Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les élus de l'ADECR 62, l'Association Des Elus Communistes et Républicains, étaient samedi matin en formation à Rouvroy où se déroulait l'Assemblée Générale de l'ADECR, en partenariat avec le CIDEFE, le Centre d'Information et de Documentation d'Etude et de Formation des Elus.
Près d'une centaine d'élus communistes et républicains du Pas-de-Calais ont planché toute la matinée sur les trois thèmes de réflexion proposés par le CIDEFE : Cathy Poly, première Adjointe au Maire d'Avion et conseillère régionale a animé l'atelier Education Nationale et jeunesse, Henri Tobo, syndicaliste à la CGT-EDF et ancien conseiller municipal de Béthune a animé l'atelier services publics et Bernard Baude, Maire de Méricourt, a travaillé sur le logement.

David Noël, Adjoint au Maire délégué à la Culture était évidemment présent et a participé aux travaux de l'atelier Education Nationale et jeunesse. A la fin des travaux, chaque rapporteur de groupe a pu synthétiser la réflexion au cours d'une séance plénière avant que Jean-Claude Rachenne, Adjoint au Maire de Drocourt et trésorier de l'ADECR  62 nous présente le bilan financier de l'ADECR. L'ADECR 62 compte plus de 300 élus cotisants originaires de nombreuses villes du département.

C'est ensuite Dominique Watrin, premier Adjoint au Maire de Rouvroy et vice-président du Conseil Général qui a présenté le nouveau bureau départemental de l'ADECR 62 : un bureau pratiquement inchangé, mais renforcé par l'arrivée de femmes et d'élus communistes minoritaires dans l'opposition ou dans la majorité. C'est ainsi que Cathy Poly, cooptée dans le bureau sortant fait officiellement son entrée ainsi que Véronique Buard, Adjointe au Maire d'Evin-Malmaison, Sandrine Leroy, conseillère municipale d'opposition à Harnes et David Noël, élu minoritaire dans une majorité à direction socialiste.

L'entrée de David Noël au bureau de l'ADECR est une reconnaissance du travail des communistes héninois et un soutien politique de poids, au moment où certains songent peut-être à remettre en cause les accords politiques signés.

Le nouveau bureau ayant été élu à l'unanimité, c'est Daniel Dewalle, Maire d'Houdain et conseiller régional, qui a pris la parole pour proposer de confier la présidence de l'ADECR à Dominique Watrin. Très applaudi, Dominique Watrin a été élu à l'unanimité président de l'ADECR. Il succède à Yvan Druon, qui ne souhaitait pas se représenter.

Dans l'après-midi, David Noël, Cathy Poly, Véronique Buard, Daniel Dewalle  et de nombreux élus et militants communistes du Pas-de-Calais se sont rendus en bus à Paris où avait lieu une grande manifestation nationale pour les salaires organisée à l'initiative du PCF.

Parmi les manifestants, on reconnaissait Eric Corbeaux, premier Adjoint au Maire de Seclin, conseiller régional et premier secrétaire de la Fédération du Nord, Fabien Roussel,  membre du Conseil National du PCF,  Jacques Robitail, Maire d'Avion, Hervé Poly, conseiller municipal d'Avion et membre du Bureau Fédéral  du PCF 62, Guillaume Sayon, conseiller municipal d'Avion et coordinateur départemental des Jeunes Communistes accompagné de plusieurs militants de la JC, Jean-Louis Fossier,  conseiller municipal délégué de Courrières et secrétaire de la section de Courrières, Edmond Bruneel, conseiller municipal de Montigny-en-Gohelle et secrétaire de la section de Montigny-en-Gohelle, Jean-Michel Butruille, secrétaire de la section de Noyelles-Godault, ou encore Xavier Schmidt, secrétaire de la cellule Lanvin-Coquel d'Arras, venu avec de nombreux camarades arrageois.

La manifestation, partie de l'Ecole Militaire, a rassemblé entre 10 et 15 000 participants. Aux côtés des militants communistes venus de tous les départements, on remarquait la présence de nombreux syndicalistes de Solidaires et de la CGT comme Didier Le Reste, secrétaire du syndicat CGT des Cheminots.

Affublés de masques de Nicolas Sarkozy, munis de billets de banque factices de 500 euros, les manifestants ont défilé symboliquement devant le siège du MEDEF avant d'être arrêtés par des cordons de CRS plusieurs centaines de mètres avant l'Elysée.

Après une prise de parole de Marie-George Buffet qui s'est félicitée du succès de la manifestation et de la campagne de pétition pour l'augmentation des salaires qui a réuni plus de 110 000 signatures, une délégation de députés et sénateurs communistes emmenée par Marie-George Buffet, accompagnée de Francis Parny, André Chassaigne, Nicole Borvo et Michèle Demessine s'est rendue à l'Elysée pour remettre à Nicolas Sarkozy les cartons de pétitions.

Nicolas Sarkozy nous entendra-t-il ? Seize mois après son élection, le candidat du pouvoir d'achat est devenu le président des cadeaux fiscaux, de la casse du service public et de l'austérité, mais la foule gronde. De l'argent, il y en a pour la spéculation, il y en a pour renflouer les banques en faillite et il n'y en aurait pas pour nos salaires ?

La crise financière actuelle montre une nouvelle fois la pertinence de l'analyse du Parti Communiste. Rassemblés et déterminés, les communistes continueront de se battre pour dénoncer la logique folle du capitalisme, pour que les salariés, les chômeurs, les retraités soient enfin respectés, pour qu'un autre monde soit possible.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Félicitations pour votre désignation au bureau des élus communistes.Vous ne manquez pas d'imagination .Aprés avoir essayé "le soutien sans participation" puis "la participation sans soutien " dans les années 1981,les élus minoritaires dans une alliance majoritaire est elle une nouvelle forme de dialectique?Inutile de vous dire qu'aucun électeur landa ne comprend plus rien à ce que vous racontez. Soyez clairs , Mr Noel , si vous voulez etre compris par les habitants , démissionnez de votre poste d'adjoint ?
Répondre
D


Aucune dialectique dans mes propos, ma phrase était limpide. Dans une municipalité communiste, il peut y avoir des élus socialistes élus sur une liste d'union PC-PS. Il se retrouvent élus
minoritaires à l'intérieur de la majorité.
Dans le cas qui nous intéresse, nous sommes dans une municipalité socialiste, nous sommes deux élus communistes à avoir été élus sur une liste d'union PS-PC-MRC-PRG. Nous sommes minoritaires à
l'intérieur de la majorité. C'est aussi simple que cela.

Il n'est absolument pas question que je démissionne. Les 10 % d'électeurs communistes d'Hénin-Beaumont ont voté pour la liste d'union de la gauche et m'ont confié le mandat de les représenter. Je
les représente. Je ne vais pas démissionner parce que certains grincent des dents, ce serait la meilleure ! Ce serait un acte de faiblesse, certains se frotteraient les mains, je ne leur ferai
pas ce plaisir là. Je suis beaucoup plus utile à l'intérieur de la majorité qu'à l'extérieur.