Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Patrick Piret nous avait manqués… Habitué à distiller quotidiennement son venin, l’animateur du blog Alter Echo était en vacances… On imagine sa frustration.

Retranché derrière le confortable anonymat de ses initiales, Patrick Piret anime depuis maintenant plusieurs mois le blog Alter Echo. Militant de l’Alliance Républicaine, Patrick Piret est devenu au fil de la campagne des élections municipales, un interlocuteur familier dont les commentaires sagaces (sic) inondaient les blogs politiques héninois (surtout ceux du MJS et du PCF).

A l’époque, Patrick Piret avait un postulat et une stratégie. Le postulat de M. Piret tient en peu de mots : « Gérard Dalongeville est un démagogue incompétent et populiste et Daniel Duquenne un honnête homme entouré d’une équipe aussi sympathique que talentueuse ».
Fort de ce postulat, Patrick Piret ne veut pas entendre parler de politique : ne lui parlez pas de valeurs de gauche, de valeurs de droite… Ne lui parlez pas d’altermondialisme, d’anticapitalisme ou de lutte contre le fascisme. Les évolutions du PS l’indiffèrent, de même que la recomposition de la gauche : antilibéralisme, social-libéralisme, mondialisation… Pour Patrick Piret, les Héninois n’ont que faire de ces gros mots.

Obsédé par Gérard Dalongeville, Patrick Piret est adepte de la personnalisation de la vie politique. L’union de la gauche est un principe qui lui est totalement étranger. Pour lui, on est « pro-Dalongeville » ou « anti-Dalongeville ».

Durant la campagne municipale, Patrick Piret, en bon centriste, s’est efforcé sans succès de nous vendre l’Alliance Républicaine comme une alternative crédible au Front National. Car Patrick Piret avait une stratégie particulièrement originale : monter une liste de la société civile, une liste de rassemblement des hommes et des femmes de bonne volonté par delà la gauche et la droite pour abattre Gérard Dalongeville.

Ne dîtes pas à Patrick Piret que cette "stratégie" vieille comme le monde fleure bon le centrisme et la "troisième force", remixée à la sauce de l'ouverture sarkozyste, Patrick Piret est persuadé de son génie stratégique. Visiblement, le centriste Patrick Piret fait de la politique politicienne comme M. Jourdain fait de la prose, sans le savoir...

Du rassemblement des hommes et des femmes de bonne volonté au poujadisme du centre, il n’y a qu’un pas, que Patrick Piret et ses amis ont allègrement franchi. S’ils étaient les seuls à vouloir rassembler les hommes et les femmes de bonne volonté par delà les partis, c’est forcément que les autres étaient des sectaires, des apparatchiks, des idéologues ou des lâches complices d’un Maire populiste… Tous pourris : Gérard Dalongeville, Marie-Noëlle Lienemann, Pierre Ferrari, la direction fédérale du PS, la direction fédérale du PCF et moi, nous sommes tous les acteurs d'un vaste complot destiné à ruiner Hénin-Beaumont !

Illusoire, la stratégie centriste de l'Alliance Républicaine était politiquement insensée : elle faisait disparaître les partis politiques à l’heure où nous nous efforçons de reconstruire un Parti Communiste puissant au service du monde du travail, elle entretenait la confusion politique à l’heure où la droite casse les acquis sociaux, elle confortait le Front National qui surfait sur le rejet des partis politiques et de Gérard Dalongeville, elle nous conduisait tout droit à une triangulaire lourde de dangers. 

Devant le ferme refus du PCF et de ses alliés de gauche de s’engager dans une Alliance confusionniste, ouverte à la droite et soudée par la seule ambition de démolir le Maire sortant, Patrick Piret a changé son fusil d’épaule et ne cesse depuis lors de nous reprocher une trahison qui n’existe que dans son esprit.

Venant d'un homme qui n'est pas de gauche, la critique prête à sourire... Il est vrai que pendant la campagne, Patrick Piret s'était efforcé, sans succès de nous démontrer qu'il nous fallait nous affranchir de l'union de la gauche et abandonner le principe de la discipline républicaine entre partis de gauche pour adopter celui de l'alliance avec le Modem et l'UMP.
Patrick Piret, qui feint parfois de professer le plus grand respect pour le Parti Communiste et n'en a aucun pour moi a rencontré, à l'en croire, des "vrais" communistes qui n'auraient pas hésité une seconde à suivre ses préconisations. Je ne sais pas quels militants communistes Patrick Piret a bien pu fréquenter dans sa jeunesse, mais pour ma part, j'en connais peu qui soient de chauds partisans de l'alliance avec le Modem et l'UMP contre le PS...

Pour Patrick Piret, Marie-Noëlle Lienemann, Pierre Ferrari et moi-même sommes donc des traîtres. Notre simple présence sur une liste aux côtés de Gérard Dalongeville fait de nous des traîtres, complices d’un démagogue clientéliste, traîtres à la gauche et traîtres à nos partis. Quel réquisitoire…

Qu’importe que quotidiennement, je défende ma délégation et je soutienne les équipements culturels et les acteurs de la culture. Patrick Piret mesure mon action à l’aune de mon appartenance – quel crime ! – à la majorité.

Adepte du dénigrement systématique, Patrick Piret s’indigne lorsqu’on relève ses arguments de poujadiste contre les forces de gauche. Mais on ne compte plus les articles mesquins qu’il nous a consacrés à Pierre Ferrari et à moi-même.

En taxant la majorité municipale d’être un « clan », le Maire un populiste incompétent, ses adjoints des lâches et des complices, en quoi Patrick Piret fait-il avancer le débat citoyen ? Les électeurs préfèreront toujours l’original à la copie et sur ce créneau, Patrick Piret ne réussira qu’à gonfler les adhésions au FN.

Les habitants d’Hénin-Beaumont me connaissent. A qui fera-t-il croire qu’il y a une once de vérité derrière ses accusations grotesques et lassantes ?

Avec le SNES, j’ai participé à toutes les grèves, à toutes les manifestations. Je suis allé en tant qu’élu soutenir les salariés de STAF, j’ai manifesté avec les sans-papiers. Mais Patrick Piret n’a qu’un seul critère de jugement, une seule obsession et elle se nomme Gérard Dalongeville. Croyant que je souffre de la même maladie que lui, il ironise à longueur d’articles sur nos actions forcément destinées à cacher les turpitudes supposées de Gérard Dalongeville. Sur toutes les grandes questions, Patrick Piret, lui, a choisi l'inaction, comme beaucoup de ceux qui font dans le dénigrement systématique.
Désolé de le décevoir, mais Gérard Dalongeville n'occupe pas toutes mes pensées. Lorsque je me bats contre la casse des retraites ou contre la dérive atlantiste du pouvoir sarkozyste, je le fais par conviction.

A la lecture de ses articles pleins de fiel, on comprend que Patrick Piret nourrit une fierté démesurée de ne jamais parler d’autre chose que de Gérard Dalongeville et de notre supposée complicité. Drôle de fierté... Patrick Piret confond ses attaques personnelles haineuses et mesquines avec ce qu’il croit être de l’analyse locale.

Si Patrick Piret veut continuer ce petit jeu des attaques journalières sur son blog, grand bien lui fasse, mais les militants communistes ont autre chose à faire que de répondre aux élucubrations fantaisistes dont il abreuve ses lecteurs.
Au service de la population, les élus et les militants communistes sont là pour défendre le monde du travail, par l’action et dans la lutte, et pour mener la bataille idéologique contre la droite libérale et le patronat.

En réduisant la lutte politique locale à la question du soutien à Gérard Dalongeville, en combattant les partis de gauche et en dénigrant l'action militante, Patrick Piret a choisi son camp, celui du ressentiment, de la volonté de salir, du renoncement à faire de la politique et, in fine, de la capitulation devant toutes les injustices.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

+dejustice6667 07/02/2020 19:00

Un récent sondage d’opinion (paru dans l’Humanité le 13 novembre 2019) indiquait que près des ¾ des Français sont opposés à un duel Macron-Le Pen. C’est pourquoi nous devons préparer dès à présent l’après Macron : une large alliance des progressistes pour faire face au macro-lepénisme rétrograde et destructeur ! Il faut rompre avec une ligne politique qui divise et oppose les Français qui fracture le pays (entre riches et pauvres, entre Français et étrangers) et aller de l’avant pour construire sereinement même modestement une France + juste et + respectueuse de l’environnement.C’est pourquoi des primaires de la France progressiste s’imposent : il n’y a pas d’autre solution !

Jeune mais pas gégé ni la pop star du FNr 23/08/2008 10:15

Vous proposez des solutions d'économies et je le dis honnêtement, j'en suis ravi.. Je vous en propose d'autres:1 supprimer les voitures de fonction des employés techniques et municipaux ( retour au garage de la ville tous les soirs à 17h00)2 supprimer les heures supplémentaires effectuées par les salariés communaux qui ne sont pas justifiées par un travail effectif3 supprimer les avantages en nature de certains employés communaux et politiques ( repas, téléphone, déplacement en voiture communal sans étiquette du parc )4 supprimer l'envoi de fleurs pour les décés sur toute la circonscription ( 14 communes couvertes)5 fleurir notre ville au minimum et non investir dans des bacs à fleurs qui coutent les yeux de la tête6 Peut on parler d'embauche sur Henin, j'ose m' y aventurer, alors on embauche une personne par rapport à un réel besoin ( compétence qui manque au sein de la commune : gestionnaire,  electricien....) et non des hommes et femmes à tout faire et qui sont surtout des votants à la gloire du barbu7  aider les associations héninoises qui rendent des comptes équilibrés ( cf article stade héninois  Hier, inadmissible pour une association loi 1901) mais il paraît que ce n'est pas la seule sur hénin. La CRC a t'elle mis son nez la dedans également... et ne plus aider celles qui n'ont pas de compte transparent 8 J'y reviens mais baisser les indemnités des élus ( il faut être exemplaire aussi)9 Arrêter les visites communales en Bus ( quand on est élu, on a aussi sa propre voiture et des indemnités qui servent à cela....)10 Arrêter les multiples manifestations qui se passent et repassent : ex 4 jours de Dunkerque et course Darcy ? La même année et à 1 mois d'intervale. Henin Beaumont ville aux 75 marchés aux Puces......Bref, la liste pourrait être longue....Par contre Mr Noel, je vous présente mes excuses pour hier, j'étais hargneux, virulant mais quand on a un budget à équilibrer, il y a des couleuvres qui ne passent pas.En 2004, on a dit, redit, enfoncé au marteau que le déficit de 12 millions était du au prédécesseur....En 2008, 12 millions d'euros de déficit encore une fois et qui trinque une nouvelle fois, les cadres moyens qui eux payent des impots locaux, fonciers, revenus et qui remboursent également leur prêt de maison, de voiture.....Stop y'en a marre avant que cela n'explose. Vous avez rejoint le camp pour combattre le FN. Votre barbu les installe depuis 7 années maintenant. 

David NOËL 23/08/2008 12:09



Mais que croyez-vous que nous fassions en bureau municipal ? J'ai le plaisir de vous annoncer que votre première proposition, approuvée en bureau municipal, a été adoptée en CTP par les
syndicats. Seuls les agents d'astreinte sont désormais autorisés à revenir chez eux avec leur voiture de fonction.

En ce qui concerne les avantages en nature, il ne doit pas y en avoir tant que ça. Sur la question des téléphones de fonction, Jean-Bernard Deshayes a proposé en bureau municipal de réserver les
téléphones de fonction au Maire et au DGS. Les nouveaux élus n'ont pas eu de téléphone de fonction, je n'en vois d'ailleurs pas l'utilité...

Sur les indemnités des élus, j'ai déjà répondu à la question. Dans la mesure où c'est la contrepartie d'un travail, je trouve démagogique et anti-social de vouloir les réduire. Je dirais
exactement la même chose si on proposait de réduire les salaires, ce que vous ne faîtes heureusement pas.

Je peux vous garantir que la majorité travaille et que nous faisons tout pour réduire les dépenses sans diminuer les services offerts à la population. C'est difficile, c'est parfois la quadrature
du cercle, mais nous travaillons vraiment pour essayer de rétablir la situation. La meilleure preuve, c'est d'ailleurs que la CRC en a tenu compte.



Jeune mais pas gégé ni la pop star du fn 22/08/2008 17:36

Mr NOEL, vous êtes un beau parleur....JB DEHAIES a mis le PCF section d'Henin à Genoux, vous êtes entrain de le tuer définitivement. C'est cela le communisme moderne....Quelles sont vos réelles positions envers l'augmentation des impôts ET la politique humaine du barbu ?Je vous cite "Il n'est pas acceptable qu'un Maire, quelqu'il soit, placardise ou licencie un de ses employés pour exercice du droit syndical ou pour raisons politiques.Je n'ai jamais caché que j'avais des divergences avec Gérard Dalongeville, nous avons fait alliance pour battre le Front National, ce sont deux choses très différentes...."Parlons franc et vrai: 1 quelles sont vos divergences ?2 quand en avez vous parlé  ?  Publiquement bien sûr et non dans son bureau3 la nouvelle augmentation des impôts , est elle une divergence ou un aboutissement( pour être élu il fallait acheter les voix des électeurs)4 L'été a été pourri mais préparez vous à connaître un automne chaud car les héninois en ont ras le bol des politocardsJe vous cite une nouvelle fois " Moi, je vous dis qu'il y a des difficultés à résoudre, qu'il faut se retrousser les manches et travailler pour Hénin-Beaumont, que la culture, l'action sociale, l'éducation ou le sport ne doivent pas être sacrifiés sur l'autel des difficultés et que je me bats quotidiennement pour défendre mes dossiers et défendre les salariés"Les Héninois se sont retroussés les manches ( depuis 2004 et la première augmentation des impôts) enfin ceux qui payent des impôts locaux, des imôts fonciers et des impôts sur le revenu et qui subissent la diminution du pouvoir d'achat alors que leur revenu ( issu de leur travail) n'augmente pas ( ils ne sont pas élus eux.....)1 donner moi des solutions pour sauver la culture, le sport, l'éducation..... sans avoir un rond dans votre portefeuille2 Les 4 jours de Dunkerque et la course cycliste  Darcy étaient déjà sous votre mandat  alors que tous les voyants lumineux étaient au rouge au plan des finances. Et vous avez accepté cela...Tiens, tiens bizarre à suivre votre raisonnement. Laissez moi prendre position personnellement, je suis quelqu'un de gauche depuis mon enfance ( la vraie gauche) mais là vous et vous politocards vous me dégouttez du social. Trop d'impôt tue l'impôt et trop de social tue le social. Vous êtes contre le système à deux vitesses, école, santé, culture et vous êtes acteur de la progression de ce système sur votre ville en tant qu'élu.

David NOËL 22/08/2008 18:31



Vous pensez ce que vous voulez, mais pour ma part, je suis convaincu que la condition de la renaissance du Parti Communiste, c'est de se détacher du local et des petites guéguerres
Briois-Dalongeville-Duquenne. La condition de la renaissance du Parti Communiste, c'est de mener aussi la bataille idéologique sur la question des retraites, des salaires, des médias,
c'est d'être présent aussi dans les luttes sociales aux côtés des salariés...

M. Duquenne, pour qui j'ai par ailleurs de l'estime, a abandonné tout cet aspect de l'action politique pour ne faire que dans l'opposition au Maire. L'opposition sans boussole idéologique, ça ne
mène à rien, ça ne mène qu'à se perdre dans des alliances contre-nature et à tuer son parti.

Nos divergences avec Gérard Dalongeville sont publiques, je vous invite à relire nos différents bulletins de section, nos communiqués et les interviews que j'ai données pendant la campagne. Elles
portent sur la question de la gestion, du niveau des dépenses de prestige et de communication, sur la politique de ressources humaines... On ne va quand même pas nous reprocher d'avoir mis de
côté nos divergences pour reconstruire !

Vous me demandez où il est possible de faire des économies pour qu'il n'y ait pas de coupes sombres dans le budget de la culture ou dans celui de l'action sociale : je vous citerai les
Médiévales, le marché de Noël... Pourquoi ne pas les faire en alternance ? En matière d'appel d'offres, on peut sans doute faire des économies et mieux utiliser nos services techniques. En
matière de gardiennage, faisons des économies. Faisons des économies en renonçant à la vidéosurveillance...

Pour le reste, je ne peux que vous redire ce que j'ai déjà dit, il y aura un communiqué de presse sur la hausse des impôts pour exprimer notre surprise et notre déception. Cette hausse d'impôts
ne faisait pas partie des engagements de campagne de M. Dalongeville. Je ferai donc un communiqué de presse nécessairement critique et réaffirmant notre volonté de travailler pour rétablir la
situation. Je ne fais pas dans la lettre d'insultes, j'aurai une position mesurée et responsable.



white-tiger 22/08/2008 15:51

Vous attendez avec impatiente mon commentaire sur les methodes curieuse du FN!je vais vous le donner:ne faisant pas partie du FN et ne m interessant pas à leurs idées je n ai aucues idées de la façon dont ils ont eu le document.si vous avez des infosj espére que vousne manquerez pas de nous les communiquer.Pour ma part je viens d etre au courant de l augmentation,comme tout le monde en lisant le journal.

David NOËL 22/08/2008 17:52



Très bien. Je ne sais pas si Pascal Wallart a posé la question à M. Briois, mais moi, c'est la première chose que je lui aurais demandé. Comment diable a-t-il pu avoir un document envoyé par la
préfecture en mairie avant que les élus du groupe majoritaire n'en aient connaissance ?



white-tiger 22/08/2008 11:56

J attend avec impatiente,votre commentaire sur l augmentation de la taxe d habitation (10% d apres votre ami de la VDN),car les autres blog ne vont pas faire semblant de l oublier eux

David NOËL 22/08/2008 12:21



Rassurez-vous, je ne manquerai pas de commenter l'augmentation des impôts une fois que le rapport définitif de la CRC sera entre mes mains.

De mon côté, j'attends avec impatience votre commentaire sur les méthodes pour le moins curieuses du FN. Comment ce type de documents peut-il arriver entre les mains de Steeve Briois ? Qui lui a
transmis ? Est-il normal que le FN y ait eu accès avant les élus de la majorité ? Quelqu'un a-t-il violé son devoir de réserve ?

Gérard Dalongeville, que j'ai eu par texto ce matin m'assure, et je n'ai pas de raison de douter de sa parole, qu'il n'avait pas reçu ce document avant son départ en vacances et qu'il ne l'a pas
encore lu !



white-tiger 22/08/2008 11:15

Pour se qui est de Monsieur BOUQUILLON,je crois qu il a eu l honneté d etre en accord avec lui meme,en démissionnant,et si c etait la seule solution pour qu il puisse se regarder dans une glace,je trouve qu il a eu entierement raison,avez vous recouvert vos miroirs?

David NOËL 22/08/2008 11:36



Je ne remets pas en cause l'honnêteté de M. Bouquillon, je remets en cause l'opportunité tactique de sa démission, dans le contexte de l'époque. Marie-Serge Opigez en parlerait mieux que
moi...



white-tiger 22/08/2008 10:57

Votre liberté de parole est totale?oui peut etre!mais vous écoute t on réellement? ou vous laise t on parler pour vous faire plaisir?la est la question que vous ne vous etes peut etre jamais posée.Car pour etre productif comme vous le souhaité il faut etre entendu ,écouté,et vu se que j ai pu observer lors des différents conseils municipaux,l écoute n est pas une spécialité de la majorité.Dans se cas allez y ,parlez!!

David NOËL 22/08/2008 11:56



Mais c'est ce que je fais... Que ce soit sur la vidéosurveillance, sur la question des CDD non renouvelés ou sur le rapport de la CRC, mes communiqués de presse étaient mesurés, mais
critiques.

Je ne vous ai pas attendu pour parler, mais contrairement à ce que vous avez l'air de croire, l'outrance est inefficace. C'est difficile de convaincre les gens quand on les flingue.



white-tiger 22/08/2008 09:35

Monsieur NOEL,vous etes contres certaines idées du maire,et vous dites de representer votre parti tout en faisant parti d une majoritée pricipalement constituée de "socialistes".C est vrais qu en agissant ainsi vous etes sur de garder vos indemnitées si cheres a vos yeux.Pourquoi ne pas avoir le meme courage que Monsieur bouquillonqui en son temps n a pas hesité a certains sacrifices pour dénoncer le maire actuel? vouv vous croyez plus efficaces en restant dans la majorité?Pour l instant vous n avez fait que donner des coups d epée dans une flaque d eau.continoez dans cette voie et vous resterez malheureusement inutile.Prouver nous que vous etes pas l opportuiste décris par la chanson de jacques dutronc,car pourl instant elle vous vas tres bien.

David NOËL 22/08/2008 10:40



Je ne sais pas si M. Bouquillon a fait preuve de courage en démissionnant, j'ai plutôt l'impression qu'il a fait preuve de précipitation. Fin 2002-début 2003, les adjoints critiques étaient en
train de s'organiser pour créer un rapport de forces. Le départ de M. Bouquillon suivi de celui des Verts a été une bourde politique et a isolé Marie-Serge Opigez et Eric Mouton.
Le courage politique, parfois, c'est de tenir bon dans les moments difficiles et d'avoir une stratégie alternative.

Je vous confirme que je ne suis pas en train de préparer un putsch, et d'ailleurs, si c'était le cas, je ne le clamerai pas sur tous les toits. Vos appels incessants à la démission sont aussi
stupides que contre-productifs.

Je suis dans une majorité, je travaille, je défends mes dossiers, je défends mon budget, mais pour autant, comme responsable politique communiste et allié minoritaire dans une majorité à
direction socialiste, ma liberté de parole est totale et j'en userai.



Eric 22/08/2008 08:58

Ce qui est fanatique et bas, David, c'est de manifester contre les patrons voyous et tolérer de tels comportements dans ses rangs

David NOËL 22/08/2008 10:52



Qui parle de tolérer de tels comportements ? Je suis le premier à les combattre ! Il n'est pas acceptable qu'un Maire, quelqu'il soit, placardise ou licencie un de ses employés pour exercice du
droit syndical ou pour raisons politiques.

Je n'ai jamais caché que j'avais des divergences avec Gérard Dalongeville, nous avons fait alliance pour battre le Front National, ce sont deux choses très différentes.



Lu sur le blog de Briois 21/08/2008 22:55


Contrairement à ce qu'affirme David Noel sur son blog, le courrier de Pierre Ferrari n'était pas un échange entre un employé et son employeur mais un mémoire public dans l'instance que j'ai effectuée au Tribunal Administratif. La reproduction partielle est donc tout à fait légale. Ceci pour éviter que Monsieur Noel ne raconte n'importe quoi une fois de plus

David NOËL 22/08/2008 08:33



Vous pouvez vous justifier comme vous voulez, mais même vos partisans les plus fanatiques verront que l'utilisation politique que vous faîtes de ce courrier est un coup bas. 



un autre héninois 21/08/2008 17:05

la caricature est bien douce au regard de ce que vous dégagez de vos écrits. la mauvaise foi, les faits relatés quasi quotidiennement dans différentes sources d'information semblent les positionnés ailleurs que sur Alter echo. le courrier de monsieur Pierre Ferrari doit-il être interprété comme de la mauvaise foi de monsieur Piret (clairement positionné contre le FN) ?Vous étalez les grandes causes en faveur desquelles vous esimez combattre comme l'homme sandwisch ses slogans publicitaires. Comme je vous plaind. Vous devez être bien seul.Bon courage.

David NOËL 21/08/2008 19:11



De quels faits parlez-vous ? On ne vous suit pas... Moi, je vous dis qu'il y a des difficultés à résoudre, qu'il faut se retrousser les manches et travailler pour Hénin-Beaumont, que la culture,
l'action sociale, l'éducation ou le sport ne doivent pas être sacrifiés sur l'autel des difficultés et que je me bats quotidiennement pour défendre mes dossiers et défendre les salariés.

A ce sujet, je ne vois pas ce que le courrier de Pierre Ferrari a à voir là-dedans, il s'agit d'un contentieux entre un employé et son employeur que Steeve Briois n'avait aucun droit de
divulguer.

Pendant la campagne, j'ai parlé de se rassembler pour travailler et reconstruire, je ne crois pas avoir jamais dit que le Maire était un saint et un guide irréprochable et infaillible qui nous
entraînerait vers un avenir radieux. Conscient des difficultés, nous nous sommes rassemblés pour travailler dans le cadre de l'union de la gauche.

Les salariés en CDD non renouvelés, je les défends plus efficacement que vous ne le faîtes. La culture, je la défends plus efficacement que vous ne le faîtes.
Je préfère être à ma place qu'à la vôtre, j'ai choisi de me battre de l'intérieur sur mes dossiers, M. Piret préfère la critique stérile. Je suis nettement plus utile que lui...



des actions à revoir 20/08/2008 09:44

Je comprends votre réaction mais à travers ce que je vois dans la presse et autre, j'ai l'impression que vous ne défendez pas les causes de la même manière...Quand une usine ferme, vous criez haut et fort à l'injustice, votre action est reprise dans la voix du nord etc..., quand il s'agit des licenciements à la mairie, on vous trouve très distant, pas d'article dans la voix du nord pour crier à l'injustice... vous vous dégagez de toutes responsabilités en indiquant ne pas être au courant des actions menées par notre maire mais vous avez voté le premier budget qui faisait état de cette surcharge de personnel en connaissance de cause...Je ne vais pas reprendre l'historique mais je pense que vous avez 2 visages : 1- celui du militant communiste qui combat les inégalités diverses et je vous en félicite 2- celui d'adjoint au maire avec une liberté très minime car dennoncer les abus du maire  reviendrai à vous discréditer...Dommage...

David NOËL 20/08/2008 11:17



Je n'ai pas une "liberté très minime", simplement, je suis attaché à une certaine cohérence. Si je jouais les opposants dans la majorité municipale, mes avis ne seraient plus pris en compte, je
serais entouré d'un halo de défiance.

C'est parce que je suis respectueux de la discipline de groupe et de la solidarité majoritaire que je peux me battre de l'intérieur pour défendre ma délégation et défendre des dossiers.

Pour moi, il n'y a pas de contradiction, ma liberté de parole est totale, j'ai le soutien de ma fédération et s'il faut me démarquer de la majorité sur tel ou tel dossier, je le ferai d'autant
plus naturellement que je suis convaincu que la pluralité de points de vue et le respect des différences et des identités de chacun est essentiel à la vie d'une majorité qui est plurielle.

Il est naturel que nous ayons des différences, mais je respecte le Maire d'Hénin-Beaumont et il me fait confiance. Par exemple, sur le dossier des sans-papiers, j'ai eu carte blanche pour
organiser l'accueil de la marche des sans-papiers.
Sur certains dossiers, comme celui de la vidéosurveillance, je n'ai pas la même position que le Maire et je n'ai pas hésité à le dire dans un communiqué de presse sans ambiguïté.

Sur d'autres dossiers, pour défendre mon budget ou faire un courrier d'appui à un salarié de la ville qui me demande de lui venir en aide, le combat se mène de l'intérieur, en amont du processus
de décision et il n'y a pas besoin de convoquer la presse.
Faire de la politique, c'est prendre des décisions ; le Maire est faillible, comme tout un chacun, il peut prendre de mauvaises décisions. Mon rôle d'adjoint est de conseiller le Maire sur les
dossiers dont j'ai la charge et de le mettre en garde si j'estime qu'il prend une mauvaise décision. Je le fais en permanence.

J'ai conscience que certains puissent voir là un double visage, mais ce n'est pas le cas ; ce sont les modalités d'action qui changent, les principes qui guident mon action ne changent pas.



mERCI ALTER ECHO 19/08/2008 21:44

que pensez vous de la future augmentation d'impôts locaux. A qui sera la faute ? Darchicourt, Piette, Darchicourt père. Un monarque dirige la mairie que vous cautionnez en vous raliant à ses orientations.....Méfiez vous quand le vent tourne avec lui, accrochez vous aux branches car les nouveaux élus seront les prochains reponsables de la situation financière et humaine de notre ville....A qui unebaisse signifaicative de vos indemnités pour désendetter notre ville... A oui, jamais...... 

David NOËL 19/08/2008 23:21



Sur la question des indemnités, il faut être clair : une indemnité d'élu est la contrepartie d'un travail. Comme adjoint à la culture, j'ai des réunions avec des chefs de service, des directeurs
d'équipement, je siège au conseil d'administration de l'Escapade, au conseil d'exploitation de l'Espace Lumière et dans plusieurs autres structures.
Dans ma boîte aux lettres en mairie, j'ai du courrier plusieurs fois par jour, qu'il faut bien lire et étudier, j'ai des bons à signer, je rédige des rapports. Il y a tout un travail à faire que
vous n'imaginez pas.
Nous avons un bureau municipal hebdomadaire, chaque mardi de 19h à 22h ; chaque adjoint tient une permanence hebdomadaire.
Nous sommes 14 adjoints ; toutes les 14 semaines, je suis d'astreinte. Je peux être dérangé à minuit par un incendie s'il faut reloger une famille par exemple.

Une indemnité d'élu est la contrepartie d'un travail. Ce travail, je le fais. Je ne compte pas mon temps, mais le travail d'élu me prend de nombreuses heures, en plus de mon boulot que j'exerce à
temps plein. Alors, je trouve assez déplaisant que régulièrement, on vienne nous demander de baisser nos indemnités.

Je ne me suis pas engagé en politique pour l'argent, je reverse tous les mois 60 % de mes indemnités à ma fédération, financièrement, je supporterai une baisse de mon indemnité.

Je comprends également qu'une baisse des indemnités des élus puisse avoir une valeur symbolique et politique, mais c'est un symbole à double tranchant. Oui, ce serait montrer l'exemple par le
sacrifice, mais je ne suis pas sûr que ce soit un si bon exemple que cela, je suis même convaincu du contraire.

Socialement, syndicalement, c'est s'attaquer au principe protecteur que "tout travail mérite salaire", ce serait un précédent dangereux. Qu'il faille désendetter la ville, personne ne le nie,
qu'il faille le faire en s'attaquant aux indemnités et aux salaires, je ne peux pas vous suivre.



Christine Coget 19/08/2008 19:07

Juste cette petite remarque: quand on fait de la politique, on devient quelqu'un de "public" et on doit accepter la critique.Enfin, c'est juste mon avis...

David NOËL 19/08/2008 19:37



Vous avez raison. J'accepte la critique quand elle est juste et constructive. Ce que je n'accepte pas, c'est le dénigrement et la mauvaise foi.



Georges BOUQUILLON 19/08/2008 15:17

Quel est donc l'objet de ce soudain courroux?

David NOËL 19/08/2008 16:09



Une nouvelle et énième caricature de moi sur le blog Alter Echo hier. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. M. Piret part trois semaines en vacances et son premier article est une
caricature nous dépeignant Marie-Noëlle, Pierre et moi en marionnettes de Gérard Dalongeville, aveugles, sourds et muets. 
Si ce n'est pas de l'hostilité, je ne sais pas ce que c'est, Georges !

Enfin, tu me connais, ça fait des années que je milite à Attac et à la LDH, je suis adhérent d'Acrimed, syndicaliste, je n'avais aucune ambition, je ne suis qu'un militant de base, je suis de
toutes les grèves, de toutes les luttes sociales. Hier encore, je suis allé à la DRH porter une lettre d'appui à un agent en CDD dont le dossier m'avait été transmis par la CGT.
Et un type que je ne connais pas s'obstine, jour après jour, à essayer de me faire passer pour le nouveau Eric Besson. Comment veux-tu que j'accepte ça ?



rafa 19/08/2008 13:11

Votre reponse a motivé ressemble a a un manque de motivation ou de conviction dans vos arguments . Cela fait penser a une "capitulation "

David NOËL 19/08/2008 13:28



Je ne vois pas pourquoi. Patrick Piret m'attaque de manière injuste quasi quotidiennement depuis 3 mois. Je me suis montré très charitable jusqu'à présent, c'est la première fois que je lui
réponds, mais je ne vais pas laisser ce monsieur me salir et me dénigrer sans réagir.

Maintenant, si M. Piret veut continuer ce petit jeu des attaques, qu'il continue si ça lui chante, il n'en sortira pas grandi. J'ai autre chose à faire que de répondre systématiquement à ses
provocations, je travaille pour les Héninois.



motivé 19/08/2008 11:23

vous n'avez rien à faire des propos de patrick piret, et de ses élucubrations, pourtant vous venez de lui répondre... touché!

David NOËL 19/08/2008 12:43



Oui, pour la première fois, j'ai répondu à ce monsieur qui ne cesse de vouloir me salir et m'a attaqué plus de 20 fois en l'espace de trois mois dans des articles tous plus mesquins les uns que
les autres.

Maintenant, j'ai autre chose à faire que de lui répondre de manière systématique.



Un héninois qui soutient alter echo 19/08/2008 11:09

a force d'analyser telle ou telle situation, tels indicateurs politiques.....telles démarches du gouvernement....vous oubliez votre positionnement. Vous venez de m"apprendre que Mr Piret est le webmaster du blog alter echo et qu'il est proche de 'aliance répubicaine.Merci pour cette info car je sais pour qui je voterai aux prochaines municipales , pour l'alliance.Vous passez " vous aussi " beaucoup de temps à parler de pouvoir d'achat, de logement, d'emploi à créer ou de mauvai patrons...Que pouvez vous dire de la situation actuelle de notre ville au plan financier. pourquoi ne prennez vous pas position officiellement sur l'arnaque morale et financière que vous semblez cautionner..... Vous vous dites communiste et c'est votre droit. Pour qui avez vous voté en 2001 ( chrirac ou Lepen ) Quand on a du bon sens, on l'a constament et non pas uniquement pour son pirte feuille. Il est trop facile de critiquer et de ne pas s'engager politiquement mais il est malhonnête de faire croire aux gens que sa réflexion est la seule pertinente.Quand je gère mon budget famillial, si je possède 1 euro, je ne peux en dépenser qu'un au maximum et non 8......    

David NOËL 19/08/2008 12:57



Vous posez beaucoup de questions. En 2002, j'ai voté Jacques Chirac au 2ème tour de l'élection présidentielle et si c'était à refaire, je le referai. Jean-Marie Le Pen est le chef d'un parti
d'extrême droite héritier de Vichy et du fascisme, son programme était ultralibéral.
La discipline républicaine est une règle d'or sur laquelle je ne transigerai pas : au deuxième tour d'une élection, désistement pour le candidat de gauche le mieux placé pour battre la droite et
barrage à l'extrême droite.

Le fait que vous posiez la question, comme un reproche, et que vous souteniez Alter Echo en dit long et conforte mon sentiment sur la porosité entre l'argumentaire de M. Piret et celui du
FN...

La situation financière de la ville, je la déplore, que voulez-vous que je dise de plus ? Je ne vais pas battre ma coulpe, ce n'est pas moi qui ai creusé les déficits.

De quelle arnaque morale et financière parlez-vous ? Sur la question des CDD municipaux, ma position est claire :

1) J’ignorais tout des embauches effectuées au cours de la campagne.
2) S’il y a eu des embauches électoralistes, je les condamne, mais je n’ose pas le croire.
3) Je condamne le désengagement de l’Etat en matière de contrats aidés (CAE).
4) Solidaire de la majorité municipale, j’approuve le principe d’une réduction des dépenses de personnel pour rétablir l’équilibre budgétaire, à condition qu'elle soit réfléchie, qu'elle se fasse
dans le respect des personnels et qu’il y ait un accompagnement des personnels non renouvelés.
5) Lorsque je suis saisi par des employés municipaux en CDD non renouvelés alors qu’on leur avait fait des promesses d’embauche, j’étudie systématiquement leur dossier et je les appuie.

Le point 5 est lié au point 4.