Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les fédérations du Nord et du Pas-de-Calais du PCF étaient réunies samedi après-midi à Billy-Montigny, dans l'Espace Delfosse pour lancer la campagne des élections européennes menée par Jacky Hénin dans la grande région Nord-Ouest.

Avec 10 députés européens à élire au lieu de 12 dans la circonscription Nord-Ouest, le scrutin européen sera, comme en 2004, un scrutin léonin.

A l'époque, Jean-Pierre Raffarin et Jacques Chirac avaient mis fin au principe de proportionnelle intégrale sur l'ensemble du territoire français et créé des grandes régions afin, prétendaient-ils de rapprocher les députés européens des électeurs de leur région. Un prétexte qui cachait mal leur volonté de renforcer le bipartisme PS-UMP.

C'est assez simple à comprendre. S'il y a 72 députés européens français à élire, un parti qui obtiendrait 10 % des voix devrait obtenir 7 députés, un parti qui obtiendrait 8 % des voix devrait obtenir 6 députés. Dans une grande région où il n'y a que 10 députés à élire, la barre pour obtenir un député est placée mathématiquement à 10 % des voix ! Dans les faits, la barre est un peu plus basse, en raison du nombre élevé de listes et certains sièges se jouent à la règle du plus fort reste. Mais le scrutin européen sera un scrutin léonin. Tous les petits partis risquent d'être balayés de la représentation européenne.

Les communistes sont depuis toujours partisans du scrutin proportionnel qui permet une plus juste représentation des forces politiques. Les électeurs du Nord, du Pas-de-Calais, de Picardie, de Seine-Maritime et de Normandie devront se mobiliser d'autant plus fortement pour assurer la réélection de Jacky Hénin.

Samedi après-midi, à Billy-Montigny, devant plus de 500 militants du Nord-Pas-de-Calais et de nombreux élus dont Bruno Troni, Maire de Billy-Montigny et conseiller général, Dominique Watrin, adjoint au Maire de Rouvroy et vice-président du conseil général, Bernard Czerwinski, Maire de Drocourt, Bernard Staszewski, Maire d'Evin-Malmaison, Véronique Buard, adjointe au Maire d'Evin-Malmaison, Jean-Claude Danglot, sénateur et conseiller régional, Christian Champiré, Maire de Grenay, Cathy Poly, adjointe au Maire d'Avion et conseillère régionale, Jean-Louis Fossier, conseiller municipal de Courrières, David Noël, adjoint au Maire d'Hénin-Beaumont, Alain Bruneel, Maire de Lewarde et conseiller régional, Fabien Thiémé, Maire de Marly et vice-président du conseil général du Nord ou encore Yves Coquelle, Hervé Poly, secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais du PCF,  Jacky Hénin, député européen sortant et tête de liste pour la région Nord-Ouest et Alain Bocquet, député-maire de Saint-Amand-les-Eaux se sont succédés à la tribune pour appeler les communistes du Nord et du Pas-de-Calais à la mobilisation.

Dans un discours offensif, Jacky Hénin, a plaidé pour «un autre modèle de développement». L'ex-maire de Calais a fustigé la spéculation financière «devenue le coeur même d'un système au bord de l'asphyxie et dont les conséquences sont l'augmentation du chômage, l'effondrement de l'emploi et la multiplication des faillites...»
 
«On doit être plus mordant, plus exigeant, plus critique», a exhorté Alain Bocquet, qui est tombé à bras raccourcis sur la politique du gouvernement : «15 milliards de paquet fiscal, 365 milliards d'aide aux banques. Et la Sécu, les hôpitaux, les salaires, les retraites ? On a là des faits qui nous permettent d'être à l'offensive comme jamais.»

Jacky Hénin et Alain Bocquet ont été longuement applaudis par les 500 militants communistes présents, bien décidés à se battre pour une autre Europe et pour défendre les travailleurs de notre région.

Le 7 juin prochain, il faudra voter pour un député européen au service du monde du travail, le 7 juin prochain, il faudra voter pour la liste menée par Jacky Hénin !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mathilde 28/01/2009 09:01

8 % de 72 députés ,cela n'a jamais fait 9 mais au maximun 6(au meileur reste).

David NOËL 28/01/2009 22:55


Bien sûr. Faute de frappe. Je viens de corriger.


Eric 28/01/2009 07:41

Pour l'instant rien n'est fait, on ignore dans quelles circonscriptions seront enlevées les députés européens . Pourquoi en enlever 2 dans le Nord ouest ?

David NOËL 28/01/2009 08:28



Ce sont les règles du Traité de Nice qui s'appliqueront aux élections européennes de 2009.