Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les chefs d’Etat européens du G8 se sont réunis samedi à Paris pour tenter de trouver un terrain d’entente face à la crise financière.

Parmi les mesures proposées par Nicolas Sarkozy : « la Commission européenne devrait faire preuve de flexibilité dans l’application des règles en matière d’aide d’État aux entreprises, comme dans les principes du marché unique ».

Il y a vraiment deux poids, deux mesures quand il s’agit de préserver les intérêts des marchés financiers. Oublié le dogme de « la concurence libre et non faussée » qui empêchait à un état de l’union européenne de soutenir une entreprise, des salariés menacés de délocalisation.
Pour Nicolas Sarkozy, tout est permis quand il s’agit de défendre le capital !

Olivier Dartigolles
 porte-parole du PCF
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article