Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

A quelques heures de notre grand meeting de campagne au Zénith de Lille, la campagne européenne du Front de Gauche est bel et bien lancée dans le grand Nord-Ouest derrière Jacky Hénin comme en Ile-de-France comme l'a prouvé le formidable succès du meeting au Zénith de Paris dimanche dernier.

Ils étaient 6 000 dans ce Zénith, dimanche 8 mars, heureux et scandant au son du « tous ensemble » leur désir d'unité et de conquête. Un meeting aux accents de 2005, de la victoire du Non, mais dans lequel ont vibré d'autres combats, d'autres succès, plus proches encore : ceux arrachés par le LKP en Guadeloupe, ceux de tous les mouvements sociaux qui, en ce début d'année, refusent le supplément de potion libérale que nous promet Sarkozy pour panser les plaies de la crise.

6 000 hommes et femmes du Parti  Communiste, du Parti de Gauche rassemblés dans le Front de gauche, mais bien au-delà, des hommes et des femmes portés par l'espoir d'une gauche de combat, d'une gauche enfin « unie pour affronter le capitalisme »  dira le président Evo Morales dans un message de soutien.  Immense Zénith et pourtant, « ce n'est qu'un début » a prévenu Jean-Luc Mélenchon. Les débuts d'un Front de gauche qui « veut devenir un front populaire majoritaire, à la base et au sommet ».

La campagne s'ouvre. Elle ne sera pas celle des petites phrases, des logiques d'appareils et de boutiques partisanes. Pour Marie-George Buffet, elle sera celle de la chaîne humaine de dizaines de milliers de militantes et de militants qui vont bousculer l'ordre établi, celle « du peuple de gauche qui se lève » pour faire événement et changer la donne.

Un lancement de campagne européenne réussi donc pour le Front de gauche. Un Front de Gauche déjà élargi avec l'arrivée de Christian Picquet, chef de file du courant UNIR au sein du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), et de ses amis. Une nouvelle accueillie sous un tonnerre d'applaudissements de militants et sympathisants scandant, debout : « Unité, unité ».
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOUQUILLON 14/03/2009 13:26

Cela n'engage absolument pas mon mouvement, mais je pense que je ne vous surprendrai pas si je vous dis que je suis hyper favorable à un axe de ce type....Seule solution pour empécher la dérive libérale du PS.............