Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Après avoir comparé le traitement journalistique de l'affaire Fourniret et des drames sociaux survenus sur la même période, nos amis du Plan B, le meilleur journal de critique des médias du monde, ont étudié le traitement médiatique de l'affaire Chantal Sébire. Que pèsent les informations économiques et sociales face au fait divers ? La réponse est dans la vidéo : presque rien.
Une fois de plus, la conclusion est sans appel : le fait divers fait diversion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
la preuve que non !Vas voir sur le blog de Briois
Répondre
D


Eh bien, je trouve extrêmement choquant que Steeve Briois publie ce document avant que Pierre le reçoive. De la part de Steeve Briois et de la personne qui le lui a transmis, c'est au minimum un
manque de fair play. Je me mets à la place de Pierre, c'est insupportable d'apprendre ça sur le blog du Front National.
Posez-vous la question : si Carl Lang à la région sanctionnait Steeve Briois, l'excluait du groupe FN, Steeve Briois admettrait-il que l'information soit publiée sur un blog de gauche avant de
lui être officiellement communiquée ? Il n'apprécierait pas et ce serait légitime.

Maintenant, ça n'enlève rien à ce que j'ai écrit. Personne ne sait si cet arrêté a été transmis à Pierre, s'il va l'être, s'il n'y aura pas de marche arrière demain. En l'absence d'autre élément,
je n'ai donc aucun commentaire à faire. 



E
Ca n'est plus une simple rumeur, David. Briois publie l'arrété du maire sur son blog...
Répondre
P
bonjour mosieur noel est ce que c est frais que monsieur ferrari et vous sois plus maire adjoins ou c est encore une rumeur de lopposition et de la voix du nord je voudrais mexcusé car c est pas le sujet
Répondre
D


Bonsoir,

J'ai les mêmes informations que vous. Je lis La Voix du Nord. Je découvre dans les colonnes de La Voix du Nord un jour que nous gardons nos délégations, le lendemain qu'on
retirerait celle de Pierre Ferrari...

Le mystérieux personnage cité dans le journal ce matin qui n'est pas adjoint et qui n'est plus conseiller communautaire ne m'appelle pas. Je prends tout cela avec circonspection. Si Pierre
Ferrari reçoit un arrêté dans sa boîte aux lettres, il ne manquera pas de m'en tenir informé et il sera bien temps d'aviser.

En attendant, je n'ai pas de commentaire à faire sur de simples rumeurs.



A
Monsieur Noel,J´ai presque de la peine que votre esprit produise des pensées aussi rabougries. Vous semblez, de fait, faire de mon intervention une opinion partisane qui manifestement ne vous a pas plu. Cela rétrécit tellement votre regard sur le monde et sur vous-même, que vous englobez les reflexions que je propose avec ceux de vos opposants officiels et déclarés. Preuve en est l'amalgame que vous faite avec l'intervention de JPC the dead king que je ne connais pas à ce jour.Je vous ai interpellé une premiere fois et en guise de réponse, vous avez projeté un venin qui ne m'était pas destiné. Je vous ai invité une deuxiemme fois à eclaircir votre propos mais vous avez fait le choix de ne pas répondre en invoquant un argumentaire fallacieux en guise d'échapatoire.Voyez vous, je vous reconnais ce droit monsieur Noel. Tout comme celui d'être antipathique. La haine, semble tellement habiter votre coeur, qu´il n´en reste plus pour moi, et finalement, je m´en rejouis.Pour votre information, je ne suis pas membre du PS, ni de l'AR , ni du PC, ni des VERTS, ni du FN, ni du Modem. En revanche, je fais partie de ces Héninois et, je vous confirme, ne supporte pas être pris pour un imbecile. Comme pour JPC the dead king, vous pouvez me montrer du doigt le légitime combat pour la hausse des salaires. Pour ma part, en votre qualité d'élue je vous montre du doigt pour ma feuille d'impots dont le poids s'allourdit des errements de l'équipe municipale dont vous faites partie aujourd'hui. Pouvez vous concevoir que ces questions ont ma préférence en ce moment sans faire de moi un de vos farouches opposants? A ce jour je ne le suis pas monsieur Noel.A jpc the dead king: vous me semblez être quelqu'un de pondéré et par les temps qui courent cela est très appréciable. Bonne continuation.
Répondre
D


Ecoutez, Affranchi, j'ai relu votre intervention. Vous m'accusez ouvertement de cacher l'information et d'user d'artifices au sujet de la situation financière de la ville. Si ce n'est pas une
attaque, qu'est-ce que c'est ?

Vous vous plaignez, à juste titre, de la hausse de la fiscalité locale. Je partage tout à fait votre colère, mais je vous invite à la diriger contre les vrais responsables. Entre 1995 et 2001, le
Maire était un certain Pierre Darchicourt, son directeur de cabinet un certain Gérard Dalongeville, son DGS un certain Daniel Duquenne. Entre 2001 et 2008, le Maire était un certain Gérard
Dalongeville, son directeur de cabinet un certain Jean-Pierre Chruszez, l'adjoint aux finances un certain Claude Chopin.

C'est à vous d'éclaircir votre propos. Que me reprochez-vous précisément ? Moi, je n'assumerai pas le bilan de mes prédécesseurs. Les errements des uns et des autres, je ne les ai pas commis, je
ne les ai pas cautionnés et ça ne m'intéresse pas de revenir là-dessus. Au cas où cela vous aurait échappé, c'est pour battre le Front National que les communistes ont accepté de s'engager avec
la majorité sortante. Nous n'avons jamais rien cautionné du tout.

Je suis élu depuis le 23 mars et j'ai suffisamment à faire pour défendre le cinéma municipal de proximité, pour défendre l'Escapade, pour conforter et moderniser la médiathèque, pour développer
les activités de l'Ecole municipale de musique et de l'Ecole d'Arts Plastiques. Pourvu que la municipalité s'en donne les moyens, et c'est ce que je demande, Hénin-Beaumont peut proposer à ses
habitants une offre culturelle riche et variée. Mon combat d'élu, c'est celui-là, et c'est sur celui-là que vous pourrez faire le bilan à la fin du mandat.



G
Citer Talleyrand...je m'incline !!Reprocher à David Noel son manque de conviction et de courage en citant Talleyrand, il fallait vraiment oser le faire....Les commentaires sur ton blog Davis sont un véritable régalGuillaume SAYON
Répondre
J
Votre réponse ne vous honore pas. Faut-il être stalinien (admettez que j'omette la majuscule) pour avoir ce type de raisonnement. Le copmmentaire d'affranchi est tout à fait justifié à la vue de l'article que vous publiez : cacher l'information vous paraît odieux pour certains cas que vous désignez à votre guise et non pas pour ceux, plus locaux, qui intéressent, pour le moment vos lecteurs. Souhaitez-vous vous faire le herault de causes nationales qui vous dépassent et dont se soucient peux les héninois accablés de la gestion de notre maire où souhaitez vous réellement réconcilier les électeurs avec le politque ? J'attends avec impatience votre commentaire grandiloquent, ou votre censure peu honorable, de mes propos, mais je persiste et signe avec "affranchi" que je ne connais pas mais donc l'analyse me paraît fort pertinente. J'ose espérer que ce n'est pas votre statut de secrétaire "perpétuel" du conseil communautaire (à défaut d'autres assemblées plus prestigieuses) et la faible indemnité qui en est le corollaire qui vous aveugle à ce point. J-7...
Répondre
D


Affranchi a parfaitement raison de citer Talleyrand et de dire que "tout ce qui est excessif est insignifiant". En l'occurence, ce qui est excessif, c'est bel et bien de hurler
à la désinformation. Qui fait dans la comparaison facile ? Dans le mélange des genres ? C'est bien vous ! Je suis désolé, mais le commentaire d'Affranchi était hors-sujet et le lien avec la vidéo
du Plan B capillo-tracté. Ce genre de procédés ne me donne pas envie d'être sympa.

Les Héninois apprécieront que vous les preniez pour des imbéciles, dépassés par des causes nationales comme l'augmentation des salaires et uniquement préoccupés de la gestion du maire.



A
Tout d’abord je tiens à vous remercier d’avoir pris le temps de répondre à mon interpellation.
 
Cependant, monsieur Noel, quelle charge !! Rétablissons d’abord les choses. Où avez-vous lu dans non intervention de ce jour une attaque en direction de Monsieur Gérard Dalongeville ??? Ou avez-vous lu une quelconque accusation de complicité ??
 
Je ne pense pas à cette heure que vous soyez à ce point sur la défensive pour user encore plus l’argument de « l’attaque personnelle » en réponse à une interpellation qui précisément, touchait, il me semble, le sujet de la "désinformation" qu’elle fut institutionnalisé où pas. Le parallèle vous a déplus ? Indéniablement.
 
Je trouve toujours suspecte la tendance à la comparaison facile, aux mélanges des genres. Aussi, je sais bien que dans ces cas-là toujours, il y a mensonge ou ignorance, pour faire tenir des raisonnements absurdes et qui n’ont pas lieu d’être. Dans votre cas précis, vous avez fait le choix d’ignorez le sens profond de ma question. Mais sans doute que le sujet vous a échappé. Dont acte.
 
Aussi, je pense qu’à cette heure vous avez confondu les interventions des uns et des autres sur les différents blogs héninois, ainsi vous vous êtes précipité sans discernement, du moins sur la première partie de votre intervention , pour me faire une réponse qui ne touche en rien l’objet de mon interpellation et sur cela, si vous le voulez bien, je ne m’exprimerais plus.
 
En revanche, je vous trouve particulièrement condescendant quand vous évoquez l’éventualité pour moi, de ne pas avoir compris les phrases que vous auriez prononcées au sujet de vos appréciations en tant qu’homme publique.
 
Allons à l’essentiel monsieur Noel. Personnellement, je n’ai pas pour habitude de me nourrir de langue de bois. Votre déclaration, je cite «  Nous sommes dans une majorité, mais nous ferons entendre notre voix et nous userons s'il le faut de notre liberté de critique."  A le mérite d’être suffisamment visible pour accepter l’idée que certains observateurs puissent la trouver comment dire…. mystique?!! Ce n’est pas mon cas et ce n’était pas l’objet de mon propos.
« Ce qui est excessif est insignifiant » disait Talleyrand. Je vous souhaite sincèrement de trouver un jour ou l’autre la paix et la sérénité cela affectera moins vos rapports avec vos concitoyens.
 
Affranchi
 
 
Répondre
A
Je viens de decouvrir ce petit document. Edifiant n'est-ce pas? Edifiant de savoir qu'il est possible de cacher l'information au citoyen de France en toute decontraction. Je ne vous cache pas que cela me fait penser inevitablement à votre attitude en ce qui concerne la situation financière de la ville. Situation que vous avez certes pointé du doigt, mais trop timidement à mon goût tant la fortune de la municipalité est préoccupante. Dans ces conditions, comment ne pas penser que vous usez aussi des artifices dénoncés dans le document que vous mettez en ligne? Comment ne pas pensez que d'autres interets viennent vous "contrarier" alors qu'il fut un temps où je vous connaissais plus prolixe pour dénoncer les injustices et par dessus tout, pour informer le citoyen? J'aimerais vous lire à ce sujet.Pour conclure, permettez moi cette parabole...A trop évoquer les "jeux d'Hénin-Beaumont"...il finira bien un jour par manquer de pain. Affranchi
Répondre
D


Votre obstination à attaquer Dalongeville et à m'accuser d'une complicité qui n'existe pas est risible, vu la manière dont mes propos ont été accueillis par une partie de mes collègues de la
majorité après que j'aie envoyé un communiqué de presse et exprimé ma différence sur France 3.

Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans la phrase : "Nous sommes dans une majorité, mais nous ferons entendre notre voix et nous userons s'il le faut de notre liberté de critique." ?
Moi, ça me paraît pourtant clair... Je suis dans une majorité, je ne réclame pas la pendaison du Maire ; c'est une majorité d'union et comme alliés minoritaires, les communistes s'expriment
souverainement.

Maintenant, le sujet d'aujourd'hui, c'est la critique des médias. Si ça ne vous plaît pas et que vous voulez polluer le blog avec des commentaires sur Dalongeville et sa gestion, vous allez
ailleurs.

A bon entendeur...