Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Les résultats du baccalauréat sont parus. Cette année encore, des dizaines de jeunes héninois et héninoises intègreront une des universités de la région.

Sur les chaînes d'inscription, entre les stands des banques, des mutuelles étudiantes et de la SNCF, les nouveaux étudiants rencontreront souvent pour la première fois de jeunes syndicalistes.
Au lycée, les syndicats de lycéens comme l'UNL ou la FIDL sont embryonnaires et ne rassemblent bien souvent que des délégués au conseil d'administration.

Harassés par la chaleur et l'attente sur les chaînes d'inscription, beaucoup de jeunes étudiants ne prendront pas la peine d'écouter les jeunes syndicalistes étudiants qui leur présenteront leurs organisations respectives.

C'est un tort ! Il faut savoir qu'à l'université, tous les étudiants ont leur mot à dire. Tous les deux ans pour les étudiants, tous les quatre ans pour les personnels enseignants et Aitos, des élections renouvellent la composition du conseil d'administration (CA), du conseil des études et de la vie universitaire (CEVU) et du conseil scientifique (CS) de l'université.

A Lille III, le conseil d'administration de l'université compte 48 membres élus (13 professeurs des universités pour le collège A, 13 maîtres de conférence et professeurs agrégés pour le collège B, 8 membres du personnel administratif et technique pour le collège Aitos et 14 élus étudiants). La répartition des sièges est sensiblement la même dans les autres conseils centraux comme dans chacun des conseils d'UFR.

Les élus étudiants sont donc minoritaires dans ces conseils, mais ils ont néanmoins leur mot à dire sur toutes les grandes questions, qu'il s'agisse du calendrier de l'année scolaire et des examens, ou de la répartition des budgets. 14 élus sur 48 peuvent faire basculer une majorité.
C'est aux élus étudiants de Lille III (notamment ceux de l'UNEF et de SUD Etudiant) que les étudiants doivent la victoire contre l'OFUP dont notre blog a fait état hier.

Dans chaque UFR, il existe des associations de filières (Association des Etudiants en Histoire, en psycho, en lettres, en philo, etc...) qui se présentent seules aux élections du conseil d'UFR et dans une liste d'union des associations de filières aux élections aux conseils centraux.
Ces associations de filières se veulent apolitiques. Elles appartiennent généralement à une fédération d'associations de filières (par exemple, la fédération française des associations d'étudiants en histoire) qui appartient elle même à une fédération de fédérations comme la FAGE ou PDE.
La FAGE est aujourd'hui la principale organisation étudiante par le nombre de ses adhérents. Elle est proche du centre droit. Plusieurs responsables nationaux de la FAGE ont figuré sur des listes UDF dans différentes élections. Les étudiants membres d'une association de filière se rendent dans le local de leur "asso" pour acheter des annales, emprunter un magazine, prendre un café ou demander des renseignements sur les cours, les professeurs... La plupart d'entre eux ignorent jusqu'à l'existence de la FAGE.

Les étudiants qui souhaitent s'engager doivent plutôt privilégier le militantisme dans les syndicats étudiants.

Le plus ancien d'entre eux, l'UNEF, compte 30 000 adhérents. A l'origine, l'UNEF était une fédération d'associations d'étudiants comme l'est aujourd'hui la FAGE. Dans les années 50, des hommes de droite et même d'extrême droite ont appartenu à l'UNEF. Dans les années 50-60, l'UNEF a pris des positions (contre la guerre d'Algérie) qui ont entraîné le départ des étudiants apolitiques et des étudiants de droite. L'UNEF a ensuite explosé dans les années 70, s'est recomposée dans les années 80 autour de l'UNEF-ID (proche du Parti Socialiste) et de l'UNEF-SE (proche du PCF) avant de se réunifier en 2001.
L'UNEF est un syndicat étudiant engagé à gauche, qui partage nombre des idées du PC et de la gauche du PS et qui est présent dans toutes les universités françaises. Dans les intersyndicales, l'UNEF travaille généralement avec la CGT et la FSU, mais elle entretient aussi de bons rapports avec l'UNSA.
Sur le terrain, l'UNEF collabore aussi sans problèmes avec SUD Etudiant et la CNT.

Depuis 2003, il existe une organisation étudiante proche de la CFDT : la Confédération Etudiante. La est née d'une scission de l'UNEF au moment de la réforme des retraites. Les militants de la étaient favorables à la réforme des retraites comme ils ont appelé à voter oui au TCE. La Cé compte quelques milliers d'adhérents et dispose de gros moyens grâce à son partenariat avec la CFDT.

SUD Etudiant compte quelques centaines d'adhérents au plan national. Le syndicat est membre de l'Union syndicale Solidaires. Il compte dans ses rangs des militants libertaires, comme des militants écologistes et altermondialistes. SUD Etudiant Lille est assez actif.

Du côté des libertaires, la CNT est elle aussi assez active dans les universités lilloises.

Pour l'instant, ni la FSE (un syndicat étudiant plutôt marxiste-léniniste qui compte une dizaine de sections), ni le CVSE (le syndicat étudiant du Parti des Travailleurs) ne sont présents dans les universités de la région.

Adhérer à un syndicat étudiant, c'est donner les moyens à des étudiants proches de vous de vous défendre, c'est contribuer à changer l'université, c'est aussi apprendre, sur le tas, à militer, suivant son rythme. Au contraire des associations de filières et de leur pseudo-apolitisme, les syndicats étudiants se veulent ouvert sur le monde et engagés dans la société.
N'hésitez pas à rejoindre le syndicat étudiant qui vous convient !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

solidaires étudiant-e-s 21/02/2013 18:26


salut camarade,


il est temps de remettre à jour cet article. D'abord la Cé a presque entièrement disparu. Ensuite Sud et la FSE viennent de fusionner pour créer la fédération Solidaires Etudiant-e-s (syndicats
de luttes) membre de l'Union Syndicale Solidaires.


Salutations militantes et révolutionnaires

David NOËL 21/02/2013 20:07



Oui, ça ne m'avait pas échappé, j'ai préparé justement un article sur cette fusion à paraître dans les jours qui viennent.



Laurent 07/07/2008 18:50

Bonjour, il est triste de voir que vous n'évoquez pas une autre possibilité pour les futurs universitaires, qui est le syndicat UNI.
Encore une preuve que les socialistes et communistes cherchent toujours à s'emparer de la jeunesse et cherchent à nous manipuler.

David NOËL 07/07/2008 19:15



Alors, là, j'assume complètement. Hors de question d'inviter nos sympathisants à rejoindre un syndicat étudiant de droite, ultra-libéral et violemment anti-communiste.



Véronique 06/12/2007 00:26

Merci pour cet article qui a au moins le mérite de chercher à nous proposer un panorama du syndicalisme étudiant : on ne le trouve pas partout ! Comme quoi, celui qui écrivait sous le pseudo de "un démocrate" que vous aviez toujours les oeillères staliniennes... rappelons-lui peut-être que le temps passe, et qu'il faut regarder ici et maintenant, même s'il ne faut pas oublier le passé !

Militant FSE 23/11/2007 00:03

La FSE n'est pas un "syndicat marxiste léniniste". Elle regroupe des gens de différentes horizons politques qui se reconnaissent dans le syndicalisme de lutte.

Aurélien 12/11/2007 19:51

Honte sur vous, vous êtes des anti démocrates. La France en a marre de vous et de vos idées périmées. Vous prenez les étudiants en otage, les utilisateurs du services publiques qui n'existe plus de votre fait en otage.Le pire fléau de notre ère se sont les survivants de Staline, les anti démocrates, les dictateurs, les fascistes. Un démocrate

David NOËL 12/11/2007 21:28



Mon cher Aurélien, cessez de prendre ce ton agressif. Vous n'êtes pas "la France" à vous tout seul.

Si les idées de Marx sont périmées, alors que dire de celles d'Adam Smith ?

Le service public, vous ne vous en préoccupez qu'au moment des conflits sociaux. Le reste du temps, vous êtes prêts à le brader. Nous, nous le défendons.


Je ne vois pas ce que viennent faire Staline et les dictateurs fascistes dans cette histoire... Vous devriez respirer un bon coup et essayer d'écrire un message argumenté au lieu de déverser des
bordées d'injures.



précis 28/07/2006 12:01

Il me semble que c'est surtout SUD étudiant qui a lutté pour faire interdire l'OFUP, l'UNEF s'est contentée de ne pas s'opposer a cette initiative.

Nicolas 16/07/2006 12:11

Pour les communistes qu'ils veulent savoir ce qui c'est passé a Aix avec l'UNEF, je vous dépose un lien.(attention, mon article date d'il y a longtemps et l'orthographe laisse a désirer)fraternellement

David NOËL 16/07/2006 15:36



Apparemment, les relations entre l'UNEF et les autres organisations étudiantes dépendent beaucoup du contexte local.

Sur Lille III, c'est la TTS (la Tendance Transformation Sociale) qui était majoritaire à l'UNEF quand j'y suis arrivé. J'ai milité à l'UNEF pendant un an et demi (j'étais élu au conseil d'UFR
d'histoire) tout en participant à côté à un journal altermondialiste créé à l'origine par le collectif Attac Lille III, le Bretzel (je l'ai mis en lien).


Au printemps 2003, au moment du conflit sur les retraites, plusieurs de mes copains du Bretzel ont voulu monter un SUD Etudiant ; j'ai quitté l'UNEF et je les ai suivis. J'ai pu comparer le
fonctionnement de l'UNEF et de SUD Etudiant.


Le principal reproche que je ferais à l'UNEF, c'est l'existence d'un système de tendances qui nous amène régulièrement, à chaque année de congrès à nous combattre à l'interne.
Je me souviens de militants de la Majorité Nationale qui n'avaient pas accès à toutes les infos, à qui on ne faisait pas confiance parce qu'ils n'étaient pas dans la même tendance.


A SUD Etudiant, on n'était pas 150-200 adhérents, on était une petite vingtaine, mais on était vraiment un groupe de copains. Je n'y suis resté qu'un an, après, j'ai eu le Capes, mais j'ai quand
même préféré...



Yann GERMAIN 15/07/2006 14:54

Excellente présentation ! Je suis content de trouver une présentation neutre et objective des syndicats étudiants.
Personnellement je suis à l'UNEF (Union Nationale des Étudiants de France) et au PCF (Parti Communistes Français).
Salutations militantes !

Benjamin 14/07/2006 12:25

http://uec.lille.over-blog.com/
Voici le blog de l'UEC de lille, la question du syndicalisme est une question qui fait largement débat.. Le choix des étudiants communistes d'Aix de s'être constitué en syndicat est discutable, l'uec est une association politique destiné a amener les idées communistes sur la faculté, destiner à prendre part aux luttes, à constituer l'avant garde des mouvements étudiants..  Mais ce n'est pas un syndicat..
Pour ceux interessé, je laisse l'adresse m@il : uec_lille@yahoo.fr .. n'hésitez pas, pour toutes questions :)
Serait-il possible que les camarades d'hénin mettent notre blog en favori ??!! merci :)

 

David NOËL 14/07/2006 13:00


Pas de souci, je le fais de suite.

Bon courage et bonne continuation !


thomas 12/07/2006 09:46

J'ai compris, adhérer a un syndicat étudiant c'est important, c'est décidé, grace a vous j'adhere a l'UNI, la droite universitaire !!

David NOËL 12/07/2006 10:39



Bon courage pour les trouver, à Lille III, c'est simple, je ne les ai jamais vus, sauf les jours de grève où ils distribuent à tour de bras des tracts "Stop la grève".

Apparemment, l'UNI n'a pas d'autres combats que l'interdiction du droit de grève...

Ah, si j'oubliais, ils en ont un : l'augmentation des frais d'inscription à l'université et la sélection...



Nicolas 10/07/2006 18:19

Je pense que les grandes confédérations devrait avoir des branches étudiantesl'UD CGT  13 a ouvert ses syndicats de l'EN aux étudiants avec la crise du CPE

Jean-Eric 08/07/2006 21:26

Ne vaudrait-il pas mieux que les syndicats étudiants soient des fédérations appartenant aux grandes confédérations syndicales ?Je pense que SUD et la CFDT ont fait un choix déterminant ,celui d'un syndicalisme confédéré.

Nicolas 08/07/2006 13:36

N'y a t-il pas une UEC comme a Aix sur Lille?il faut savoir que l'UEC d'aix a laminée l'UNEF aux dernieres élections, en effet le VPE est communiste élu sur une liste politique comme une UNEF corrompue et qui use de méthode "fascisante" pour intimider les adversaires.

David NOËL 08/07/2006 13:50



Salut Nicolas,

Je n'ai pas parlé de l'UEC, parce que c'était un article sur les syndicats étudiants, mais oui, l'UEC est présente dans les universités lilloises. Les militants de l'UEC sont généralement à
l'UNEF.
Sur Lille, les militants de l'UNEF, en tout cas ceux que j'ai connus, sont très bien...