Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Plus que quelques jours pour s'inscrire sur les listes électorales et pouvoir voter aux élections européennes, en juin prochain.

Le MJS d'Hénin-Carvin-Billy et le PCF d'Hénin-Beaumont organisaient hier matin une opération commune pour inciter les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales. A partir de 10h, les militants communistes et les jeunes socialistes ont distribué leurs tracts sur le marché.

Pour les militants communistes, c'était l'occasion de débattre de la crise économique avec une population très inquiète. Alors que les pays de l'Union Européenne ont mobilisé 2000 milliards d'euros pour renflouer les caisses des banques et des capitalistes, partout en Europe, les salaires stagnent et le chômage explose. Avec les communistes d'autres choix sont possibles, une autre Europe est possible. Les députés européens communistes, Francis Wurtz et Jacky Hénin se sont battus, depuis 2004, avec le groupe GUE au parlement européen contre la politique pro-capitaliste de l'Union Européenne et pour le respect des peuples. Les Français, les Néerlandais et les Irlandais ont chacun à leur tour dit non à une construction européenne libérale. Respectons la souveraineté des peuples qui se sont démocratiquement exprimés par référendum.

En fin de matinée, militants du MJS et militants communistes se sont retrouvés dans un café d'Hénin-Beaumont pour une conférence de presse commune.

Pierre Ferrari, secrétaire national du MJS et conseiller municipal a invité les jeunes à faire entendre leur voix en allant voter pour des élections qui les concernent et qui seront une occasion de sanctionner les politiques de droite.

David Noël, secrétaire de section du PCF d'Hénin-Beaumont et Adjoint au Maire a également appelé les électeurs et notamment les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales et à voter massivement pour une autre Europe, pour une Europe solidaire, une Europe qui porte la voix de la paix et de la coopération internationale dans le monde, une Europe qui soit à l'initiative sur le plan écologique, une Europe qui rompe avec la logique capitaliste actuelle pour mettre au coeur de son ambition les hommes et les femmes, leur égalité, la promotion de leurs capacités et de leurs droits.

Un tel choix appelle des moyens adéquats et suppose la mobilisation de tous les instruments pertinents pour orienter l’argent vers le financement de ces priorités.
Ces propositions, Jacky Hénin les portera dans le débat pour une autre Europe au service des salariés et de l'emploi, alors, pour que ça change vraiment, il faut s'inscrire sur les listes électorales et aller voter le 9 juin prochain !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yannick 10/04/2009 21:26

Je suis pas d'accord avec vous mr Noel, je suis pas du front nationale mais je peux pu faire confiance au PS, j'ai voter Royal en 2007. Je mettrai plus jamais un vote socialiste dans l'urne. j'ai cru au imbécilité des partis de gauche....le vote chirac en 2002 j'avais que 12 ans donc.... les français en ont marre, je pense a tous les gens qui sont comme moi c'est a dire trés déçu.Mais on finale MR Briois a eu raison, je tiens a le féliciter.pc ou ps peu importe c'est pas ces partis qui feront demain ce qu'il on pas su faire hier! A bientôt

David NOËL 11/04/2009 09:38



Mon cher Yannick,

si vous n'êtes pas du Front National, vous en avez l'argumentaire et les formules, mais c'est votre droit le plus strict.

Ceci étant, M. Briois vous trompe comme il trompe les Héninois. Le FN n'a que faire des habitants d'Hénin-Beaumont, ce qui l'intéresse, c'est une victoire de Marine Le Pen qui servirait sa
carrière nationale dans la perspective des élections présidentielles de 2012. Les habitants d'Hénin-Beaumont l'ont bien compris...

La vérité, c'est que les membres du clan Dalongeville avaient la carte du PS, mais n'en avaient ni les idées, ni les valeurs. Ce n'étaient pas des hommes et des femmes de gauche, mais un clan
d'affairistes mus par l'intérêt personnel et l'appât du gain.

Jamais je n'ai vu les membres du clan Dalongeville dans des actions politiques, aux côtés des sans-papiers, aux portes des usines, des hôpitaux, des lycées, dans les manifestations.

Très rapidement après les élections, le PCF a combattu de l'intérieur, le système Dalongeville, l'affairisme et le clientélisme. Avec les autres forces de gauche et les autres forces
républicaines, nous avons tout fait pour abattre le système Dalongeville en dénonçant la gestion calamiteuse, l'affairisme, le clientélisme et les méthodes claniques et c'est la raison pour
laquelle Pierre Ferrari, Marie-Noëlle Lienemann et moi-même avons tous les trois été démis de nos fonctions d'adjoints par le clan Dalongeville.

Aujourd'hui, pour ses intérêts de boutique, le FN essaie de réécrire l'histoire en travestissant des opposants de l'intérieur critiques en complices qui auraient cautionné le système affairiste.
Manifestement, vous êtes tombé dans le panneau, Yannick...

L'arrivée du FN à Hénin-Beaumont serait une catastrophe pour notre commune, comme ça l'a été pour Vitrolles, Toulon, Orange et Marignane et nous ferons tout pour l'en empêcher en proposant à nos
partenaires un large front républicain excluant tous ceux qui ont continué jusqu'au bout de cautionner le système Dalongeville.   



Makhno 10/04/2009 18:26

Mon cher David.Comme l'écrivait quelqu'un que tu as dû connaître (enfin, je suppose): "La vérité est têtue"http://www.lheninois.com/article-18550023-6.html#anchorCommentJ'ai déjà eu l'occasion de te le dire (sur la braderie d'Henin je crois), le grand écart est en général un exercice périlleux, en particulier en politique et plus encore quand on se réclame du Communisme.Ca ne sert plus à rien de sauter une fois de plus sur sa chaise en criant "l'unité ! L'unité ! L'unité !"L'unité avec qui ? Et pour quoi faire ?Une fois de plus tu me répondras (si tu me réponds), que le "grand méchant loup" est aux portes de la cité (et que par conséquent)...La faute à qui David ?La faute à qui, si les gens (et pas qu'à Hénin), ne savent plus à quel "saint se vouer" ?Dis moi, mon camarade, tu les as déjà regardés un peu tes "compères de gôche" ?Tu l'imagines un instant notre Maurice Thorez, s'allier avec Albert Facon ou un autre clown sorti du même tonneau ?Je n'en connais pas personnellement, mais je suis persuadé que nombre d'électeurs et sympathisants socialistes Héninois n'attendent plus qu'une chose : qu'on leur propose une vraie alternative de gauche sans compromission, sans faux semblant, bref : à gauche !On ne peut pas éternellement balancer entre Greg Oxley et le réformisme à la mode Marie George, ce genre de "centrisme", nous savons toi et moi à quoi ça mène.Il  va falloir trancher et (quel que soit le prix à payer), tout faire pour rendre la parole aux électeurs malgré les pressions qui ne manqeront pas de s'exercer pour essayer une fois de plus de nous faire prendre "des vessies pour des lampadaires".Bon courage !Cordialement

David NOËL 10/04/2009 20:33



Makhno,

écoute, je ne balance pas entre marxisme et réformisme, je crois que nous sommes au-delà de ça quand on découvre un coffre-fort secret et 13 000 € en liquide dans le bureau du maire et que la
justice met à jour ce qui pourrait être un système mafieux de détournement de fonds et d'extorsion.
Dans ces cas-là, l'idéologie passe au second plan, nous sommes sur le simple civisme et les électeurs ne comprendraient pas que les opposants du maire de l'intérieur comme de l'extérieur ne
fassent pas alliance.

Je crois que les électeurs veulent aujourd'hui des gens intègres qui sauront leur dire la vérité.
 
Aujourd'hui, il n'y a que 3 camps : le camp de l'affairisme, le camp du fascisme et le camp des républicains.
Je me situe résolument dans le camp des républicains.



yannick 10/04/2009 15:15

vous avez pas honte a continuer a mentir au habitant de hénin beaumont! vous êtes comme les socialise " tous responsable, tous coupable". vous avez soutenu le maire jusqu'au dernier moment! vous devez avoir honte!

David NOËL 10/04/2009 16:37



Mon cher Yannick, il faut cesser de croire les imbécillités proférées par le duo frontiste Briois-Le Pen.

J'ai au contraire, depuis mon élection comme secrétaire de section au printemps 2006 combattu Gérard Dalongeville, sa gestion calamiteuse et ses pratiques clientélistes et que nous estimions
douteuses.

En mars 2008, nous nous sommes alliés avec Gérard Dalongeville "avec une pince à linge sur le nez" pour reprendre l'expression couramment utilisée. Marine Le Pen elle-même l'a d'ailleurs reconnu
sans difficulté. C'est quelque chose que nous avions déjà dû faire en 2002 en votant Chirac pour battre Le Pen malgré les affaires, malgré la cassette Méry, malgré les affaires des emplois
fictifs de la mairie de Paris ou celle des faux électeurs de Tibéri, etc... Mais face à Le Pen, le vote Chirac était le seul vote républicain.

Elu aux côtés de Gérard Dalongeville avec les sentiments que je viens de vous dire, je l'ai combattu dès la fin du mois de juin sur la question du clientélisme électoral et en juillet, lorsqu'est
tombé le rapport de la CRC et qu'il a été avéré que le Budget Primitif qui nous avait été soumis en avril était manifestement insincère. En nous cachant la vérité, en continuant à nous mentir,
Gérard Dalongeville a trahi le contrat passé avec les électeurs et dès lors, j'ai été un véritable opposant de l'intérieur, refusant de voter le budget modifié le 21 juillet, condamnant
l'augmentation d'impôts et pointant du doigt la responsabilité du Maire, dénonçant le retrait de délégation de Pierre Ferrari et la razzia sur Nord Eclair, refusant enfin de voter le CA 2008 et
le BP 2009.

C'est depuis le mois de juillet 2008 et le rapport de la CRC, depuis 9 mois que j'ai été un opposant résolu à Gérard Dalongeville et que je l'ai combattu de l'intérieur de la majorité, tout en
essayant de préserver les équipements culturels de la ville d'Hénin-Beaumont qui risquaient d'être sacrifiés à cause de sa gestion calamiteuse.

Mes prises de position m'ont valu d'être exclu du Bureau Municipal et m'ont finalement valu le retrait de ma délégation et de mon titre d'adjoint par les 22 aveugles qui ont continué jusqu'au
bout de cautionner les méthodes Dalongeville que je combattais.