Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les adjoints, chers collègues. Les élus communistes ont pris connaissance de la délibération qui nous est proposée pour retirer les fonctions d’adjoint de Pierre Ferrari, qui s’est vu retirer sa délégation à l’emploi et à la formation le 9 septembre.

Nous ne pouvons pas nous associer à cette délibération, qui nous apparaît injuste et arbitraire.

Pierre Ferrari s’est vu retirer sa délégation à l’emploi et à la formation au lendemain d’une interview donnée à France 3 dans laquelle il ne disait pas autre chose que ce qui figure dans le rapport définitif de la Chambre Régionale des Comptes et dans le plan d'action stratégique dont nous venons de débattre : la municipalité héninoise doit réduire ses dépenses de fonctionnement.

Aussi, il est absolument incompréhensible de sanctionner un adjoint efficace et consciencieux pour avoir usé de sa liberté de parole. Au-delà du cas personnel de Pierre Ferrari et des manœuvres politiciennes qui se dessinent, c’est la liberté d’expression de chaque élu qui est bafouée par la délibération que vous nous proposez ce soir.

Monsieur le Maire, en mars dernier, les élus communistes ont passé un contrat avec les électeurs héninois. Nous sommes de plein pied dans la majorité municipale, mais nous nous sommes engagés à garder en toute circonstance notre entière liberté de parole et d’action.

Cette position, je vous le rappelle, est la position des élus communistes à la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin comme des élus communistes au Département qui sont membres de la majorité, qui participent à l’exécutif, mais conservent leur liberté d’expression.

Je suis convaincu que la liberté d’expression ne peut pas affaiblir une majorité. Là où certains ont vu des dissonances à sanctionner et à faire taire, je veux voir une pluralité de points de vue qui enrichissent le débat. Je suis convaincu que c’est ce que nos populations attendent de nous. Nous ne devons pas craindre les différences, nous ne devons pas craindre le débat. Un élu qui s’exprime avec son cœur ne peut pas, ne doit pas être blâmé.

Quelle image nous donnerions de la majorité municipale, quelle image nous donnerions de l’engagement politique si Pierre Ferrari était privé de son titre d’adjoint ce soir pour avoir usé de son droit d’expression !

J’invite tous les élus présents ici ce soir à bien mesurer les conséquences de leurs actes.

Les élus communistes ne transigeront jamais avec la liberté d’expression. Dans ces conditions, les élus communistes voteront évidemment pour le maintien dans ses fonctions d'adjoint de Pierre Ferrari et s’abstiendront sur les deux délibérations qui suivent.

 

David NOËL,
Maire-Adjoint délégué à la Culture

Sandy SOUDE,
Conseillère municipale déléguée au patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour,En tant que citoyens heninois et parents, nous nous permettons de vous interpeler au sujet d'un point abordé lors du dernier conseil municipal et qui nous touche et nous inquiète particulièrement.Il s'agit de la suppression des sejours scolaires pédagogiques de l'année 2008 - 2009 sur l'ensemble des écoles de la commune.Nous cherchons à être informés et à comprendre une telle décision sans précédent qui pénalise avant tout les enfants.Une première démarche auprès de Monsieur le Maire via le site de la commune demeure à ce jour sans réponse.Merci de nous donner votre opinion.Respectueusement.JMC
Répondre
D


Bonjour,

Je ne peux que vous inviter à vous rapprocher de Mme Bombeke, Adjointe aux affaires scolaires et de M. Vergnaud, Directeur des Affaires Scolaires. N'étant pas en charge des Affaires Scolaires, je
ne sais pas quelles peuvent être les variables d'ajustement budgétaires.

La réalité budgétaire de la ville, décrite par le rapport de la CRC impose à la commune de réduire le montant inscrit au chapitre 65 du budget, les subventions aux associations sportives,
culturelles et à la Caisse des Ecoles. Je déplore qu'on en soit arrivé là, les enfants des familles héninoises paient le prix d'une gestion passée hasardeuse.

Aujourd'hui, il faut bien se rendre compte que la ville n'a plus toutes les cartes en mains, que la CRC exercera un contrôle et vérifiera que les engagements ont été tenus, que la Caisse des
Ecoles devra faire avec un budget en restriction et que des actions peuvent être menacées. Si à l'intérieur du budget de la Caisse des Ecoles, on parvient à dégager de l'argent pour des séjours
de découverte, ça ne pourra se faire qu'au détriment d'autres actions, par exemple, le dispositif école au cinéma ou tel ou tel autre dispositif.

Encore une fois, je ne sais pas quelles sont les variables d'ajustement à l'intérieur du budget de la Caisse des Ecoles, mais j'ai bien peur qu'elles soient minces. Si vous voulez plus de
renseignements, rapprochez-vous de Mme Bombeke et de M. Vergnaud, ils pourront vous éclairer avec des éléments chiffrés que je n'ai pas.