Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

David Noël et les militants communistes d'Hénin-Beaumont se sont rendus dimanche à la 73ème Fête de l'Humanité.

La Fête de l'Humanité est toujours le plus grand rassemblement politique et festif de France.

Cette année encore, la Fête de l'Huma n'a pas dérogé à la règle, avec 500 000 entrées et des dizaines de nouvelles adhésions.

Dans les médias, la Fête de l'Huma a été éclipsée par une polémique artificielle lancée par Olivier Besancenot, mais dans les allées de La Courneuve, les militants communistes avaient bien d'autres sujets de conversation.

A quelques semaines de notre Congrès, l'avenir du PCF était dans tous les esprits. Si l'avenir du PCF se dessine dans les sections, dans les fédérations, au quotidien dans les quartiers, les militants communistes s'interrogent et lisent les textes d'orientation.

Du côté des refondateurs, des débats nourris avaient lieu au stand des Communistes Unitaires ou au stand de Politis qui faisait signer un appel pour l'alternative à gauche. Dans le camp des "orthodoxes", la section du XVe arrondissement parisien et La Riposte présentaient chacun de leur côté un projet de texte alternatif à la base commune de la direction. En attendant la venue de Greg Oxley mercredi pour notre comité de section, David Noël est allé saluer les camarades de La Riposte et les féliciter pour leur travail.

Discussions et convivialité étaient également au menu du stand de la Fédération du Pas-de-Calais où David Noël a rencontré, autour des traditionnelles moules frites, de nombreux élus et militants communistes venus de tout le département : Jean-Claude Danglot, sénateur et secrétaire fédéral, Michel Ansart, trésorier fédéral, Cathy Poly, conseillère régionale, adjointe au Maire d'Avion et membre du secrétariat fédéral, Hervé Poly, conseiller municipal d'Avion et membre du bureau fédéral, Guillaume Sayon, conseiller municipal d'Avion et coordinateur départemental des Jeunesses Communistes, Jean-Michel Butruille, secrétaire de la section de Noyelles-Godault...

Suivi par 40 000 personnes, le discours de Marie-George Buffet, sur la grande scène, a enthousiasmé les militants communistes. En lançant l'idée d'une grande marche nationale samedi 27 septembre, à Paris, du MEDEF à l'Elysée, sur le thème des salaires, Marie-George Buffet a montré que le Parti Communiste pouvait mener la badaille idéologique et être à l'initiative des luttes.

Remobilisés, les communistes d'Hénin-Beaumont sont revenus de la Fête de l'Humanité avec des souvenirs plein la tête et l'envie d'amplifier la riposte à Sarkozy et à la droite. Dans cette optique, la marche du 27 septembre sera un moment fort de lutte et de proposition. Les communistes d'Hénin-Beaumont seront nombreux à se mobiliser pour que cette marche soit un vrai succès.  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Quand la politique politicienne prend le dessus sur les idées, cela donne des commentaires aussi désespérants que lamentables !!Je ne comprend pas cette obsession de venir taper sur les doigts de monsieur Noël qui (cela se sait outre frontières héninoises et beaumontoises) fait du très bon travail dans la délégation qui est la sienne.Que cela vous plaise ou non, mon ami et camarade David a choisi le rassemblement républicain aux groupuscules mal-intentionnés (soit clairement d'extrême drtoite soit complice de ces derniers par stupidité: "mieux vaut le fn que Dalongeville": tout le monde sent la profondeur du propos et la volonté de servir l'intérêt commun...)Enfin comme l'a justement fait noter David, il y a des moments où peut être vous pourriez éviter cette insolence quasi juvénile cela pourrait vous sauver du ridicule: ici on parle de salaire, de la construction d'une alternative à la politique la plus rétrograde et la plus anti-sociale de l'histoire de la Vème République. Ici on construit l'avenir, il y a longtemps que l'on a quitté la cour de récré et rejoint le monde des adultes...A bon entendeur !G.S
Répondre
J
Que du beau monde PCF du secteur ou du département à la fête de l'humanité. C'est bien (sans méchanceté).Par contre seront ils également présents pour dénoncer la politique financière calamiteuse du maire d'Henin Bt, de la prochaine et douloureuse augmentation des impôts locaux ( encore une fois) de la prochaine et douloureuse augmentation des impôts fonciers également....C'est bien d'être présent sur la casse sociale médiatique ou médiatisée mais il faut également être présent sur la casse sociale du pouvoir d'achat des héninois ( privé d'investissement, de pouvoir d'achat pour le bien de tous les jours, pour les vacances, pour les loisirs, pour la culture personnelle....)Quel slogan utiliserez vous en comparaison à patron voyou ?Maire voyou ? allez chiche ?Bon courage politique...... 
Répondre
P
ah, il y a encore des communistes à Hénin Beaumont...
Répondre
D


Mais bien entendu ! Qu'est-ce que c'est que cette remarque teintée de mépris ? Avec 130 000 adhérents et 10 000 élus, le Parti Communiste est le 3ème parti de France !



L
Je viens de lire votre article sur le résumé de la fête de l'huma ou il en ressort que les militants héninois se sont remobilisés autour d'un thème commun : les salaires... J'en déduis qu'ils étaient démobilisés et je pense qu'ils devaient être très déçu de la situation de notre ville et des agissements de notre maire... Pourquoi vouloir amplifier la riposte à Sarkosy alors qu'au sein même de notre ville, il y a qqn qui fait pire, qui agit en véritable despote Je pense qu'il serait préférable que vous agissez au sein même de votre ville en défendant les gens qui vous ont donné leurs voix... et je pense qu'il y a beaucoups de travail....Siou
Répondre
D


Votre raisonnement ne tient pas debout. Ce n'est pas parce que l'union est un combat qu'il y a des tiraillements, que nous voudrions que les choses aillent plus vite à Hénin qu'il faut subitement
cesser de mener la bataille idéologique pour les salaires.
C'est quand même admirable, on parle des salaires, l'opposition nous rétorque Dalongeville, on parle de l'emploi, l'opposition nous rétorque Dalongeville, on parle du pouvoir d'achat,
l'opposition nous rétorque Dalongeville, on parle des retraites, l'opposition nous rétorque Dalongeville. C'est une obsession !
Gérard Dalongeville a sans doute beaucoup de défauts, mais ce n'est pas de sa faute si les salaires et les pensions n'augmentent pas, ce n'est pas de sa faute si les usines délocalisent en
Asie.

La question des salaires est une question essentielle. La droite nous parle actionnariat salarié, intéressement... Ce sont des leurres destinés à détourner l'attention de la question  tabou,
la question des salaires. A ce que je sache, il y a des milliers de salariés à Hénin. Le mot d'ordre "augmentation des salaires" les concerne tous !



C
Beau témoignage en direct de la fête et bon courage pour la suite !!
Répondre