Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les communistes d'Hénin-Beaumont n'ont pas pour habitude de commenter les affaires internes des autres forces politiques de gauche.

Les communistes ont appris hier dans la presse l'exclusion pour un an de Jean-Marc Bouche, ex du PRG, à l'origine de la création d'une douteuse section "radicale-socialiste" sur Hénin-Beaumont et Adjoint au Maire de Montigny-en-Gohelle qui vient donc de recevoir un courrier de Catherine Génisson, première secrétaire fédérale du PS du Pas-de-Calais l'informant de son exclusion du PS.

Vice-président de la CCI de Lens, Jean-Marc Bouche est un chef d'entreprise proche de Gérard Dalongeville. Protégé du Maire de Montigny-en-Gohelle Jean-Claude Lecamus, Jean-Marc Bouche nourrissait de grandes ambitions et il se murmure qu'il visait la succession de Jean-Marie Picque aux élections cantonales de 2011 sur le canton d'Hénin-Montigny. Son exclusion du PS pour des faits de tricherie compromet ses chances de candidature cantonale.

On se souvient qu'à l'occasion du vote interne des adhérents socialistes, en novembre dernier, Jean-Marc Bouche avait voté deux fois, dans la section socialiste de Montigny-en-Gohelle et dans la section "radicale-socialiste" départementale à Hénin-Beaumont. L'adjoint montignynois, pris sur le fait par un journaliste de La Voix du Nord s'était justifié en indiquant qu'il était membre de deux sections différentes et qu'il était donc normal qu'il vote deux fois pour Martine Aubry.

Jean-Marc Bouche s'était également distingué pour avoir violemment chassé du bureau de vote montignynois Anne-Sophie Taszarek, animatrice fédérale du MJS 62 mandatée par la motion Hamon comme déléguée pour surveiller le bon déroulement des opérations de vote.
Quelques jours plus tard, Chantal Taszarek, sa mère, conseillère municipale déléguée à Montigny-en-Gohelle, avait été la victime collatérale de la candidature d'Anne-Sophie Taszarek au poste de secrétaire de section au titre de la motion Hamon contre le Maire de Montigny-en-Gohelle et s'était vue retirer sa délégation lors du conseil municipal du 17 décembre 2008.
Les six élus communistes de Montigny-en-Gohelle avaient été les seuls à voter contre cette décision arbitraire du duo Jean-Claude Lecamus & Jean-Marc Bouche.

Au nom de la section d'Hénin-Beaumont du PCF et en mon nom personnel, j'avais à l'époque exprimé mon soutien total à Anne-Sophie Taszarek, qui est une militante de conviction, présente dans toutes les luttes, avec qui nous avons souvent travaillé sur Hénin-Beaumont.

La décision de Catherine Génisson de ne plus accepter des manquements graves à l'intégrité en politique doit donc être saluée comme il se doit. Les communistes se félicitent que le PS départemental ait enfin décidé de "faire le ménage" dans ses rangs tant l'attitude qui est ici en cause est contraire aux valeurs de gauche que, par-delà nos différences politiques, nous défendons au quotidien auprès de nos populations.

David NOËL
Secrétaire de la section d'Hénin-Beaumont du PCF
Adjoint au Maire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Comme il se doit, sur le blog du MJS d'Hénin c'est motus et bouche cousue. Pour un début, Catherine Génisson ose prendre ce type de décision. Espérons que d'autres vont suivre.
Répondre
D
MIRACLE!!!!! LE P.S SE DEBARASSE DE SA POURRITURE.JE CROIS REVER.FELICITATIONS MME GENISSON.CA CHANGE DE JENQUIN.CONTINUEZ ,MAIS VOUS AVEZ DU BOULOT,SURTOUT A HENIN.J' AIMERAIS UNE REACTION DU P.R.G, QUE MR GEORGET ,HOMME POLITIQUE HONNETE (EH OUI,J'EN SUIS PERSUADE ,CA EXISTE )AVAIT EXCLU de son parti,en prevenant le P.S.IL Y EN A D'AUTRES A JETER. 
Répondre
C
Si seulement cette exclusion marquait le début d'une nouvelle ère au sein du PS départemental... Catherine Génisson a jeté un pavé dans la mare, on peut espérer que d'autres décisions essentielles vont suivre.
Répondre