Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

"Ce n'est pas un flic, c'est Al Capone avec une plaque !". A l'heure où s'ouvre la septième et dernière saison de The Shield, le jugement sévère du capitaine David Aceveda sur Vic Mackey, dans le pilote de l'excellent cop show de la chaîne câblée FX, n'a jamais paru aussi proche de la vérité.

Tout au long des six saisons écoulées, Vic Mackey (campé par le formidable Michael Chiklis), inspecteur de police à Farmington, un des quartiers les plus chauds de Los Angeles, a plus d'une fois franchi la ligne rouge.

Flic et ripou, Vic Mackey subjugue les téléspectateurs, qui lui pardonneront facilement ses accords avec des indics, ou sa violence lorsqu'il arrête des suspects ou qu'il mène un interrogatoire. Face aux gangs qui font régner la terreur dans les rues de Farmington, les méthodes de choc de Vic Mackey et de Shane, Lem et Ronnie, ses quatre coéquipiers de la Strike Team, sont efficaces et c'est tout ce qu'on lui demande.

Père d'un fils autiste et d'une fille adolescente, séparé de sa femme, Corinne, qui ne veut pas voir le côté sombre de Vic, Mackey aime sa famille et s'efforce de la protéger sans voir que ce sont ses crimes et ses mensonges qui ont brisé son foyer et qui mettent sa famille réellement en danger.

Alors, Vic Mackey, s'est créé une deuxième famille : la Strike Team. L'équipe de choc du district de Farmington est plus soudée que beaucoup de familles. Plus qu'un chef, Vic est le modèle de Ronnie, Lem et surtout de Shane, prototype du redneck odieux, lâche et raciste.

Sauf que cette famille de remplacement est soudée par les crimes et les mensonges. Dès l'épisode pilote de la série, Vic et Shane commettent l'impensable : au cours d'une intervention contre un dealer, ils abattent froidement Terry, un de leurs coéquipiers infiltré dans la Strike Team à la demande de David Aceveda pour faire confondre Mackey. Désormais, Vic et Shane sont liés par un pacte de sang, un pacte qui fait trembler Shane, qui s'enfonce au fils des saisons du côté obscur, jusqu'à se lier en affaires, dans la saison 4 avec les pires gangsters de Farmington.

Dès l'épisode pilote, le téléspectateur se prend le meurtre de Terry comme un coup de poing en plein visage. Vic Mackey ne peut plus être sympathique et on se prend à souhaiter le voir tomber, mais il passe, systématiquement, entre les mailles du filet.
Dans la saison 1, les doutes du capitaine Aceveda, des inspecteurs Dutch Wagenbach et Claudette Wyms n'y feront rien. Le meurtre de Terry sera mis sur le dos du dealer abattu et Mackey et Shane sortiront blanchis mais ce meurtre continuera de les hanter et menacera la cohésion de la Strike Team quand John Kavanaugh, un inspecteur de l'IGS rouvrira l'enquête dans la saison 5.

A la fin de la saison 2, c'est le braquage du train de l'argent de la mafia arménienne qui renforcera encore un peu plus les liens de la Strike Team. Mis sur le compte des Mexicains, le braquage du train de l'argent par la Strike Team déclenche une sanglante vendetta dont Vic Mackey et ses complices portent la responsabilité directe.
Vic et la Strike Team doivent effacer les traces pour éviter que la brigade financière qui avait marqué les billets ne remonte jusqu'à eux.

A Farmington, il est bien difficile de garder les mains propres. Pour le capitaine David Aceveda, l'arrestation de Vic Mackey serait un coup d'éclat qui boosterait sa carrière politique. Car David Aceveda a une ambition : devenir maire de Los Angeles. Elu conseiller municipal de Farmington, Aceveda devient au fil des saisons une caricature de politicien fourbe, véreux et manipulateur.

Dans la saison 5, l'inspecteur Kavanaugh, de la police des polices, joué par un Forest Whitaker génial dans un rôle de flic tourmenté sera à deux doigts de faire tomber Mackey, mais son action l'entraîne de plus en plus loin, jusqu'aux menaces sur une petite droguée et au faux témoignage. Kavanaugh quitte Farmington au début de la saison 6 quand il comprend qu'il ne viendra pas à bout de Mackey sans y perdre son intégrité.

Comment rester intègre quand on travaille à Farmington ? Les agents Danny et Julian le sont à leur manière, même si Danny, qui admire Vic et a été sa maîtresse mettra longtemps avant de voir son vrai visage. Julian, son coéquipier, se ment à lui même et s'efforce de cacher son homosexualité pour ne pas remettre en cause sa foi qu'il a chevillée au corps et pour éviter les brimades des collègues.

L'autre lueur d'espoir du Barn, le commissariat de Farmington, vient des inspecteurs Dutch Wagenbach et Claudette Wyms. Enquêteurs hors pair, Dutch et Claudette sont capables de démêler les affaires les plus embrouillées. Dutch, qui est la risée de ses collègues qui se moquent de sa ringardise et de son manque d'assurance avec les femmes n'est jamais aussi bon que lorsqu'il s'agit de confondre les pervers, les violeurs ou les tueurs en série.
Aussi douée que lui, Claudette, une inspectrice noire admirable d'intégrité et qui n'a aucune illusion sur Aceveda et Mackey est promue capitaine au début de la saison 6.

Poussé vers la retraite anticipée, sous surveillance, Mackey pourra-t-il longtemps échapper à ses responsabilités ?  A Farmington, tout se paie et les mailles du filet pourraient se resserrer sur la Strike Team et dévorer Shane, qui suit l'exemple de Vic avec infiniment moins de talent, Ronnie et le grand Vic lui même. Aceveda sera-t-il élu maire ? Vic paiera-t-il enfin pour ses actes ? Restera-t-il en vie ? C'est là tout l'enjeu de la septième et dernière saison de The Shield, que l'on attend avec impatience en France dans quelques mois. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article