Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

En démocratie, la manifestation est toujours une appropriation symbolique de l'espace public.
Les travaux de l'historienne Danielle Tartakowsky sur les manifestations de rue en France l'ont montré : ce n'est pas un hasard si les manifestations parisiennes passent habituellement par Bastille, République et Nation...

Ce serait faire injure au sens politique de Jean-Marie Le Pen que d'imaginer que le déjeuner-débat auquel il participe ce dimanche 23 avril au Lensotel de Vendin-le-Vieil, à Cora Lens 2, n'a aucune signification politique. Au minimum, la venue de Le Pen dans notre région marque sa volonté de s'approprier un espace public, en l'occurence, celui du bassin minier que le FN considère comme un de ses bastions.

Malgré les dénégations de Steeve Briois qui ne veut voir dans la venue de son chef qu'une simple réunion de militants, il est clair que la présence de Jean-Marie Le Pen dans le bassin minier a un sens politique précis et que la date retenue n'a pas été choisie par hasard. Deux jours après le 21 avril, le FN a souhaité faire une démonstration de force, annoncée à grand renfort médiatique, dans une région où il tente de faire oublier son programme ultralibéral pour se présenter comme un parti populaire.

C'est la raison pour laquelle les communistes héninois ont travaillé dans le cadre du Comité de Vigilance Antifasciste avec toutes les forces politiques, syndicales et associatives résolues à combattre le FN pour préparer la contre-manifestation de dimanche.
Nous serons présents cet après-midi à Lens pour distribuer 3000 tracts du Comité de Vigilance Antifasciste appelant à la manifestation de demain.
Nous serons évidemment présents dimanche matin, à 11h, devant le Lensotel de Cora Lens 2 pour signifier à Jean-Marie Le Pen qu'il n'est pas le bienvenu dans notre région.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article