Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

La mystérieuse disparition de tous les exemplaires du quotidien Nord-Eclair daté du 11 décembre dernier des kiosques d’Hénin-Beaumont a profondément choqué les journalistes de ce quotidien qui soupçonnent un ordre venu de la Mairie d’Hénin-Beaumont afin d’empêcher les lecteurs d’y découvrir un article de Gaëlle Caron consacré à une enquête préliminaire de la Brigade Financière du SRPJ de Lille sur les comptes de la ville d’Hénin-Beaumont.

Cette affaire, relayée par de nombreux médias locaux dont 20 Minutes Lille et France 3 Nord-Pas-de-Calais, a heurté beaucoup d’Héninois, elle ternit l’image de notre ville et renforce l’extrême droite.

La section d’Hénin-Beaumont du Parti Communiste Français a œuvré lors des élections municipales pour que se réalise une large alliance de gauche contre le Front National. Attachés à une démocratie locale vivante, les communistes héninois ont toujours privilégié l’honnêteté, l’information et la transparence qui doivent être au cœur de notre pacte municipal.

Le PCF d’Hénin-Beaumont, allié minoritaire au sein de la majorité d’union de la gauche, ignore si un ordre quelconque a effectivement été donné pour censurer le journal Nord-Eclair. Nous n’osons pas l’imaginer. Aucun homme de gauche n’aurait pu donner un tel ordre.

La section d’Hénin-Beaumont du PCF réaffirme son soutien aux journalistes de Nord-Eclair et exige que toute la lumière soit faite sur cette mystérieuse affaire et que les commanditaires soient démasqués et punis.

Télécharger le communiqué de presse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurentbiblio 02/01/2009 09:58

A lire tous ces commentaires et vos réponses, j'ai le sentiment que vous vivez un peu comme "oui-oui au pays des jouets". Cette pratique de faire acheter la presse est connue de longues dates et n'estt pas l'apanage d'Hénin-Beaumont.Pour avoir travaillé, il y a qq années dans une autre ville du bassin minier, où votre maire a fait ses armes, c'est une pratique courante de faire disparaître la presse, jusque dans les bibliothèques, lorsque le 1er magistrat est mis en cause. L'élève suit la voie de ses maîtres ... C'est scandaleux ... Le réveil va être dur je le crains

bouquillon 29/12/2008 12:22

Réponse à Monsieur Skrzuszek. ( par BOUQUILLON)
Ayant un peu de temps devant moi, je vais vous faire un élément de réponse. Certes l’extrême droite a toujours été marginale en France. Pour autant, il me semble difficile de contester que JM le Pen soit issu d’un mouvement d’extrême droite. A quoi cela servirait-il de dire le contraire ? C’est justement en fédérant de nombreux mouvements extrémistes qu’il a pu donner un nouveau départ à sa carrière. D’autres que lui, ont côtoyé l’extrême droite y compris à gauche.
Or du moins, pour ce qui me concerne, j’attache une énorme importance à la naissance de ce courant de pensée. Et si je parle toujours du refus de la révolution, c’est que cela est grandement porteur de sens. 220 ans plus tard, plus personne n’en parle, mais cette révolution a complètement cassé les schémas de pensée ( Bien entendu grâce aux philosophes des lumières »).
Avant cette révolution, l’inégalité était considérée comme normale et acceptée. Pire encore elle était liée à l’héritage. On évoquait les princes du sang. Par nature, certains de par leur sang étaient privilégiés. Et pour moi, il s’agit là du cœur du sujet.
Toute ma vie j’ai travaillé au service des handicapés. Notamment des déficients intellectuels. En 1968 ( A la Fac de Nanterre….et oui !), puis en 1980 au CNEFEI de Suresnes, j’ai rédigé deux mémoires sur cette question. Et je peux vous certifier que la déficience intellectuelle est non pas liée à l’hérédité mais au déficit socio culturel du milieu parental. ( sauf évidemment des cas hyper minoritaires comme la trisomie 21).
Bref, je crois en la primauté de l’environnement….et cela contrairement aux intellectuels de l’extrême droite……qui eux, expliquent la déficience par les gènes. Je vous invite à lire Debray Ritzen.
Ce schéma de pensée qui est mien,  me conduit à des positionnements intellectuels sur de nombreux sujets.
Exemple : la violence dans les quartiers.
Bien entendu, il y bien plus de violence dans les quartiers constitués de personnes issues de l’immigration. Prétendre le contraire serait « une connerie ». Là où nous divergeons, c’est sur les causes. En bon « environnementaliste », j’ai la conviction que ces problèmes  sont nullement liés aux origines mais aux conditions socio culturelles et économiques auxquels ces jeunes sont confrontés.
Pour en revenir à « l’inégalité », je suis parfaitement conscient que notre république est loin de l’avoir supprimée. Je suis également conscient que l’héritage  du fric a remplacé celui du sang et qu’il reste beaucoup à faire. Pour autant les fondations de la république sont plus saines.
Bonne fêtes de fin d’année.

pedrito communiste 28/12/2008 21:30

Evidemment, cette question sur les illusions depuis longtemps perdues pour moi, n'avait rien d'une attaque personnelle, je suis du sud et ne connais que mon pote de jeunesse Hanot à Hénin Liétard.Mais tout çà ne peut cacher l'essentiel: couché devant le ps depuis 30 ans, notre Parti a été laminé par ses mauvaises fréquentations, et il y laisse ses dernières forces.Il est temps de se ressaisir, de se dégager de l'emprise tentaculaire qui nous étouffe

David NOËL 28/12/2008 22:54



Oui, j'avais bien compris et je suis plutôt d'accord. J'ai signé le texte alternatif de La Riposte et je milite dans une fédération qui a été la seule, en 1997, à voter majoritairement
pour ne pas participer au gouvernement de la gauche plurielle.

Sur Hénin, nous avons une situation compliquée avec un Maire contesté, qui a divisé le PS en 2001 en s'emparant de la ville avec une poignée d'amis contre le maire socialiste sortant.  De
2001 à 2007, Gérard Dalongeville a été soutenu par les partis de gauche et en premier lieu par le PS qui a fini par désavouer sa section historique et réintégrer les exclus de 2001. Quand nous
avons pris nos distances et demandé à nos deux élus sortants de démissionner, ils ont refusé et se sont représentés sur sa liste comme divers-gauche.
Nous avons une situation compliquée avec une gestion municipale pointée du doigt en 2003 par la CRC pour un déficit de 12 millions d'euros suivi d'une augmentation d'impôts de 85 % et à nouveau
pointée du doigt en juillet de cette année pour un nouveau déficit de 12,7 millions d'euros suivi d'une augmentation d'impôts de 10 %. Et nous venons d'apprendre que la Brigade Financière enquête
sur des marchés présumés fictifs. En tout cas, il y a des soupçons, relayés par la presse locale.

Le PCF est à nouveau dans la majorité municipale depuis mars 2008 parce qu'en face, il y avait le Front National avec Marine Le Pen et qu'il n'était pas question de s'allier avec des socialistes
devenus dissidents qui s'étaient alliés au Modem et l'UMP. Et puis, le PS avait envoyé Marie-Noëlle Lienemann comme la garante de l'union de la gauche. Le contrat signé avec elle était clair,
nous repartions avec le Maire sortant, mais sur de nouvelles bases. 
En tout cas, je suis tout sauf un élu godillot, il y a certaines choses qui ne sont pas acceptables. Nous ne cautionnons pas la mauvaise gestion passée et nous sommes là pour travailler pour nos
populations. Il faut retrouver une situation saine, nos populations sont exsangues. 

Je suis convaincu qu'un élu communiste dans une majorité peut être un élu utile en restant un élu militant et un élu qui s'exprime librement.
On est laminés quand on avale des couleuvres, que ce soit des privatisations, un déficit de la CRC ou l'acquisition de tasers pour la police municipale, ce genre de choses... Moi, je n'avalerai
pas de couleuvres, ça, c'est clair !  

Fraternellement,



pedrito communiste 28/12/2008 16:23

Qui a encore peur d'être responsable de mettre fin à l'ognon de la gôche?Il y a longtemps que la gauche pourri-elle a prouvé ses limites, sa destination : tuer le PC ! Comment des communistes peuvent-ils encore avoir quelques illusions ?L'union est un combat, certes. Mais pas l'union avec n'importe qui, et surtout pas avec un appareil ps gangrené par le capitalisme.Non à l'UMPS

David NOËL 28/12/2008 19:53



Je te rassure sur mes illusions, je n'en ai pas beaucoup.

Je voudrais quand même défendre les militants socialistes locaux, comme Marie-Noëlle Lienemann ou Pierre Ferrari et les jeunes du MJS. Ce sont des anti-libéraux, des militants de valeur et ils
sont dans les luttes avec nous.

L'appareil "PS" local n'est pas gangréné par le capitalisme ou la volonté de tuer le PC, c'est par autre chose qu'il est gangréné et l'idéologie socialiste n'a pas grand chose à voir là-dedans.



Christophe Szczurek 26/12/2008 19:28

La période semble décidément propice aux discussions sur le programme et la doctrine du Front National, puisque Monsieur Bouquillon a également souhaité ouvrir le débat sur le blog de Steeve Briois. je vais vous répondre en substance les mêmes choses, mais j'insisterai ici bien entendu plus sur les quelques accusations que vous faites au niveau culturel par exemple.Je me permets pour cela un léger copier/coller de certaines de vos citations.>>Pour moi, le FN agrège des traditions d'extrême droite assez variées : un certain libéralisme et une posture anti-fonctionnaires qui remonte au mouvement poujadiste, un certain catholicisme traditionaliste dont on retrouve des traces dans votre article sur la messe de Sainte-Barbe, bien que vous vous en défendiez, mais nous pourrions en rediscuter si vous le souhaitez, un peu (beaucoup) de bonapartisme dans le culte du chef organisé autour de Jean-Marie Le Pen, on pourrait continuer... La force de Jean-Marie Le Pen a été de réussir à fédérer tous ces courants de l'extrême droite et de ce point de vue-là, Marine Le Pen est moins fédératrice puisque les courants catholiques traditionalistes qui se reconnaissaient plus en Bruno Gollnisch vous abandonnent.1/ je vous dirais la même chose qu'à Mr Bouquillon : qu'est ce que l'extrême-droite ? il faut relativiser un peu : les extrêmes n'ont jamais franchement existé en France autrement qu'à l'état groupusculaire, et cela vaut aussi bien pour ce que l'on appelle l'extrême gauche que ce que vous appelez l'extrême droite. Les communistes italiens ont la réputation d'être bien plus radicaux que leurs congénères français, et les militants du Front National, si on les compare aux conservateurs américains, japonais, ou polonais, feraient quasiment office de soixante-huitards. tout cela pour vous dire qu'il ne me viendrait pas franchement à l'esprit de vous taxer d'extrémisme, de même que je ne me considère évidemment pas comme un extrémiste.Je vous dirais à ce niveau que si le clivage est une obsession française, j'ai personnellement tendance à ne pas y être attaché, même si je peux comprendre que l'on se lance dans ce genre de dénomination parfois franchement hasardeuse. Le problème, comme nous sommes aux pays des épouvantails et des pièges rhétoriques, c'est que dès que l'on entend dépasser le clivage droite/gauche, on est accusé de doriotisme...  Plus concrètement :  - sur le libéralisme et le poujadisme :Vous en êtes encore au programme du FN des années 70/80. A la fin des années 70, Georges Marchais dénonçait le caractère massif de l'immigration et défendait presque la préférence nationale ! Les temps changent, les programmes aussi...Nous nous opposons vivement à l'ultra-libéralisme et aux abus du libre-échange.Sur le poujadisme : une partie de notre thématique est effectivement issue de la tradition poujadiste: la posture anti-système, la dénonciation d'une forme de corruption morale de la classe politique.....le problème est que toute la classe politique nous l'emprunte à présent, mais dès que nous l'utilisons, c'est bien entendu du populisme !  quand un maire augmente son traitement en période  de crise, la dénonciation de ce comportement relève du bon sens, pas du populisme ! Et nous n'avons jamais été contre les fonctionnaires. Il nous est arrivé de dénoncer le comportement corporatiste de certains corps de la fonction publique, et de dénoncer un certain abus du droit de grève qui met parfois en danger le principe de continuité du service public. Cela ne fait pas de nous des ennemis des fonctionnaires ! Nous défendons le maintien du service public "à la française" en le conditionnant toutefois à 2 principes : l'avancement au mérite généralisé ( et dieu sait que nombre de fonctionnaires et d'enseignements sont lésés en l'état actuel des choses...) et l'évaluation des services pour rationaliser les coûts et limiter les effectifs dans la fonction publique territoriale. - sur le catholicisme traditionaliste : on peut être traditionaliste sans être extrémiste : je ne suis personnellement ni l'un ni l'autre. Ce que j'avais reproché à la messe de la sainte-barbe, c'était sa tournure à l'évidence politique.Je ne suis pas partisan de la théologie de la libération et en général des formes politisées du catholicisme. Je préfère franchement que certains curés se mêlent de leurs ouailles plutôt que de prêcher des sermons orientés.Sur la présence des catholiques traditionalistes au FN, vous faîtes un peu fausse route. Tout d'abord, Marine Le Pen compte également dans son entourage des catholiques traditionalistes. Ensuite, si Bernard Antony, chef de file des traditionalistes au FN, est parti il y a quelques années, on ne peut pas dire qu'il ait été massivement suivi.Et si le Front National a comme volonté de rappeler sans aucune atteinte à la laïcité que la France est avant tout un pays d'essence chrétienne, il n'y a aucune restriction confessionnelle et nous comptons parmi nos troupes des cadres de toute confession. La seule différence c'est que nous n'avons jamais brandi la diversité comme un étendard, puisque nous refusons tous les comportements communautaristes et différencialistes. Mais comme vous le dites, nous pouvons en discuter. Je vous avais déjà donné mon opinion sur le racisme, la diversité, l'intégration, dans un article du mois d'Octobre si je me souviens bien. Mais on peut toujours en débattre à nouveau, je suis là pour ça.- sur le bonapartisme : vous êtes gentils, certains nous accusent carrément de césarisme. Le culte du chef consiste à créer un charisme contextuel et artificiel : le charisme de Jean-Marie Le Pen est perpétuel depuis 50 ans, et je dis ça sans aucun fanatisme. C'est le charisme qui lui a permis de maintenir autant de courant antagonistes chez les patriotes, en effet. Mais si vous me le permettez : c'est la Vème République qui est bonapartiste. Si elle tient depuis 50 ans, c'est parce qu'elle est ce mélange symbolique de la République et d'une forme de monarchisme qui se manifeste par une personnalisation forte du pouvoir à laquelle les français sont attachés. Ce qui n'est pas une dérive autoritatiste ou légitimiste. Sur les « éléments d'inspiration fasciste », j'attends toujours votre développement : la peine de mort ? La préférence nationale ? ça en fait des pays fascistes à travers le monde...- Sur le slam et la culture en général : éternel poncif FN versus Culture. Il faut sortir un peu de ce genre d'images d'Epinal Monsieur Noël. Tout d'abord nous n'avons pas voté contre le slam, mais contre son financement : ce qui est une énorme nuance.Ensuite, et pour vous donner mon sentiment personnel : si pour vous ne pas aimer le slam constitue une hostilité à l'égard des musiques nouvelles et des cultures urbaines, je suspecte, sans aucune arrogance, un léger manque de culture de votre part.1/ Etre au FN ne signifie pas écouter Michel Sardou, André Dassary, de la variété française ou du Rock Identitaire à longueur de journée. J'écoute personnellement aussi bien Brassens et Ferré ( diantre, 2 anars ! ) que du rock indépendant ou de la musique électronique. Quant au rap et au slam, je développerai un peu ça en dessous, mais il faut arrêter de croire que c'est original, subversif, . D'autant que le rap dans sa grande majorité est partisan d'un ultra-libéralisme et d'un individualisme qui devraient autant vous donner envie de gerber qu'à moi. Mais là encore, il est hors de question pour moi de faire des généralités, je vous invite à en faire de même .2/ vous savez que le rock, le punk, le jazz, le blues, ce sont aussi des musiques urbaines ? Vous fonctionnez par clichés et le slam est devenu depuis 3-4 ans le nouvel alibi intellectuel de ceux qui veulent écouter du rap en se déculpabilisant. Si Grand Corps Malade ou Abd el Malik étaient réellement subversifs et provocateurs (ce qui est quand même un peu le but de l'art), les médias ne les soutiendraient pas tant. Ils sont là parce qu'ils participent d'une vaste entreprise de formatage et de commercialisation de la création et de la consommation artistique. Demandez à certains artistes undergrounds auto-gestionnaires ce qu'ils pensent des subventions publiques en matière artistique, ils vous diront qu'ils veulent garder une totale indépendance, et qu'ils préfèrent se démerder seuls. Et la plupart se débrouille très bien.Quand l'Etat et les collectivités se mêlent de la promotion et du développement de l'art, cela conduit aux formes artistiques les plus conventionnelles et les moins risquées, et il faut le dire, les moins bonnes. C'est parce que la France n'a aucune voie alternative entre les majors et les subventions publiques que la culture française ne compte plus que 2 catégories d'artistes : les pompes à fric, et les militants politiques subventionnés. Pendant ce temps, les autres se saignent pour subsister. Je pourrais citer là les performers et d'autres artistes sans concessions.L'uniformisation de l'art est une menace pour la liberté des esprits et des consciences, vous devriez vous y opposer.Vous le voyez, d'un point de vue artistique et culturel, je suis non pas un libéral, mais un libertaire. A ce propos, je peux vous conseiller de vous intéresser au mouvement post-rock, d'inspiration anarchiste et tiers-mondiste : si politiquement ça n'est pas ma tasse de thé, artistiquement c'est absolument divin. Mais j'imagine que ça n'est pas demain qu'un groupe post-rock viendra à Hénin-Beaumont...Pour résumer ma pensée : je suis pour que l'Etat garantisse le libre ACCES à la culture et à la création artistique, ce qu'il ne fait pas, mais je suis en revanche résolument contre une intervention de l'Etat dans le processus créatif en tant que tel, et dans la promotion de telle ou telle culture au détriment d'autres pour des motifs douteux.Sur les conférences-débats, laissez moi rire : nous sommes surtout contre toute cette vaste propagande politique organisée, et je préfèrais aller à l'université populaire d'Arras, où il y avait des conférences sur le vaudou, l'animation japonaise, la mythologie, et où on ne fliquait pas les conférenciers pour savoir s'ils correspondaient bien aux critères du politiquement correct. C'est ça la diversité : accepter toutes les idées, y compris celles qui nous sont opposées. Je suis adepte de Voltaire en matière de liberté de pensée et d'expression, d'autres relèvent plus de Saint-Just.Nous n'aimons pas l'Escapade..ça vous étonne ? Il y a des limites au masochisme ! L'escapade a fait ouvertement campagne contre nous durant les municipales ! Utiliser le fichier des adhérents de l'Escapade pour envoyer massivement un courrier alertant du risque fasciste, c'est pas franchement ce que j'appelle un acte démocratique de premier ordre ! De plus, le président de l'Escapade faisait partie du comité de soutien de Gérard Dalongeville lors de la précédente campagne, autant dire que sur la transparence de l'Escapade, sa neutralité idéologique et « éditoriale », on est en droit de se poser des questions.Sur les droits de l'opposition : on l'attend cette tribune, vraiment ! Et je vous rappelle que nous ne sommes jamais invités au moindre événement...J'espère vous avoir prouvé qu'un militant FN de 23 ans n'est pas un quasi-alcoolique au crâne rasé défenseur de la pureté raciale. Il faut que cette vieille rengaine sur le thème « FN, parti anti-intello et anti-culturel » cesse.Je suis néanmoins ravi que le débat puisse avoir lieu, malgré les préjugés persistants. Je suis partant si vous souhaitez continuer cette discussion, peu importe le moyen et le thème.Respectueusement.

Christophe SZCZUREK 24/12/2008 15:19

Mr Noël, vous ne pouvez quand même plus nous dire sérieusement que si le FN avait pris la ville, la démocratie serait plus en danger à Hénin-Beaumont qu'aujourd'hui...Nous sommes adversaires politiques mais je vous reconnais au moins cette lucidité que vous admettez à mots couverts au sujet des pratiques du maire. Vous gagneriez sans doute plus, moralement, idéologiquement, et politiquement, à assumer clairement les arrières-pensées que l'on peut vous prêter.Je n'ai aucune leçon à vous donner évidemment, le dialogue restant ouvert, mais de grâce, ne nous sortez plus l'épouvantail fasciste...ça a perdu toute sa crédibilité.Nous pouvons même continuer cette discussion par mail, je vous laisse mon adresse à disposition.

David NOËL 25/12/2008 22:08



D'abord, je ne pense pas avoir agité "l'épouvantail fasciste", en tout cas, pas dans mes articles historiques où j'ai écrit précisément que le FN n'était pas un parti fasciste, mais un
parti d'extrême droite "imprégné de fascisme".
Pour moi, le FN agrège des traditions d'extrême droite assez variées : un certain libéralisme et une posture anti-fonctionnaires qui remonte au mouvement poujadiste, un certain catholicisme
traditionaliste dont on retrouve des traces dans votre article sur la messe de Sainte-Barbe, bien que vous vous en défendiez, mais nous pourrions en rediscuter si vous le souhaitez, un peu
(beaucoup) de bonapartisme dans le culte du chef organisé autour de Jean-Marie Le Pen, on pourrait continuer... La force de Jean-Marie Le Pen a été de réussir à fédérer tous ces courants de
l'extrême droite et de ce point de vue-là, Marine Le Pen est moins fédératrice puisque les courants catholiques traditionalistes qui se reconnaissaient plus en Bruno Gollnisch vous
abandonnent.

Bref... Nous sommes des adversaires politiques. Je n'ai jamais pensé que vous mettriez en oeuvre depuis Hénin-Beaumont un programme fasciste, mais si vous aviez gagné les élections, vous vous
seriez servi d'Hénin-Beaumont comme d'une vitrine pour votre parti et vos idées, que je combats. Je ne sais pas si la démocratie aurait été en danger, mais la vie associative et culturelle,
certainement, en témoigne le vote de vos élus au conseil municipal contre la participation de la ville au projet "slam dans ton quartier" qui se fait à l'Escapade dans le cadre du CUCS.
Apparemment, vous n'aimez pas les musiques actuelles et les cultures urbaines comme le slam. Vous avez tort. Je vous invite à aller voir une slam session à l'Escapade. C'est vachement bien. C'est
très très difficile d'écrire et de déclamer du slam. Les ateliers slam de l'Escapade contre lesquels vos élus ont voté permettent à un tas de gens de se révéler sur scène.
Vous n'aimez pas l'Escapade et ses orientations culturelles et socio-culturelles, vous n'aimez pas tout ce qui ressemble à une conférence-débat et à de l'éducation populaire comme nous essayons
d'en proposer à nos populations au travers des Jeudis de la Citoyenneté. En matière de parkings, de logements, nos programmes étaient aussi très différents.

Je ne vais pas faire la liste de nos différences, mais je veux simplement vous dire que je défends pleinement les orientations politiques de notre programme. Le programme, c'est le socle de notre
alliance politique, les considérations de tactique sont secondaires. Au mois de mars, nous aurons à voter un Budget Primitif qui devra traduire nos orientations programmatiques. Si tel n'était
pas le cas, il va de soi que nous en tirerions les conséquences au moment du vote. 

Pour ce qui est des pratiques en matière de transparence et de démocratie locale, je crois qu'il y a une volonté de respecter l'opposition et je me félicite des progrès en la matière, même s'il y
a encore du chemin. Je milite pour que l'opposition ait droit à un espace sur le site internet de la municipalité ou dans un hypothétique futur bulletin municipal, comme la loi nous y oblige. La
majorité précédente aurait dû le faire depuis longtemps.
C'est pour cela que je ne comprends pas ce qui est passé par la tête de la personne qui a donné l'ordre d'acheter tous les exemplaires du journal Nord-Eclair. Ce type de pratiques, quel qu'en
soit l'auteur, est hautement condamnable.

J'étais préparé à ce que l'union soit un combat de tous les instants avec mes alliés, mais je me suis fixé une ligne de conduite simple : travailler pour développer les politiques culturelles,
être intransigeant sur les valeurs et dire toujours ce que je pense, mais le moment venu, nous ferons bien évidemment le bilan de notre participation à la majorité municipale.
Vous me reprochiez dans votre amusant petit conte de Noël de ne pas savoir reconnaître que je pouvais me tromper. C'est faux, je fais en permanence l'analyse de la situation, mais j'ai le souci
de la cohérence stratégique, nous n'allons pas faire des revirements tous les 3 mois. Simplement, il y aura bien un moment où nous ferons le bilan de notre participation à la majorité, mais il
faut se donner le temps et le recul nécessaire pour le faire.

Je crois que j'ai fait le tour et que j'ai plus ou moins répondu à vos interrogations.
 
Je vous souhaite un joyeux Noël. 



BOUQUILLON 24/12/2008 15:11

David, mets toi à la place des Héninois qui se sentent bernés comme ce n'est pas possible de l'être. Le dénommé" jeune mais pas Gégé" en fait sûrement partie. Tu sais que je respecte ta personne et que je crois en ton honnêteté intellectuelle. Mais je te le dis fraternellement, ta posture n'est pas lisible. Ce concept que vous avez mis en avant au PC :"la minorité dans la majorité" a ses limites. Il a un sens quand, justement le programme qui a permis à une liste d'être élue est peu ou prou respecté.Or, tu le sais bien ,il n'en est rien et de très loin s'en faut. Dans ces conditions, tu dois accepter que ton positionnement dans cette majorité soit vécu comme une réelle approbation des décisions de"la majorité de la majorité".Quant à l'alibi FN,  cela ne tient plus debout. Bon Noël.

David NOËL 24/12/2008 17:35



Je conçois très bien qu'un certain nombre de personnes ne comprennent pas toujours notre positionnement. C'est bien pour cela que je le clarifie sans trop de détours par le biais des commentaires
pour ceux qui ont besoin d'explications de texte.

Cela étant, je m'efforce d'être lucide. Tu as raison, aujourd'hui, je suis en situation d'allié minoritaire dans une majorité avec laquelle je suis parfois en désaccord (c'est un euphémisme). Ce
sont des choses qui arrivent.
J'ai bien conscience du poids relatif que les communistes pèsent dans la majorité, mais dans le cadre de ma délégation à la culture - et tu sais comme moi que la culture est la première sacrifiée
quand on traverse des tempêtes - j'ai un rôle à jouer. De nombreuses personnes me disent : "Ne partez surtout pas. On a besoin de vous, il faut tenir bon. Si vous partiez, il y aurait encore
un élu critique de moins dans la majorité !" Je t'assure que de nombreuses personnes que je rencontre me disent ça.

Je suis plus utile à ma place qu'à crier dans le désert pendant six ans et en tout état de cause, si quelqu'un doit céder et briser l'union de la gauche, ce ne sera pas moi qui en porterai la
responsabilité. Je ne serai pas un diviseur à un moment où la population nous demande avant tout d'être rassemblés et de sortir notre ville du gouffre. Par contre, ce que je vois m'inquiète et je
continuerai à le dire à chaque fois que ce sera nécessaire.

Amitiés,
Bon Noël à toi aussi.



jeune mais pas gég 24/12/2008 10:49

Le danger pour notre ville, c'est le PS, le PC qui cautionnent tous ces agissements....Il faut être aveugle pour ne pas connaître la source de ces positions anti démocratiques.....Mais bon quand on fait partie intégrante de la majorité municipale Mr NOEL, il faut renter dans les rangs donc les journaux ont disparu sous l'impulsion du préfet et de la CRC.....à en croire les nouvelles rumeurs du barbu en ville.....Profitez bien de votre réveillon Mr Noel, cette année avec votre politique de l'autruche, j'ai été emputé de 500 euros de mon budget avec les 10% d'augmentation. Pour 2009, il prévoit 18%, ce qui me fera 900 euros encore en plus à donner en Novembre et Décembre 2009......C'est cela le parti communiste moederne, spolier les contribuables... On n'a pas la même vision de la gauche.. Vous c'est le caviard, nous c'est le cafard à manger au réveillon 2009... 

David NOËL 24/12/2008 11:17



C'est vous qui êtes aveugles pour penser que je cautionne quoi que ce soit. L'augmentation d'impôts imposée suite au rapport de la CRC au mois de juillet ? J'ai refusé de voter quoi que ce soit,
je n'étais même pas présent au Conseil Municipal, je ne cautionne pas les dérives financières de la majorité précédente.
L'enquête de la brigade financière ? J'ai demandé que tout élu qui serait mis en examen démissionne sur le champ !
La razzia des Nord-Eclair ? Je demande que l'on fasse toute la lumière et que l'on démasque les coupables !
Je ne suis solidaire de l'équipe municipale que dans le cadre de notre programme municipal. Point barre. Pour le reste, le PCF s'exprime librement.

Il faudra bien que vous compreniez un jour qu'entre être un élu godillot et le Front National, il y a une troisième voie qui peut prendre différentes formes. Ce n'est pas parce que le PCF a fait
une alliance avec le PS à un moment où le FN, qui avait fait 45 % des voix aux législatives, faisait peur à tout le monde, que nous sommes des élus godillots. Dans la majorité municipale, les
élus PCF sont des élus libres, vous êtes bien le seul à ne pas l'avoir encore compris.



jean luc 23/12/2008 20:57

c est une bonne chose de parler de ce fait. meme si tout le monde a de gros doutes. il faut des preuves comme vous le faites remarquer. mais le danger de henin beaumont ce n est pas le front national, au contraire ce serait peut etre les sauveurs au meme titre que l'a.r. , le modem et meme vous si vous vous desolidarisiez de votre alliance. le danger c est le ps heninois et ces gens avides de pouvoir

eric 23/12/2008 20:00

pfffffffffff, dans quel monde vivez-vous ? Les fonctionnaires de la ville sont terrorisés par le maire d'Hénin et vous le savez. A la limite, rien ne vous empeche de faire votre propre enquete

eric 23/12/2008 19:08

vous etes ridicule ! c'est au maire, qui est suspecté dans cette affaire, a prendre l'intiative de l'enquete ! belle conception de la justice

David NOËL 23/12/2008 19:20



Personne n'a parlé du Maire, la presse a évoqué des employés municipaux. Il faut donc diligenter une enquête interne pour confirmer ou infirmer l'information et il se trouve que la seule personne
à pouvoir diligenter cette enquête interne est le Maire d'Hénin-Beaumont.
Cette enquête interne doit être confiée à des fonctionnaires parfaitement intègres qui n'hésiteront pas à en communiquer les conclusions au public, quelles qu'elles soient.



BOUQUILLON 23/12/2008 19:04

Et le braquage du siège de la MJS, c'était qui?.....

eric2 23/12/2008 19:01

12 jours pour réagir sur votre blog... Surtout Monsieur Noel, ne passez jamais votre concours d'inspecteur de police. Quand vous dites qu'aucun homme de gauche n'aurait pu commanditer celà, le maire d'Hénin n'est pas de gauche. il n'est pas non plus de droite. Il a simplement réussi à embobiner  les forces de gauche derriere lui, c'est tout. Il est plus malin que vous. Et ceux qui l'ont soutenu seront ridiculisés aussi car vous resterez quoiqu'il arrive dérrière lui. D'ailleurs c'est pas plus mal car comme celà, jamais vous ne pourrez prétendre incarner une opposition interne de gauche. Vous êtes condamné à le suivre et à sombrer avec lui. Les heninois n'ont rien perdu.

David NOËL 23/12/2008 19:11



Vous prenez vos rêves pour des réalités. Tout le monde sait pour quelle raison les communistes sont dans la majorité municipale et tout le monde sait qu'on ne nous empêchera pas de nous exprimer.



Bizarre... moi j'ai dit bizarre 23/12/2008 18:55

A l'heure où foisonnent de multiples médias comme internet, mais aussi la radio, la TV ect... Sans oublier tous les abonnés de Nord Eclair, qui reçoivent le journal directement à domicile, était - il judicieux de passer l'ordre d'aller acheter tous les journaux de la ville ? Je m'interroge sur les facultés intellectuelles du donneur d'ordre ! Certainemenent un de ces petits chefs de service, remplit de dévotion et qui a voulut briller ! Eh bien c'est raté !Quand aux facultés des deux employés non cités, rien à signaler,le  peu d'intelligence qu'ils possèdent est nettement suffisant pour leur emploi de tacherons... Ils correspondent en celà assez bien à l'archétype du personnel embauché depuis 2001, ainsi qu'à d'autres présent depuis toujours ! Leur unique compétence réside dans l'art d'être bon courtisan.

eric 23/12/2008 17:47

ok, admettons. Mais qui va faire l'enquête ????

David NOËL 23/12/2008 18:13



De préférence des gens dont l'indépendance ne puisse pas être remise en cause. C'est au Maire de nous faire des propositions dans ce sens.
La majorité municipale est entachée par cette affaire, nous sommes extrêmement choqués,  ce type de pratiques est très éloigné de notre pacte municipal, nous voulons savoir ce qui s'est
passé...



eric 23/12/2008 16:37

Des preuves ? Allez voir les diffuseurs de presse (sans micros ni caméras) et parlez leur de deux employés tournant toujours en voiture de la ville. Monsieur Noel, votre naiveté tourne à la stupidité

David NOËL 23/12/2008 17:11



Sauf que ça ne fait pas avancer le schmilblick, vous ne saurez jamais qui a donné l'ordre.  Je ne sais pas qui est le plus naïf des deux...

Pour connaître l'identité du commanditaire, il faut enquêter afin de faire toute la lumière, ce que je demande dans mon communiqué.
Il est clair que cette affaire entache la majorité municipale. Il faut donc faire une enquête afin de déterminer qui a pu donner les ordres aux employés dont vous parlez. Si on ne veut pas faire
cette enquête, chacun en tirera les conséquences qui s'imposent.



cimares 23/12/2008 15:51

Oh oui... il faut faire toute la lumière."cachez ce sein que je ne saurais voir". Tartuffe de Molière.

David NOËL 23/12/2008 16:31



En l'absence de preuves (et personne n'en a !) on ne peut avoir que de fortes présomptions. Mais quelle que soit l'identité du mystérieux commanditaire auquel vous pensez, il ne prendra
vraisemblablement pas la peine de répondre à une mise en cause directe.
Mon appel lui offre une opportunité d'être mis hors de cause. Il est certain qu'un refus de donner suite à cet appel signerait sa culpabilité.



anonyme 23/12/2008 15:07

Il faut quand même ouvrir les yeux , il n'est pas dans l'intêret du FN ou de l'AR , et encore moins des journalistes que de faire disparaitre en 2 occasions Nord Eclair des kiosques ; Mais aussi quel farfelu dépenserait 2 à 300 euros pour celà ; Autre grande arnaque que celle de nous faire croire à l'éternel danger FN ,stratagème utilisé par Percheron et consors pour nous imposer celui qui aujourd'hui cause maints soucis à nos budgets,  ne croyez vous pas que le réel danger est lui bien en place déjà , nota je ne suis et ne serais jamais électeur du FN .