Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le conseil d'administration du lycée Darchicourt n'aura pas lieu ce samedi matin.

Les élus au CA du lycée ne devaient pas siéger samedi matin pour protester contre la faiblesse de la dotation, la logique comptable implacable qui en est à l'origine (pour 9 élèves en moins, une suppression de poste et un départ en retraite non remplacé), par solidarité vis-à-vis de leur collègue enseignant dont le poste est fermé et qui sera dans l'incertitude  jusqu'à la fin du mois de juin, par solidarité enfin avec les autres lycées du district qui perdent encore plus de moyens (9 postes au lycée Pasteur d'Hénin, 8 à Condorcet à Lens, 3 à Diderot à Carvin, 5 à Picasso à Avion, 10 à Béhal à Lens et 10 à Henri Darras à Liévin).

Ces suppressions de postes sont une attaque de plus contre le service public d'éducation, alors que les conditions se dégradent d'année en année et que les résultats de l'académie montrent que nous sommes toujours à la traîne. La région a besoin qu'on investisse sur ses jeunes. L'éducation coûte trop cher ? Essayez l'ignorance !

Les personnels du lycée appellent à manifester lundi 16 février à Avion (10 h devant le lycée) et à Lille (14 h 30 Porte de Paris). Le PCF d'Hénin-Beaumont appelle ses militants et sympathisants à se joindre à la mobilisation des enseignants pour que cesse la casse de l'école publique.

Notre tract fédéral Luttes des Classes, daté de février 2009 et disponible en téléchargement sur notre blog est au service des mobilisations dans l'Education Nationale et sera massivement distribué dans les manifestations et aux portes des lycées.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bouquillon 14/02/2009 08:07

Au nom de Daniel Duquenne et des militants de l'Alliance Républicaine, nous soutenons ce mouvement.

David NOËL 16/02/2009 08:19



Merci pour ce soutien. Le combat contre la casse du service public de l'Education Nationale nous concerne tous, par-delà les différences politiques.

Cordialement,