Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le Président de la République est venu vanter les mérites du Contrat de Transition Professionnelle (C.T.P.) à Valenciennes.

Ce n’est pas un hasard : on sait que la Région possède un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale, que les délocalisations s’y s’accélèrent et que toutes les industries éprouvent les plus grandes difficultés.

Cette Région, qui a tant donné pour le développement industriel de notre pays, est plus que jamais la victime d’un système où les pleins pouvoirs sont accordés aux multinationales et aux actionnaires.

Le chef de l’Etat ne veut pas mettre le doigt là-dessus. Il propose aux ouvriers de se reconvertir dans des emplois fictifs !

En pleine crise économique et de destruction des emplois, on connaît les effets du C.T.P. : au bout d’un an, il faut pointer au chômage, comme tout le monde !

Arrêtons cette politique de la terre brûlée ! Arrêtons les moulinets insupportables, que ce soit dans le G20 ou au sein de l’Union européenne !

Il faut faire le bilan de plus de vingt années de politiques libérales, qui ont précarisé le monde du travail, ont massivement réduit la rémunération du travail, pour dégager toujours plus d’argent pour les actionnaires et la spéculation mondiale.

C’est aux profits de s’adapter à la crise, et non aux salariés de payer les pots cassés. Pour cela, je formule trois propositions :

1) Augmentations des salaires et retraites, à même de relancer la consommation et la machine économique,

2) Moratoire sur les licenciements, que ce soit dans le public ou le privé,

3) Droits pour les salariés et leurs représentants élus d’intervention la définition et le contrôle des choix de gestion et des stratégies des entreprises et des banques.

En pleine sinistrose, il est bon, pour le chef de l’Etat, de rejoindre les siens, une poignée de militants U.M.P. à la Salle des Fêtes de Saint-Saulve. Les salariés eux, attendent toujours…

Jean-Jacques Candelier
Député du Nord
25 novembre 2008
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article