Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Le Premier Ministre est au bord de la crise de nerfs. Lâché par sa propre famille politique à propos de la fusion Suez/GDF (et donc la privatisation de GDF, contrairement aux promesses de Sarkozy) qui se traduirait inévitablement par une hausse des tarifs du gaz, Dominique de Villepin s'est emporté, mardi à l'Assemblée Nationale en accusant François Hollande de "lâcheté".

Même s'il a retiré ses propos hier, Villepin donne une bien triste image de la politique.
A croire que sa seule feuille de route soit celle du MEDEF qui souhaite toujours précariser les contrats de travail et confier au marché tous les services publics.

Mais même Laurence Parisot et le MEDEF ont abandonné Villepin au sujet du projet de fusion Suez/GDF : c'est que la hausse des tarifs du gaz pénalise aussi les entreprises !

Abandonné de tous, battant des records d'impopularité, Villepin restera-t-il au gouvernement, ou sera-t-il remplacé par Michèle Alliot-Marie ou Jean-Louis Borloo ?

Pour les communistes, ce n'est pas tant l'habillage qui compte que le contenu politique.
A un an des présidentielles, il y a fort à parier qu'un éventuel successeur de Villepin poursuivra la politique dictée par le MEDEF que Raffarin puis Villepin ont mise en oeuvre.

La chute de Villepin et l'impopularité des politiques libérales de la droite laisse en tout cas entrevoir une possibilité de victoire des forces de gauche en 2007.
Les communistes mettront tout en oeuvre pour remporter cette victoire et rompre enfin avec le libéralisme, comme vous êtes des millions à l'espérer.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article