Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le PCF dénonce le projet de loi Boutin dit loi de « mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion ». Ce projet de loi accélère la politique libérale du Gouvernement. Tous ses dispositifs sacrifient le logement social au profit du marché. Cette loi va amplifier la spéculation immobilière. C’est à cause des surprimes nées de la marchandisation et la financiarisation de l’économie par le foncier et le logement que le monde est actuellement plongé dans une crise financière sans précédent.

Si le Sénat, qui a achevé, dans la nuit de mardi à mercredi, l'examen du projet de loi Boutin a infligé un désaveu cinglant au gouvernement en refusant d'assouplir le quota de 20 % de logements sociaux s'imposant aux communes, en revanche, il a clôturé ses travaux en validant nombre de mesures qui vont toucher tant les locataires que les propriétaires.

Si le gouvernement veut répondre aux besoins d’un logement digne pour chacun et pour tous, il doit mener une toute autre politique publique du logement. Aussi le PCF propose :

- La création d’une véritable sécurité sociale du logement, qui assure le droit à un logement de qualité tout au long de la vie, de l’enfance au troisième âge.

- La construction un pôle public financier et foncier pour réorienter et investir l’argent public dans le logement social. Il faut produire 800 000 logements à loyers accessibles dans les 5 ans. C’est possible en s’appuyant notamment sur les fonds du livret A : cela représente plus de 128 milliards d’euros. Il est nécessaire de retrouver le taux du “1% logement”. Il faut enrayer la spéculation immobilière, en taxant fortement les plus-values. Il s’agit également de rénover, réhabiliter, requalifier tous les quartiers.

- Une nouvelle politique de la ville avec un service public du logement ouvert à tous sans condition de ressources. Il doit permettre à chacun d’habiter où il le souhaite, à proximité de son travail avec la présence de tous les services publics. Il faut en finir avec la ségrégation urbaine, en imposant à toutes les villes de se doter, au minimum, de 20% de logements sociaux.

Pour faire entendre son opposition à cette loi et promouvoir une politique publique du logement, le PCF s'est rendu mardi 14 octobre au rassemblement à l’appel de la CNL devant le Sénat.

Le PCF s’inscrit dans toutes les actions convergentes contre le projet de loi Boutin et participera à la manifestation à la caravane de la crise du logement le 26 octobre à Neuilly-sur-Seine. L’urgence est de repousser ce projet de loi.

Le PCF invite tous les acteurs à participer massivement, le 8 novembre, à Gennevilliers, aux 4e États généraux du logement et de la ville.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article