Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La privatisation de La Poste est en marche. Un porte-parole de l'opérateur public a confirmé que le président du groupe, Jean-Paul Bailly, et son équipe « réfléchissent » à un changement du statut de La Poste, qui deviendrait une société anonyme. Par ailleurs, une ouverture du capital, de quelque 20 %, environ trois milliards d'euros, serait en préparation.

Certes, les sources gouvernementales et proches de l'Elysée affirment que l'Etat restera majoritaire dans le capital de La Poste. Mais comment donner du crédit à ces propos quand on se remémore les mensonges successifs à propos de la part de l'Etat dans le capital de GDF ?
Même si l'Etat reste majoritaire, il s'agirait d'une véritable privatisation de la Poste. La pression des actionnaires ne pourrait que pousser la Poste à réduire encore plus qu'actuellement les missions du service public.

Toujours plus de commercial, toujours moins de service public

L'ouverture du capital, c'est l'accent mis encore plus sur la propagande commerciale et les produits les plus chers au détriment des besoins réels des usagers, au niveau des services financiers comme au niveau des services du Courrier, c'est encore plus d'attention portée aux grandes entreprises au détriment des particuliers et des petits professionnels sous prétexte que ce sont les grandes entreprises qui font le chiffre d'affaires de la Poste.

Le changement de statut de La Poste et l'ouverture du capital s'inscrivent dans le cadre de la libéralisation du marché postal telle que la prévoit la directive postale européenne. La section d'Hénin-Beaumont du PCF réaffirme sa totale opposition à la dite directive et aux projets de transformation de La Poste en société anonyme. Ce serait mettre fin au service public postal français, reconnu pour son efficacité.

Encore plus de bureaux de poste fermés... et d'horaires réduits

Le changement de statut de La Poste en société anonyme aurait de graves conséquences pour la vie quotidienne des habitants du Pas-de-Calais.

Déjà, plus de 5 000 bureaux de poste ont été transformés en agence postales communales à la charge des communes ou en Points poste chez les commerçants. Des milliers de bureaux ont vu leurs horaires d'ouverture réduits, y compris en zone urbaine.

La Cour des Comptes juge que le réseau des bureaux de Poste coûte encore trop cher ! Pour nos dirigeants, 3 500 à 4 000 bureaux de Poste devraient suffire (au lieu de 12 000 actuellement).

Pourtant, outre sa fonction de distribution du courrier, La Poste joue un rôle essentiel dans l'aménagement du territoire, particulièrement en zone rurale, ainsi qu'en termes de lien social. Au final, nous nous questionnons : trois milliards d'euros, pour fermer nos bureaux de poste, n'est-ce pas un peu cher ?

Usagers, postiers, élus, ensemble, il faut dire STOP à la privatisation du service public de la Poste !

Agir ensemble !

Les organisations syndicales de la Poste SUD, CGT, CFDT, FO, CFTC se sont prononcées « contre un processus qui conduit inexorablement à la privatisationdu service public postal ». La privatisation ne peut être stoppée que par la mobilisation de l'ensemble de l'opinion publique.

Usagers, postiers, élus, c'est à nous de nous rassembler et d'agir ensemble localement et nationalement avec les organisations syndicales pour la défense du service public postal et contre la privatisation.

■ Il faut mettre un coup d'arrêt à cette évolution !
■ Les actionnaires, c'est le contraire du service public !
■ Contre la privatisation de La Poste
■ Pour le maintien et l'amélioration du service public

Signer la pétition
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article