Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi une série de propositions censées soutenir l’économie.

Derrière ce faux volontarisme se cache une vraie attaque contre les collectivités territoriales. Sous couvert d’encadrement du libéralisme, il réalise le voeu le plus cher des libéraux, celui de mettre fin à la taxe professionnelle. Sauf que le résultat est déjà connu pour avoir déjà été tenté en temps de crise. Cela ne modifiera pas en profondeur les ressorts actuel à l’oeuvre dans la crise du capitalisme. Dès l’annonce, l’échec est omniprésent.

De plus, la création d’un « fond d’investissement stratégique » n’est rien d’autre qu’un instrument de plus pour participer à la guerre économique mondiale, c’est-à-dire précisément encourager le système qui conduit le monde au bord du gouffre.

La décision de se livrer à une course à l’armement financier, en s’exonérant du contrôle démocratique, et en s’attaquant à tout ce qui relève de l’action publique est potentiellement dangereux. Nicolas Sarkozy a beau surjouer le volontarisme, son remède est pire que le mal.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article