelle la population: que voulez vous faire avec nous  pour sauver les emplois et le service public rendu par ces salariés? (Proposition: manif délégation...). Ainsi on sort du terrain de la "gestion" par des "spécialistes" (les élus, la préfecture, la chambre régionale des comptes) et on s'installe sur celui de la politique en imposant aux différences forces un positionnement qui dépasse d'ailleurs le plan local....etc ...ce sont quelques idées un peu en vrac  dans le cadre un peu étroit d'un débat sur un blog. A plus, EL DIABLO

rafa 30/06/2008 10:07

..."faire valoir son expérience" dites vous  dans votre article. Quelle expérience ?  ce sont des emplois utiles dites-vousà El Diablo : ce n'est pas ce que j'entends dire par de nombreuses personnes en différents extraits. Sur le désengagement de l'Etat, j'ai lu qu'il date de janvier 2008  Il faudrait savoir quand ils ont été signés et pour quelle duréeS'ls sont postérieurs à O1 2OO8 la polémique ,'est pas si mauvaise que ça !Quand au vrai drame, c'est tout à fait juste.Et si ces contrats ont été réalisés en connaissance de cause, on saura à qui l'attribuer, ce drame.

el diablo 30/06/2008 08:42

"Ce n'est pas aux contribuables Héninois de supporter le coût social du chômage et des délocalisations qui touchent notre secteur..." Entièrement d'accord avec vous..Donc il n'y a rien à faire pour sauver ces emplois utiles à la population!? Je constate que vous ne répondez pas à mes observations sur la stratégie de votre parti dans cette affaire...Dommage, autant que je suis peut-être le seul "commentateur" qui refuse la polémique stérile y préférant le débat politique...Est-ce génant pour vous? Salut et fraternité EL DIABLO  

David NOËL 30/06/2008 10:06



D'abord, merci pour vos remarques. En effet, elles sont constructives et permettent d'élever le débat.

Pour vous répondre, si bien sûr qu'il y a des choses à faire, nous pouvons dénoncer le désengagement de l'Etat sur les contrats aidés au moyen d'une pétition, d'une motion, d'une manifestation.
Tout est envisageable et nous y travaillons.

Fraternellement,



El Che 29/06/2008 22:28

très juste, Cimares et el diablo...mais comment expliquer que des élus feignent de s'offfusquer du comportement de "patrons voyous" (staf, lors du dernier conseil...) et adoptent les mêmes pratiques au sein de leurs propres personnels (cahc et mairie d'hb)... La naïveté des électeurs   a un limite...que nous ne manquerons pas de rappeler, à chaque instant et par tous les moyens ! même s"il faut descendre au fond des gorges du verdon en camionnette de "couvreurs locaux"...

BOUQUILLON 29/06/2008 21:27

Un vrai drame pour les victimes du clientélisme: OUI.Une mauvaise polémique: Sûrement pas !Pour notre part, dès Janvier, nous avions dénoncé ces pratiques.Si l'on nous avoit écouté, vous n'en seriez pas là

David NOËL 30/06/2008 06:39


Mon cher Georges, il y a des limites à la mauvaise foi. Je confirme pour mes lecteurs que c'est une mauvaise polémique.

Un chômeur de longue durée signe en janvier un CAE de six mois, financé à 80 % par l'Etat. Cette personne bénéficie d'une expérience professionnelle qui lui remet le pied à l'étrier. Au bout de six
mois, le contrat arrive à échéance parfaitement normalement. Entre temps, l'Etat a annoncé qu'il réduisait sa participation sur les contrats aidés.
Et c'est moi, qui ne suis adjoint à la culture que depuis le 23 mars, qui n'ai rien à voir dans ce dossier, que tu qualifies personnellement sur le blog de l'AR de "patron-voyou irresponsable"
parce que la personne en question n'est pas titularisée à la Ville le 1er juillet contrairement à ce qu'on lui aurait (?) laissé entendre.

Qui est ce "on" ? As-tu autre chose que des présomptions de promesses inconsidérées ? D'ailleurs, en quoi serais-je comptable au mois de juin d'une promesse inconsidérée faite au mois de janvier
par on ne sait qui au détour d'un couloir ? 


Trés deçu.... 29/06/2008 20:54

Je cite:"la réduction des charges de personnel est malheureusement la seule solution qui reste"...Sous titrage: Je defend le licenciement pour mieux me faire voir auprés du maire, parceque j'ai une Place et je veu la garder...Triste PCF (de Hénin et ailleurs....)

David NOËL 29/06/2008 23:44


La Ville d'Hénin-Beaumont ne peut pas titulariser 150 personnes en contrat aidé ou en CDD, c'est mensonger de faire croire une chose pareille.

Des CV pour travailler à la Ville, on en reçoit tous les jours. Il faut prendre tout le monde et titulariser tout le monde ?

Ce n'est pas aux contribuables Héninois de supporter le coût social du chômage et des délocalisations qui touchent notre secteur. Ce n'est pas aux contribuables Héninois de supporter le
désengagement de l'Etat.

Votre sous-titrage est insultant...


el diablo 29/06/2008 18:17

Précision (pour "Avanti Popolo") : Ex-militant du PCF, je ne suis pas membre du PRCF, même  si j'ai  quelques  camarades  tout à fait  respectables  qui militent au sein de cette organisation . Non, je me défini tout simplement comme militant communiste et fier de l'être -EL DIABLO

el diablo 29/06/2008 17:52

"Avanti popolo", je répète, je ne méconnais pas les "contraintes" imposées par le système en place. Mais, justement pour moi la raison d'être des communistes c'est de lutter en organisant l'action de celles et c'est qui en sont victimes (dans ce cas des salairés précaires mais aussi des citoyens privés de services publics jusque là utiles). OK c'est compliqué, on est pas sûr de gagner  etc... mais si on  n'engage  pas le  combat  quand il s'impose  on est  sûr de  perdre.  Je  ne vois pas  ce qu'il y aurait de "gauchiste" là dedans:  organiser un large rassemblement en partant des besoins populaires c'est plutôt une démarche communiste non? Voilà! Salut et fraternité EL DIABLO

cimares 29/06/2008 15:53

Vous donnezvous-même la réponse à la question posée, M. Noel: comment se fait-il alors que vous constatez en 2006 des dépenses de fonctionnement déjà trop importantes ayant justifiées l'augmentation que l'on sait des impôts locaux et une récidive fin 2007 pour alourdir les dépenses de fonctionnement en embauchant 180 salaries avec un dispositif "Etat" dont il m'étonnerait que la règle du jeu n'ait pas été annoncée... Vous ne pouvez ignorer que l'état incitateur se rétracte souvent une fois le dispositif mis en place...mais pour bien connaître ses représentants dans le Pas de Calais, il m'étonnerait que ce même état ait incité le maire d'Hénin à embaucher pour ensuite licencier dans les conditions que vous connaissez et que vous ne pouviez ignorer fin 2007.Décidément les "jeunes" reprennent toutes les tares d'un système politique qu'ils prétendent combattre. Vous serez plus fort que moi en matière de dialectique, mais de tels grands écarts avec la complicité des nouveaux élus d'Hénin laisse peu d'espoir sur votre volonté et votre capacité à assainir une vie politique locale particulièrement plombée. L'on ne s'étonnera donc pas du succès de l'extrême droite dans un secteur où vous apparaissez comme le défenseur d'un système oppressif.

Raoul 29/06/2008 13:18

Dont acte ! La CRC a raison et Hénin a en effet un personnel pléthorique. Fallait-il en rembaucher juste avant les élections ? Quoi qu'avec le départ du sieur CHruszez pour la cahc, départ en forme de promotion, on débauche à la ville, comme au bon vieux temps de Pierre, pour faire embaucher à la cahc ;o)))au fait, il a été nommé quand administrateur territorial "hors classe", l'ami Chruszez ?

Avanti popolo 29/06/2008 11:55

Je comprends la position de notre camarade El Diablo. Mais c'est une déclaration de principe. Je vais prendre un exemple concret qui va nous permettre de mieux comprendre. Dans mon lycée, existent une dizaine d'emplois précaires qui concernent le secrétariat et l'entretien de l'établissement. Avec la CGT, nous sommes contre la précarité et, des TUC aux CAE, nous avons combattu ces contrats en nous opposant, à chaque fois, lors des différents votes au CA du lycée. Néanmoins, ces contrats ont été créés ( souvent en jouant sur le chantage de réduction de personnel), ils existent et nous pourrions comme certains les ignorer, mais nous aidons les personnes concernées et les défendons. En absence de titularisation possible ( chez nous, il faut passer des concours, c'est la règle), nous ne nous opposons pas au renouvellementLes derniers contrats de CAE durent une année et sont susceptibles d'être renouvelés. Ce renouvellement est fonction de credits d'Etat et tous ceux qui connaissent cette affaire savent que ces travailleurs précaires sont une variable d'ajustement qui permet au pouvoir de faire baisser le chômage, de gagner des voix aux élections.......Cette année, nous perdons 4 emplois précaires qui ne sont pas renouvelés. Est-ce la faute des organisations syndicales qui, à la demande des personnes concernées, s'abstiennent lors des votes de renouvellement de ces contrats au CA?Il y a quelques années, un militant du PRCF avait tenté de nous mettre en difficulté sur cette question, en remettant en cause notre abstention . C'est à cette époque, que j'ai compris les méthodes "gauchistes" de cette organisation. ( Désolé, El Diablo,nous serons en désaccord sur ce point...le critère de la "praxis" a souvent du bon, au delà des déclarations "révolutionnaires")Bref, passons sur cet aspect du problème, certes désagréable mais finalement secondaire. De même, le mieux est d'ignorer l'AR et le Fhaine...je regettre déjà d'avoir écrit 2 lignes à leur sujet.On peut rappeler que les emplois aidés, type CAE, concernent des milliers de travailleurs dans notre Région.( Liberté a donné le nombre exact à propos d'une déclaration des élus communistes sur ce sujet)Il est alors facile de nous "tomber dessus" sur cette question. Notre position peut apparaitre contradictoire mais je n'en trouve pas d'autres et j'attends avec impatience toute proposition honnête sur ce sujet difficile....Bon week-end ....

el diablo 29/06/2008 11:22

Certes je n'ai pas tous les éléments et ne "baigne" dans votre réalité locale. Néanmoins vous me parlez de Chambre régionale des comptes , de taxe d'habitation....D'accord mais tout çà on sait, c'est la réalité du système actuellement dominant! Moi je tente de me placer du point de vue communiste. Que je sache, le combat d'un communiste c'est, en toutes circonstances, agir en rassemblant largement pour changer cette réalité en partant des besoins populaires. Là, en toute fraternité, je crains que vous soyez tombé dans le piège de la gestion "réaliste" qui a fait tant de mal au PCF . Comment la population laborieuse de votre ville va accueillir cette décision? Votre position, votre démarche font-elles vraiment la différence avec les autres forces de "gauche"...A voir - EL DIABLO