Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La section d'Hénin-Beaumont du Parti Communiste Français exprime son émotion et sa consternation devant la mort de 10 soldats français (et 21 blessés) dans une embuscade des Talibans en Afghanistan.

Cette tragédie suscite un choc émotionnel légitime. Elle doit aussi pousser à la réflexion nécessaire sur la politique étrangère de la France, sur le sens de ses engagements à l’extérieur et sur la façon dont notre pays, avec ses partenaires européens, doivent contribuer à faire face aux enjeux du monde d’aujourd’hui.

Nicolas Sarkozy avait avancé la nécessité de retirer les troupes françaises d’Afghanistan durant la campagne des élections présidentielles. Loin de concrétiser ce choix il s’est au contraire engagé à renforcer la présence militaire française au côté des Etats-Unis et dans le cadre de l’OTAN. Il a décidé dans le même mouvement de réintégrer militairement complètement cette organisation.

La section d'Hénin-Beaumont du PCF avait mené campagne et organisé une conférence de presse pour le retrait des troupes françaises d'Afghanistan. Le PCF d'Hénin-Beaumont réitère sa condamnation de cette politique aventureuse et dangereuse qui a enlisé la France en Afghanistan. Cette politique de guerre et d’alignement ne règle rien et n’a fait qu’ aggraver la situation.

Au chaos irakien s’ajoute maintenant le chaos afghan. L’Afghanistan a besoin de sécurité, de développement, de démocratie : l’inverse de ce que les Talibans et les forces extémistes imposent à ce pays, aux femmes et à tout le peuple : des pratiques obscurantistes, violentes et totalement anti-démocratiques. En contribuant à la politique de force de l’OTAN, les autorités françaises n’ont fait que participer à l’exacerbation des tensions dans un contexte dont les Talbans se nourissent.

La France doit retirer ses troupes d’Afghanistan, renoncer à l’intégration complète dans l’organisation militaire de l’OTAN et provoquer, au sein des Nations Unies, avec ses partenaires européens, une mise à plat urgente des opérations de maintien de la paix, en particulier concernant l’Afghanistan, pour en redéfinir les principes, les moyens et les finalités qui doivent correspondre, avec de vrais projets de reconstruction, aux besoins réels des populations, en favorisant la paix, le développement dans toutes ses dimensions, la démocratie et le respect des droits humains.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien 21/08/2008 00:34

La question n'est pas tant de savoir s'il faut ou non qu'il y ait des troupes françaises en Afghanistan que celle de l'action internationale dans ce pays.Il n'est pas illégitime, qu'à la demande du gouvernement afghan, des troupes soient présentes là-bas. Mais, cela doit être pour soutenir un travail de reconstruction du pays qui s'appuie sur le peuple afghan dans son ensemble et non pour tenter d'écraser les talibans uniquement par la force tout en transformant le pays en Monopoly où fausses ONG et vraies transnationaless'ébattent gaiement en important de la main d'oeuvre sous les yeux des afghans sans travail et sans avenir donc sans espoir