Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Le projet de Loi Bachelot (Hôpital, Patients, Santé, Territoires) est actuellement en débat au parlement. C’est un projet comportant de graves reculs démocratiques et une démarche forcenée de privatisation de la santé publique.

La volonté est très claire de supprimer ou de tenter de gommer toute différence entre le public et le privé. C’est une démarche typiquement idéologique. Il s’agit d’amener la population à considérer que le public et le privé c’est pareil. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre la proposition dans le projet de loi de confier des missions de service public à tout opérateur. C’est une demande très forte des patrons de la santé privée lucrative. Il est évident pour nous qu’il est complètement antinomique pour un groupe financier ou un fonds de pension d’assurer des missions de service public. Cela est totalement incompatible avec la notion de réponse aux besoins de santé inhérente au service public.

Un très grave recul démocratique se concrétise par la diminution du rôle des instances consultatives internes des établissements, mais aussi par une réduction des compétences de la CME (Commission Médicale d’Etablissement). C’est aussi la transformation du Conseil d’Administration en Conseil de Surveillance pour les établissements hospitaliers et les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes. Administrer c’est délibérer, décider. Surveiller, c’est regarder ce que l’on veut bien vous montrer. Et comme si cela ne suffisait pas, le projet s’accompagne d’une diminution nette du nombre de membres du conseil et de la possibilité qu’il ne soit plus présidé obligatoirement par un élu, qui tire sa légitimité du suffrage universel mais par une personne qualifiée désignée par le directeur général de l’ARS. C’est la suppression d’un lieu d’échange et de contrôle démocratique.

Sur les territoires, le projet comporte aussi de grands dangers notamment celui d’une hyper concentration de pouvoirs au niveau des Directeurs Généraux des Agences Régionales de Santé. Ces Agences seront sous la surveillance du préfet de région donc du ministère de l’intérieur. C’est une reprise en main des domaines sanitaires et sociaux par ce ministère. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre l’amendement portant suppression du statut particulier de l’APHP, plus grand CHRU d’Europe, fleuron de la médecine hospitalière française. Cet amendement doit être retiré.

Les mobilisations sont très nombreuses et les rassemblements très larges dans le pays pour s’opposer à ce projet néfaste. Les communistes sont très actifs et y prennent toute leur place. Les parlementaires communistes à l’Assemblée Nationale comme au Sénat sont les portes paroles de ce mouvement populaire. Ils se battent pour rejeter ce projet de loi et supprimer toutes ces dispositions négatives et de recul social.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DLR1 (CH) 13/03/2009 14:20

Mon commentaire ayant été censuré sur le blog MJS, je le fait apparaître ici: Je répondais à une question de Kikou DLR1(Canal Historique) Says: Your comment is awaiting moderation. 13 mars 2009 at 15:13 Toujours ce même langage sur ce que la France serait sans l’Europe… Je vous retourne la question que serait l’Europe sans la France ? Pour DLR, nous avons un programme, ce fameux plan B qu’on nous a refusé jusqu’ici. Je vous le livre ici succinctement et vous invite à consulter les liens que je vous mets ici afin d’approfondir vos connaissances concernant notre programme : 1/ Supprimer la commission européenne et réinstaurer une Europe confédérale 2/Créer des commissions thématiques où adhéreraient les Etats volontaires pour développer des programmes concernant l’intérêt général et le leurs. 3/Instituer un protectionnisme raissonée qui taxerait fortement les Etats qui ne respectent pas les règles que ce sont fixées les états en matière de protection de l’environnement, de protection sociale… Pour plus détails consulter : http://www.debout-la-republique.fr/ http://blog.nicolasdupontaignan.fr/ http://dlr14eme_62.vip-blog.com/ Je ne saurai également vous encourager à lire les mémoires du Gal De Gaulle. Il était, sur l’Europe, d’une clairvoyance jamais atteinte depuis par nos chefs d’Etat. Pour conclure je vous dirai que notre programme a tous pour réussir alors que le système européen fédéraliste, atlantiste et ultra - libéral que cautionne l’UMPS à démontré ses limites : un cuisant échec !