Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La Poste est un bien précieux, essentiel à la vie quotidienne, des hommes, des femmes, des associations, des entreprises... Un ferment de lien social et Républicain. De nombreux élu-e-s s'engagent au plan local pour défendre ce service public. La situation nouvelle, avec les changements annoncés inquiète à juste titre et risque d'accélérer la dégradation du service postal.

Cette pétition, lancée par Jean-Marc Coppola, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur et Conseiller municipal de Marseille a recueilli dès son lancement de nombreuses signatures de députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers généraux, conseillers municipaux... Il s'agit d'une pétition pluraliste et à vocation nationale pour que la démocratie s'exprime à plein.

"La Poste est en danger. La dégradation du service rendu se poursuit depuis plusieurs années maintenant, symbolisée par manque de personnel dans les quartiers populaires des villes et la fermeture de bureaux ruraux. La privatisation de La Poste qui a été évoquée dans la presse comme imminente signerait la fin du service public postal.

Elus de la République, nous sommes attachés à ce service public de proximité, essentiel à notre pays. Nous connaissons son rôle social majeur, une dimension qui tend de plus en plus à s’estomper. Nous ne souhaitons pas voir des logiques de rentabilité financière venir aggraver encore cette situation. Nous connaissons l’importance de la Poste dans les vies quotidiennes, mais aussi dans la vie économique : il s’agit d’un outil précieux qui doit être accessible à tous également. Cela suppose impartialité, confiance, efficacité, esprit de service.

C’est pourquoi nous souhaitons que l’on redonne du souffle à ce service public, avec des personnels respectés, avec un maillage intelligent sur l'ensemble du territoire, avec un vrai projet et une ambition renouvelée."

Signer la pétition
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article