Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les élus communistes ont pris connaissance avec étonnement du rapport rendu par la Chambre Régionale des Comptes le 26 juin 2008.

Dans son rapport, la Chambre Régionale des Comptes chiffre le déficit réel du budget 2008 de la commune à 12 778 853 €.

Ce chiffre appelle un certain nombre de réserves et de questions. Si les élus communistes admettent bien évidemment la nécessité d’équilibrer les budgets annexes du Parc d’activités et de la ZAC du Bord des Eaux au moyen de subventions d’équilibre, ils s’étonnent que de telles sommes aient pu échapper, des années durant, à la vigilance des services financiers, des différents ordonnateurs qui se sont succédés, de la Préfecture et de la Chambre Régionale des Comptes, qui n’a jamais exigé de la Commune qu’elle équilibre ces budgets annexes dans ses précédents rapports.  

En particulier, les élus communistes partagent la surprise de leurs collègues de la majorité à la lecture de la page 5 du rapport de la CRC. La Chambre Régionale des Comptes nous invite à inscrire en dépenses de fonctionnement au chapitre 65 une somme de 4 128 153 € versée à la SAEMIC sous forme de subvention avant la cession de la SAEMIC à Artois Développement en 2004. Le développement économique étant dorénavant une compétence communautaire, la commune d’Hénin-Beaumont peut-elle légalement réintégrer ces sommes dans son budget de fonctionnement ?
La question peut être posée et les élus communistes approuvent la décision de M. le Maire de faire appel à un cabinet-conseil afin d’éclaircir la situation et de répondre aux interrogations que suscite le rapport de la CRC.    

Ces questions étant posées, la Chambre Régionale des Comptes nous propose de résorber les déficits via un véritable plan d’austérité reposant sur des économies drastiques et d’importantes hausses d’impôts.

Nos populations sont des populations pauvres. Les salariés sont les premières victimes de la baisse du pouvoir d’achat. Le prix de l’essence s’envole, l’inflation atteint des sommets et les salaires stagnent. La fiscalité locale pèse déjà lourdement sur le budget des ménages ; il serait tout à fait inconcevable d’accroître encore le poids de la fiscalité locale, que la simple actualisation des bases va de toute façon alourdir dans les années à venir.

Les élus communistes ne peuvent approuver le plan proposé par la Chambre Régionale des Comptes, qui frapperait durement nos populations pour plusieurs années. A cet égard, il est nécessaire qu’une proposition alternative à celle de la CRC soit formulée.

Conscients de la nécessité d’assainir les finances communales et de donner à notre ville les marges de manœuvre dont elle a besoin, les élus communistes ont rejoint la majorité municipale en mars dernier dans un esprit constructif.
Pour autant, les élus communistes ne peuvent prendre à leur compte des déficits passés dont ils ignoraient tout et dont ils ne sont pas responsables.

En outre, la délibération présentée par nos collègues du groupe majoritaire suppose dans les mois et les années à venir un plan de rigueur drastique pour éviter des hausses d’impôts.
Si nous approuvons la chasse au gaspillage, nous nous refusons à ce que nos populations subissent les effets d’un plan d’austérité dans les domaines qui doivent être la priorité d’une majorité de gauche : l’action sociale, l’éducation ou la culture doivent être épargnées et pour les élus communistes, c’est ailleurs qu’il faut trouver des économies.

Fidèles à leur ligne de conduite et aux engagements pris devant les électeurs, les élus communistes veilleront en toute transparence à ce qu’Hénin-Beaumont retrouve rapidement des marges de manœuvre budgétaires sans que nos populations aient à subir un accroissement insupportable de la pression fiscale ou un plan d’austérité affectant les domaines les plus essentiels.


David NOËL,
Maire-Adjoint délégué à la Culture

Sandy SOUDE,
Conseillère municipale déléguée au patrimoine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

el diablo 27/07/2008 12:01

Merci pour votre réponse. Je précise qu'il ne s'agit pas de respecter ou non les idées de tel ou tel. Non il s'agit de stratégie politique et là je crois que nous sommes en désaccord. En effet, la stratégie "d'union de la gauche" a menée à la marginalisation du parti révolutionnaire qui, du coup, s'est fondu dans la mouvance social-démocrate (même si cela n'est pas encore acté clairement et officiellement) et le peuple travailleur n'y retrouve plus ses petits, je veux dire son outil et ses acquis sociaux. Il erre donc entre l'abstention, le vote FN ,le vote Sarkozy(et oui!) ou encore le vote "utile" pour "battre la droite". Il serait grand temps de se poser les bonnes questions...Salut et fraternité EL DIABLO

David NOËL 28/07/2008 11:19


Pour moi, ce n'est pas la stratégie d'union de la gauche qui a gravement affaibli le Parti. La principale raison de notre affaiblissement réside dans l'abandon d'un programme révolutionnaire qui a
laissé la place libre à la LCR sur une ligne gauchiste et qui, effectivement, nous a amenés à ne plus nous distinguer du PS.
Comme l'écrivent mes amis de La Riposte : "entre deux partis réformistes, les électeurs choisissent toujours le plus gros et le plus respectable".
L'union de la gauche oui, mais avec un PCF porteur d'un programme révolutionnaire et qui tienne bon sans renier ses valeurs, comme je l'ai fait à travers ce communiqué.
 
Je ne vois pas de contradiction entre la solidarité de groupe dans une majorité d'union et la liberté d'expression et de critique. Les deux sont compatibles. Une majorité plurielle a tout à gagner
à laisser s'exprimer une pluralité de points de vue. Sinon, on est une majorité-godillots, très peu pour moi...
Non, pour moi, la liberté de s'exprimer et de critiquer quand il le faut, ça fait partie du contrat quand on signe une alliance. C'est en tout cas ma position et en tant qu'élu, je l'applique, n'en
déplaise à nos adversaires.


cimares 27/07/2008 00:24

Pour ce qui conserne la SAEMIC, c'est gentil d'expliquer doctement le principe des SEM communautaires: mais il se trouve justement qu'à la Cahc, on n'en a pas voulu  et qu'on a préféré laisser le maire, par ailleurs  1er vice président de l agglomération ( chargé de 2001 à 2008 des affaires économiques...) gérer cette affaire et la remettre à M. Kucheda qui en a fait une fusion absorbtion avec artois développement.( renseignez vous auprès d'Yves Coquelle)Quant au montant qui est mentionné dans le rapport 2008 de la Chambre régionale des comptes, il était déjà clairement exprimé dans le rapport de 2004.Une réponse balaie la difficulté en faisant passer ce montant comme une subvention! ben voyons, comme s'il était courant de subventionner comme cela une SEM !Je vous invite donc à  consulter le rapport sur le site de la CRC du Nord Pas de Calais: vous cliquez sur la rubrique "production" puis apparaissent les millésimes; il vous suffit de cliquer ensuite sur 2004 et vous retrouvez le rapport exhaustif de la CRC et les réponses apportées par les deux ordonnateurs successifs.Merci

David NOËL 27/07/2008 07:46



Je connais le rapport de 2004, merci bien. Il reste que la majorité n'est pas obligée de prendre pour argent comptant ce qu'écrit aujourd'hui la CRC quand elle nous impute des jeux d'écriture
contestables qui reviennent à alourdir la dette communale. Dans le budget de la ville, c'est un changement de colonne à plus de 4 millions d'euros...
Renseignons-nous d'abord. Cette subvention qui nous revient aujourd'hui n'a-t-elle pas été soldée lors de la cession de la SAEMIC à Artois Développement ?

Je ne me sens aucunement responsable des erreurs comptables qui auraient pu être commises par la majorité précédente, je n'y étais pas et je n'ai jamais hésité à la critiquer. Aujourd'hui, c'est
une nouvelle équipe qui doit écrire une nouvelle page de l'histoire d'Hénin-Beaumont, nous sommes là pour avancer, rétablir la situation et je tiens, par rapport à nos populations, à ce qu'on
vérifie la réalité de ces dettes que l'on nous impute.



el diablo 24/07/2008 17:53

Vous écrivez:" "...j'ai beaucoup de plaisir à travailler et militer avec Marie-Noëlle Lienemann et les camarades du MJS dont les convictions de gauche et antilibérales sont très ancrées..."c'est votre droit de penser ainsi, mais je crois devoir vous faire observer qu'en qualité de membres d'un PS totalement "recentré" (cf. nouvelle déclaration de principes) Mme Lienemann et ses juvéniles camarades jouent (involontairement ?) le rôle de rabatteurs "de gauche" pour le parti de DSK et Lang! C'est juste mon avis -Salut et fraternité EL DIABLO   

David NOËL 27/07/2008 08:19



Il y a pire qu'être social-libéral, El Diablo. Je combattrais, mais je respecterais des militants sociaux-libéraux s'il y en avait au PS local.

Depuis 2001, le PS héninois est divisé mais pas entre sociaux-libéraux et antilibéraux, il est divisé entre les partisans de l'ancien Maire, Pierre Darchicourt, regroupés autour de Daniel
Duquenne, exclu avec ses amis à la suite de son alliance avec le Modem et l'UMP (L'Alliance Républicaine) et les partisans du Maire actuel, Gérard Dalongeville, exclu du PS en 2001 pour avoir
monté une liste dissidente et réintégré cette année à la suite de sa victoire contre Marine Le Pen.
A Hénin, le débat n'oppose pas des socialistes de droite et de gauche, il oppose des personnes qui se jettent à la tête des épithètes : félon, traître, incompétent, populiste, cynique,
démagogue...
Moi, je ne rentre pas là-dedans et je déplore qu'une partie des militants socialistes héninois aient abandonné le combat politique dans ce qu'il y a de plus noble et confondent l'action
politique avec ce qui n'est plus qu'une querelle personnelle de gens animés par le ressentiment.

En tant que secrétaire de section, je suis aujourd'hui adjoint au Maire, dans une majorité d'union de la gauche. Les adversaires socialistes du maire actuel qui le tiennent pour un populiste
incompétent m'accusent personnellement d'être complice d'un voyou, en gros. Ce sont des gens qui sont dans une guerre personnelle et qui sont dans une volonté de salir. Ces gens sont alliés avec
le Modem et des dissidents de l'UMP, l'union de la gauche ne veut rien dire pour eux, ils confondent la politique avec l'intérêt personnel : quand on est dans une majorité, c'est forcément par
lâcheté ou par intérêt personnel... C'est ahurissant de bêtise...

Marie-Noëlle Lienemann et les jeunes du MJS sont peut-être dans le même parti que DSK et Lang, vous avez raison, mais ce que je vois, c'est que eux, font de la politique comme les socialistes
devraient la faire : ils s'engagent pour les sans-papiers, contre la mondialisation libérale, contre le fascisme et la guerre...
C'est cela faire de la politique. Traiter le Maire d'incapable et ses adjoints de complices, pour moi, ce n'est pas de la politique. C'est la seule activité de ces gens-là, qu'on ne voit par
ailleurs jamais dans les luttes, dans les manifestations, sur le terrain et qui passent leur temps à dénigrer.

Au-delà des divergences que je peux avoir avec les socialistes antilibéraux, je respecte le militantisme, par contre, je ne respecte pas les gens qui dénigrent le militantisme, qui salissent les
militants et qui surfent sur le rejet poujadiste des partis.



Et si jamais ... 24/07/2008 11:17

J'ai une question à vous poser : le FN a déposé un recours en annulation de l'élection municipale d'Hénin-Beaumont des 9 et 16 mars derniers devant le tribunal administratif. Ce dernier devrait d'ailleurs rendre son jugement courant septembre 2008. Si jamais les Héninois et Beaumontois devaient revoter, à court ou moyen terme, ferez-vous de nouveau alliance avec Gérard Dalongeville, le PS, le MJS et le MRC ou bien partirez-vous seul en campagne à la tête d'une liste PCF ?

David NOËL 24/07/2008 12:38



La question ne se pose pas. Je n'ai pas les yeux rivés en permanence sur les recours. L'écart de voix est tel entre notre liste et la liste du FN que je n'imagine pas le Tribunal Administratif
invalider l'élection. Que vous le vouliez ou non, la liste d'union de la gauche a gagné largement, les électeurs nous ont donné raison. Les prochaines élections municipales doivent avoir lieu en
2014, il y a de la marge...

Maintenant, pour être clair, je n'ai pas adhéré à ATTAC et au PCF pour le plaisir d'être allié minoritaire dans une majorité d'union de la gauche à direction PS. Je suis un militant
anticapitaliste, je me bats pour faire avancer les idées antilibérales et élargir l'influence électorale et l'implantation sociale de mon parti.
C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai beaucoup de plaisir à travailler et militer avec Marie-Noëlle Lienemann et les camarades du MJS dont les convictions de gauche et antilibérales sont
très ancrées et qui font un remarquable travail politique. Nous sommes là pour les mêmes raisons...

Ceci étant, si les conditions objectives, en terme de recrutement, d'implantation sociale, de formation des cadres sont réunies pour conduire une liste PCF aux prochaines élections municipales et
sauf situation particulièrement risquée comme l'était cette année la présence de Marine Le Pen et la division du PS, je suis favorable à ce qu'il y ait une liste communiste au premier tour des
élections municipales.

Nos ennemis, ce sont la droite et l'extrême droite. Nous n'attaquerons pas les autres listes de gauche.

Au deuxième tour, nous appelons à la discipline républicaine et si les conditions le permettent, à la fusion avec la liste de gauche arrivée en tête pour battre la droite.



eric 23/07/2008 06:18

Si c'est pas malheureux d'etre obligé d'aller sur le site de briois pour lire le rapport de la crc. Un petit effort de communication messieurs

David NOËL 23/07/2008 08:31



Je ne savais pas que c'était une course de vitesse pour numériser le rapport de la CRC...



cimares 23/07/2008 00:10

Un petit point d'ordre sur le contenu du communiqué du groupe communiste. La Saemic n'est jamais entrée dans le champ de compétence de la Cahc. Il en fut question, mais ce ne fut pas du goût de M Facon, alors président. Le maire d' Hénin, a alors proposé la reprise de cette société d'économie mixte par Artois Développement, alors présidée par JP Kucheda.Pour ce qui concerne la compétence économique, vous oubliez de mentionner "d'intérêt communautaire"; or pour nombre de dossiers l'intérêt communautaire n'a jamais été décidé et il reste des pans entiers de la compétence économique au sein des communes. Vous voudrez bien vérifier les statuts de la Cahc et la définition de l'intérêt communautaire voté par vos prédecesseurs. Merci 

David NOËL 23/07/2008 08:09



Résumons. Il y a 20 ans, les villes passaient par des sociétés d'économie mixte comme la SAEMIC pour construire des parcs d'activité.
Aujourd'hui, pour construire des parcs d'activité, ce sont les agglomérations qui passent par des sociétés d'économie mixte dotées d'une grosse surface financière, comme Artois Développement.
C'est dans ce contexte que la SAEMIC a été cédée à Artois Développement.

Je ne comprends toujours pas pourquoi la ville d'Hénin-Beaumont devrait réintégrer 4 millions d'euros de subventions versées il y a plusieurs années à la SAEMIC au chapitre 65 de son budget
principal en fonctionnement. C'est quelque chose qui m'interpelle et je ne suis pas le seul.



Déçu de tout ... 22/07/2008 23:09

Un scanner ... c'est sûr que ce ne sont pas les 180 salariés municipaux qui viennent de se faire virer par la majorité socialo-communiste qui auront les moyens de s'en acheter un éventuellement. Ils vont devoir se serrer la ceinture maintenant et leurs enfants encore plus ... Surtout si l'on envisage la future hausse très probable des impôts locaux ...J'en connais un qui ne sera pas le "maire du pouvoir d'achat" (ni même de l'emploi) et ses conseillers municipaux non plus, au grand dam des habitants de cette ville et surtout des plus pauvres ...

David NOËL 23/07/2008 07:56



Je vous arrête tout de suite, il n'y a pas eu "180 salariés municipaux virés", il s'agit dans la plupart des cas de personnes recrutées en CDD pour 3 mois ou 6 mois afin de leur redonner un petit
coup de pouce, de leur remettre le pied à l'étrier.
Un Contrat à Durée Déterminée a généralement une durée déterminée... Gérard Dalongeville parlait d'anciens de Sublistatic proches de la retraite recrutés en CDD pour qu'ils puissent compléter
leurs trimestres ; ça ne me choque pas, bien au contraire.
Comme je l'ai déjà dit, ce qui aurait été choquant, c'était de laisser entendre aux personnes qui ont été recrutées qu'elles pourraient être titularisées.

J'admire en tout cas votre logique : comment pouvez-vous nous reprocher à la fois de devoir peut-être augmenter les impôts et en même temps de ne pas titulariser plusieurs dizaines de
contractuels recrutés il y a 6 mois ?



Déçu de tout ... 22/07/2008 21:10

Le rapport complet de la Chambre Régionale des Comptes est sur le site de Briois  www.heninbeaumont.net

David NOËL 22/07/2008 21:17



Formidable, Steeve Briois possède un scanner...



Tonton 22/07/2008 12:33

Bien qu'absent, David Noël ne pourra toutefois se défausser. le
bénéficiaire de sa procuration s'est aussi soumise à la bonne vieille
solidarité de groupe.

David NOËL 22/07/2008 13:08



Mon cher Tonton, je me permets de reprendre votre commentaire posté sur le blog d'Alter Echo et d'y répondre par la même occasion puisque le webmaster d'Alter Echo a visiblement pour politique de
valider les commentaires mensongers.

Ce que vous dîtes est complètement faux. L'élue en question avait pour mandat de s'abstenir dans la mesure où les élus communistes ne peuvent prendre à leur compte des déficits dont ils ne sont
pas responsables. Elle ne se sentait pas bien et a quitté la séance avant le vote. Elle n'a donc pas pu "se soumettre à la bonne vieille solidarité de groupe"...
Elle va mieux, merci pour elle. Visiblement, à l'AR, ce n'est pas la sensibilité qui vous étouffe.

Les nouveaux élus communistes n'ont aucune responsabilité dans le déficit constaté par la CRC, sont soucieux de rétablir une situation saine, ont réaffirmé leurs priorités. Que nous
reprochez-vous au juste ?

Les Héninois jugeront. Le communiqué du PCF est suffisamment clair. D'un côté, des élus de gauche qui mettent leur défiance de côté, qui s'engagent dans une majorité pour battre le Front National
et reconstruire, qui regardent vers l'avenir.

De l'autre un rassemblement hétéroclite de dissidents qui ressassent le passé, qui imputent en toute mauvaise foi à la majorité sortante des déficits qui datent d'un quart de siècle et qui ont
pour seule stratégie de critiquer les nouveaux élus sur l'air du "on vous l'avait bien dit!". Qu'est-ce que vous nous aviez dit ? Qu'il faudrait se retrousser les manches et reconstruire ? Ce
n'était un secret pour personne...

(Edit 19h10)