Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Toute la famille de l'Escapade était réunie, dimanche, pour une journée de soutien au centre culturel héninois forte en rires et en émotion.

Autour de Jean-Luc Dubroecq, président de l'Escapade, Monique Béjault, trésorière et David Verkempinck, directeur, les salariés de l'Escapade étaient tous là, entourés de nombreux artistes qui avaient répondu présent à l'appel des initiateurs de la pétition pour sauver l'Escapade, lancée par Maxime Midière, intervenant vidéo.

Alors que les nombreux messages de soutien laissés par les internautes signataires de la pétition étaient affichés sur les murs de l'Escapade, les spectateurs pouvaient selon leurs envies écrire un mot de soutien sur un post-it et le coller sur le tableau installé pour l'occasion ou aller "buzzer" dans le vidéomaton et laisser un message de soutien. 

Dans l'après-midi, les enfants ont pu écouter le concert en plein air des Biskotos, dans le théâtre de verdure. Leurs textes pleins de poésie enfantine sur de la musique rock font toujours le bonheur des petits et des grands.
Un peu plus tard, c'est un spectacle du marionettiste Jojo Golondrini qui aura enchanté la foule venue nombreuse ce dimanche après-midi.

Saverio Maligno, directeur de La Compagnie et sa complice Christelle Moquet, comédienne et conteuse de La Compagnie, qui animent les ateliers théâtre de l'Escapade, ont fait visiter le centre culturel : bar, vestiaire, salle de danse, bureau du directeur, salle d'exposition où Valouchti, du Collectif des Trois Singes présentait ses collages... les participants de cette visite guidée un peu particulière auront eu droit aux commentaires pleins d'humour des comédiens sur le bar où "on avait l'habitude de fumer des bédos" ou encore le bureau du directeur où "on a trouvé un coffre rempli d'euros".

C'est que malgré l'ambiance bon enfant qui régnait dans le centre culturel, personne ne pouvait oublier l'épée de Damoclès qui pèse au-dessus de la tête de l'association culturelle héninoise en redressement judiciaire. En attendant le jugement du tribunal de commerce et on l'espère, la décision de poursuite d'activités, les habitants comme les responsables politiques et les acteurs du monde culturel craignent que la faillite de la municipalité héninoise se répercute, une fois de plus, sur ses équipements culturels. Les subventions pourront-elles être versées ? Tout le monde veut y croire.

Parmi les élus présents à 19h, à l'ouverture du concert de soutien, Jean-Pierre Corbisez, Maire de Oignies, vice-président du Conseil général et président de la CAHC et Christophe Pilch, Maire de Courrières et vice-président de la CAHC en charge de la culture sont venus, au nom de la CAHC, assurer l'Escapade de leur soutien. Les élus et militants héninois étaient bien sûr nombreux : Jean-Marc Legrand, Annick Genty et Guy Creuze adjoints au maire ainsi qu'Yves Martel et Gladys Froissart, conseillers municipaux délégués pour la municipalité, mais  aussi Georges Bouquillon et Daniel Duquenne pour l'Alliance Républicaine, Christine Coget et Patrick Piret pour le Modem, Pascal Wallerand pour Debout La République, Nesredine Ramdani pour l'UMP, Régine Calzia, Marie-Claude Duchateau, Jean-Marie Lemoine et Thierry Deneuville pour les Verts, Alain Alpern, conseiller régional PS, Pierre Ferrari accompagné de plusieurs militants MJS et de Jean-Pierre Policante, pour le MRC, Emmanuelle Boutillier, membre du CA de l'Escapade, David Noël pour le PCF. A l'exception du FN et du NPA, toutes les familles politiques locales avaient tenu à apporter leur soutien à l'Escapade.

Présent dès 15h et jusque 22h, David Noël a pu rire des blagues de Saverio Maligno, admirer les danseurs de l'atelier hip-hop animé par la compagnie Farid'O, applaudir aux chansons de By.K et de Cactus in Love.

A la fin de cette belle journée placée sous le signe de l'éclectisme où toute la famille de l'Escapade a répondu présent pour apporter son soutien à une scène à nulle autre pareille, personne ne peut imaginer la fermeture de l'Escapade et le même cri est dans tous les coeurs : longue vie à l'Escapade !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blogmaster 27/05/2009 18:48

Hénin-Beaumont a besoin de ce lieu d'échange culturel qui nous fait découvrir de jeunes artistes, c'est pour cela que celui-ci doit continuer à vivre. J'espère qu'une solution sera trouvée aussi bien pour L'ESCAPADE que les autres lieux aussi importants de notre ville. Total soutien à TOUS et courage !blogmaster