Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Patrick HELLWICH

Préposé aux compte-rendus de conseils municipaux et aux attaques contre le PCF, le frontiste Christophe Szczurek réserve ses attaques les plus virulentes contre les gens de sa propre famille politique essentiellement pour des raisons de boutique.

Florilège des réactions de Christophe Szczurek :

Après la démission d'Alain Soral du FN (9 février 2009, Source Nations Presse Info) :
« Marine ne t’a pas « tuer » politiquement, tu n’as jamais dépassé l’étape embryonnaire du long processus qui fait d’un homme un politique au sens noble.
Retourne maintenant à tes psychoses et tes fantasmes sur la main invisible sionisto-gay qui planerait au dessus du Front. Nous, on a des élections dans 4 mois…
»

A propos de Carl Lang, député européen FN (lu sur le blog de remy-morand-fn du 28 janvier) :
« Je résumerais les choses ainsi : Carl Lang ne participe qu'aux batailles sans risques, pour son confort et pour sa gloire, et sans enjeux aléatoires. Il est sur de gagner ? Il y va. Il n'a rien à perdre ? Il y va.
Il s'est constitué pour ça un clan dont les membres ne pouvaient que lui être inféodés puisqu'ils ne devaient leur salut qu'à la méritocratie « made in lang » : travail proscrit, léchage de bottes obligatoire. C'est ainsi que certains conseillers régionaux du Nord-Pas-de-Calais n'étaient pas cartés au moment de leur élection en 2004. Les mêmes qui osent parler d'un népotisme jamais prouvé. Lang avait déjà dressé une armée mexicaine de traîtres potentiels. De là à penser que tout était ourdi de longue date, il n'y a qu'un pas.
»

A propos de Jean Claude Martinez, député européen FN :
« Le cas Martinez n'est guère différent : Jean-Claude Martinez faisait partie de ces spécificités frontistes, un « intellectuel dissident » comme on dit aujourd'hui dans nos milieux, dont la folie et le génie faisaient tout le charme, et finissaient de vous convaincre que le FN n'était pas un parti comme les autres. Comme tous les surdoués, Martinez est un gosse capricieux qui ne supporte pas que l'on ne se pâme pas devant son absolu talent. Mais Martinez n'est pas un militant, j'oserais même dire qu'il n'est pas un homme politique, il a été avant tout un « think tank » plus ou moins performant . Et hors de question pour lui de participer à une bataille dont l'issue est incertaine. Finalement, là encore c'est une question de courage. »

A propos de Martial Bild, conseiller régional FN d'Ile de France :
« Parmi eux, Martial Bild, l'ancien païen devenu tradi, ancien fidèle devenu traître, dont les candidatures-gadgets aux municipales de Paris ont été un gouffre financier sans fond. Tel un Jospin qui arrête la politique pour mieux y revenir, il a quitté le Bureau Politique « pour des raisons personnelles » pour aujourd'hui appartenir à un nouveau groupe à la région. »

A propos de Martine Lehideux, conseillère régionale FN d'Ile de France :
« Et enfin Martine Lehideux, présente depuis le début, à qui je me verrais mal reprocher quoique ce soit et dont je ne comprends pas le geste après tant d'années de combat. Martine, je vous dirai ce que vous aviez dit à votre frère il y a 15 ans au Conseil Régional « Souvenez vous ! Vous avez une histoire ! ». Vous souhaitiez peut être être réélue député européen, mais quel bilan retenir de vos mandats entre 1984 et 1994 ? »

Intarissable dans la polémique interne dès qu'il s'agit de brûler aujourd'hui ceux qu'il encensait hier, Christophe Szczurek est beaucoup plus silencieux sur d'autres affaires dérangeantes. J’aurais aimé avoir son point de vue acerbe sur une série d’autres personnages comme :

Daniel Féret, l'ex-leader du Front National belge inculpé pour de nombreuses malversations financières connues et dénoncées depuis des années et dont Jean Marie Le Pen voulait en 2007 qu’on dissocie son image du FN .

Charles Millon élu président de région en 1998 avec les voix du Front National et soupçonné en janvier 2009 de malversations au sein d'une entreprise de biocarburants qu'il dirigeait, après avoir déjà été condamné en 2003 à 50 000 euros d'amende pour avoir bénéficié illégalement d'un appartement et de personnel de maison durant ses dix ans à la tête de la région Rhône-Alpes.

Christophe Szczurek  pourrait également nous en dire plus sur la destitution de Philippe Bernard, ancien secrétaire départemental du FN, soupçonné de malversations financières avec plusieurs autres cadres du FN.

Et quel est l'avis de Christophe Szczurek à propos de Catherine Mégret, l'ex-maire de Vitrolles, et de Bruno Mégret, l'ex bras droit de Jean-Marie Le Pen au FN et fondateur du MNR auquel a appartenu Briois un temps avant de retourner capote ?
La cour d'appel d'Aix-en-Provence avait confirmé en 2007 la condamnation à une peine de huit mois de prison avec sursis, assortie d'une amende de 8 000 euros et d'une inéligibilité d'un an, de M. Mégret pour complicité de détournement de fonds publics dans l'affaire des timbres-postes de Vitrolles ce qui n'a pas empêché Jean-Marie Le Pen d'en appeler à une « union des patriotes » avec le MNR de Mégret aux dernières présidentielles...

Comme le dit l'adage, « quand on monte au cocotier, il faut avoir le cul propre »...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article