Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

On n'avait plus entendu parler de lui depuis l'histoire du baptême de sa fille avec comme parrain Jean-Marie le Pen. Le silence n'aura pas duré bien longtemps : vendredi soir, Dieudonné, déjà condamné pour ses propos sur la mémoire de la Shoah, a décidément touché le fond.

On savait "l'humoriste" proche d'Alain Soral et du Front National - Jean-Marie Le Pen et son épouse étaient d'ailleurs présents dans la salle vendredi - mais Dieudonné a franchi un pas de plus dans l'ignoble en invitant sur scène le négationniste Robert Faurisson, à la fin de son spectacle au Zénith de Paris, vendredi soir.

Dieudonné a fait accueillir par une ovation  l'historien négationniste qui conteste depuis plus de 30 ans la réalité de l'Holocauste. Accueilli sur scène par une accolade, Faurisson s'est vu remettre un «prix de l'infréquentabilité et de l'insolence» par une personne déguisée en déporté juif.

«Vos applaudissements vont retentir assez loin [...]. Votre présence ici et notre poignée de main sont déjà un scandale en soi», a lancé Dieudonné, fier de lui, devant 5 000 spectateurs.

Robert Faurisson, souvent condamné pour négationnisme, fait l'objet d'une nouvelle enquête judiciaire pour avoir qualifié l'Holocauste de «religion officielle» qui «continue d'abuser des millions de gens par des procédés grossiers».

La ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel a fait part dimanche dans un communiqué de sa «consternation».

Trop souvent, la presse sociale-libérale a brandi l'accusation infamante d'antisémitisme contre des militants de la gauche radicale anti-sionistes et anti-impérialistes, l'affaire Siné n'en est que le dernier exemple en date.

Avec Dieudonné, c'est autre chose. Soutien de la liste Europalestine en 2004, Dieudonné a cultivé l'ambiguïté et a un temps tenté de se faire passer pour un paria victime du "politiquement correct", mais de dérapage en dérapage, Dieudonné a fini par toucher le fond. On ne peut qu'être consterné et atterré par ce nouveau dérapage inexcusable de Dieudonné.

Non, Dieudonné n'est pas le paria qu'il prétend être. Dieudonné ne nous fait plus rire. L'humoriste est devenu un militant d'extrême droite qui cautionne et propage en toute conscience des idées négationnistes. Triste spectacle... 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Cher David,Parler de ce type, c'est lui faire trop d'honneur...Diablo a raison.Faut pas lui faire de la pub!par contre, ce qu'il s'est passé à Gaza, c'est autrement plus important, non?bisesAstrée
Répondre
D

Bonjour Astrée,


Vous avez raison tous les deux, c'est lui faire encore trop d'honneur que de parler de lui, mais néanmoins, il faut mettre les militants frontistes à la recherche d'une respectabilité (et c'est
particulièrement le cas dans notre secteur) devant leurs contradictions, des contradictions qui ne devraient pas échapper à leurs électeurs souvent abusés.

Bien entendu que ce qui se passe à Gaza est autrement plus important, nous sommes mobilisés, j'ai travaillé avec Hervé Poly sur un communiqué de presse fédéral, nous appelons à manifester à Arras
le 2 janvier à 17h, aux côtés de l'AFPS 59/62.

Fraternellement,
(et de joyeuses fêtes de fin d'année !)



D
AUTRE CHOSE: Massacres à Gaza et aucune manif de soutien au peuple palestinien dans le Nord-Pas-de-Calais !?
Répondre
C
Dieudonné n'a plus que ces moyens consternants et scandaleux pour faire parler de lui. Quel triste personnage!
Répondre
D
Je me demande s'il était bien utile de publier un article sur ce sujet, car n'est-ce pas faire de la pub à ce personnage...et à ceux qui le manipule ? Enfin c'est vous qui voyez.
Répondre