Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Les élections municipales des 28 juin et 5 juillet peuvent être une chance pour Hénin-Beaumont d’écrire une nouvelle page de son histoire avec une équipe soudée, intègre, d’hommes et de femmes de gauche ayant résisté à Gérard Dalongeville et à ses méthodes qui l’ont mené à la révocation et en prison.

Le Parti Communiste appelle toutes les forces de gauche et républicaines à se rassembler pour faire échec au Front National qui entend s’emparer d’Hénin-Beaumont et s’implanter durablement dans le bassin minier pour en faire la vitrine de leur parti et le marchepied des ambitions présidentielles de Marine Le Pen.

Les Héninois et Beaumontois ne le souhaitent pas. Ils ne veulent plus être stigmatisés. Ils attendent qu’une nouvelle équipe proche de leurs préoccupations leur tienne un discours de vérité et rende à Hénin-Beaumont la sérénité à laquelle ses habitants ont droit.

Le Parti Communiste appelle l’ensemble des forces de gauche et républicaines à faire le choix de l’unité et de la responsabilité.

Aux côtés de David NOËL, qui a toujours défendu la ligne de l’intégrité et de l’unité, les élus communistes du secteur appellent au rassemblement le plus large.

Il n’est plus temps de se diviser et de lancer des anathèmes. Tous ceux qui refuseront le rassemblement par ambition ou calcul politique prennent le risque de dégoûter nos concitoyens et de faciliter la victoire du Front National. L’élection municipale héninoise ne sera pas une élection comme les autres ; la surenchère et la division sont interdites et ceux qui joueront ce petit jeu porteront une lourde responsabilité si l’irréparable arrive de leur faute.

Aux côtés de la population héninoise, les élus communistes du secteur et l’ensemble des militants communistes se mobiliseront pour battre le Front National et permettre à une équipe nouvelle, rassemblée et compétente de réussir le redressement d’Hénin-Beaumont.

David NOËL
  Secrétaire de la section d’Hénin-Beaumont du PCF

Yves COQUELLE
Ancien sénateur du Pas-de-Calais
Conseiller municipal de Rouvroy
Conseiller communautaire

Bernard CZERWINSKI
Maire de Drocourt
Vice-président de la CAHC

 JEAN HAJA
Maire de Rouvroy
 Vice-président de la CAHC

Bernard STASZEWSKI
Maire d’Evin-Malmaison
Vice-président de la CAHC

Dominique WATRIN
Vice-président du Conseil Général
Adjoint au Maire de Rouvroy
Conseiller communautaire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Makhno 10/06/2009 06:27

Diablo sur son excellent blog nous avait déjà rappelé :

« le gauchisme est la maladie infantile du communisme, l'électoralisme en est la maladie sénile » Fontenelle sur le sien rajoute :http://www.politis.fr/article7283.htmlBonne méditation à tertous !Cordialement

van haverbeke nadege 09/06/2009 10:33

ils vous faut etre 6 pour bloquer une  femme se présentant au minicipale quel mentalité lamentable que chacun s'occupe de sa commune ce n'est quand meme pas de la faute à marine le pen si le maire est en prison salutations

jéjé 08/06/2009 18:23

bonjour monsieur noel madame lienemann jette l eponge est ce que vous allez vous presenté a la mairie d enin beaumont ou vous allez faire une liste commune pierre ferrari - madame coget - eric mouton etc ou chaqu un a ça liste .ça serais mieux de faire une liste commune est laissé les disputes de coté

henin demain 07/06/2009 23:14

pour les municipales de 2008 lepen 3630 voix il seront la un petit peu plus on va dire 4000daniel duquenne va perdre dans un prenier temps le 10 voix de coget par contre il gagnera plus de 50 % DES VOIX DE DALONGEVILLE 3250*2412 EGAL DUQUENNE MAIRE d henin beaumont ou est le ps ce soir
ceci chiffre 2 tour 2008.DALONGEVILLE Gérard 51.94% 6 541 voix .Liste d union de la gauche .UNE VILLE POUR TOUS
.BRIOIS Steeve 28.83% 3 630 voix .Liste du Front National .POUR VOUS
.DUQUENNE Daniel 19.23% 2 422 voix .Liste divers gauche

jéjé 07/06/2009 15:31

vous avez raison monsieur noel il faut rasembler tous les partis ps - pcf - mjs - ump - modem - mrc - prg - vert et meme monsieur duquenne il faut arreter les disputes il faut mettre de cotés il faut sauver henin beaumont il faut retrouvé les valeurs les racine de henin beaumont et cause de tous cette affaire on est envahis de cameras ça fait une mauvaise image a la ville en plus je suis tres inquiet devoir des maisons a vendre le commerce est mort au centre ville et je discute avec les gens il me dise on a une ville morte et il faut reconquerir les heninois j appelle a tous les partis de reunirs pour sauver henin beaumont car henin beaumont se decrade de jour en jour je ferais tous pour sauver henin beaumont j aime trop ma ville je suis nèe henin beaumont je vis a henin beaumont et petit fils de mineurs

Et non! 07/06/2009 12:15

"Les élections municipales des 28 juin et 5 juillet peuvent être une chance pour Hénin-Beaumont d’écrire une nouvelle page de son histoire avec une équipe soudée, intègre, d’hommes et de femmes de gauche ayant jamais fait partis de l'équipe de Gérard Dalongeville et à ses méthodes qui l’ont mené à la révocation et en prison."Que pensez vous de cette version monsieur Noel? Ne pensez vous pas qu'il soit finalement plus honorable de ne pas insister pour revenir là où finalement, de mon point de vue, vous avez fait plusieurs erreurs d'appréciation? Pour le PC ne serait il pas mieux qu'une autre personne se présente pour le compte du PC et ainsi redonner plus de credit à une union avec le PC?Cordialement.

David NOËL 07/06/2009 13:41



Mes camarades de la section m'ont mandaté l'année dernière pour faire alliance avec les partis de gauche et avec Marie-Noëlle Lienemann et quand il s'est agi de nous allier avec Gérard
Dalongeville, pour nous allier avec lui et entrer dans l'exécutif, mais sans compromission.

Ce mandat, je l'ai tenu en liaison permanente avec ma fédé et mes camarades le savent. A aucun moment, je n'ai pactisé avec Gérard Dalongeville. Au aucun moment, je n'ai trahi Marie-Noëlle
Lienemann que j'ai toujours considéré comme la chef de file ne notre opposition interne que nous formions avec Pierre Ferrari, en lien avec Eric Mouton et Pierre Policante.

Je n'ai jamais eu aucune sympathie pour Gérard Dalongeville, j'ai toujours su qu'il me méprisait, je ne l'ai jamais considéré comme notre "patron". Mon équipe, c'était Marie-Noëlle, Pierre, Eric
Mouton et Jean-Pierre Policante, point barre.

Je n'ai pas eu l'ombre d'une hésitation lorsque j'ai réagi à la hausse des impôts et j'ai condamné la gestion de Gérard Dalongeville, ce qui m'a valu d'être interdit d'accès du bureau municipal.
Je n'ai pas eu l'ombre d'une hésitation lorsque j'ai dit à Gérard Dalongeville que j'étais solidaire de Pierre et qu'il pouvait me retirer ma délégation quand il le souhaitait. Je n'ai pas eu
l'ombre d'une hésitation lorsque j'ai voté pour le maintien de Pierre dans ses fonctions d'adjoint et que j'ai écrit un discours très dur contre Gérard Dalongeville qui aurait pu me valoir un
retrait de délégation. Je n'ai pas eu l'ombre d'une hésitation lorsque j'ai voté contre le budget. Je n'ai pas eu l'ombre d'une hésitation lorsque j'ai donné ma démission lorsque nous avons eu la
certitude que nos démissions provoqueraient une réélection.

6 mois avant, ma démission isolée n'aurait eu aucun sens. Gérard Dalongeville aurait eu beau jeu de dire que je perdais mes nerfs, aurait mené une campagne de calomnie à mon encontre auprès des
agents municipaux. En continuant à bosser comme adjoint à la culture tout en menant un travail d'opposition interne, je me suis prémuni contre ce risque et j'ai démissionné au moment où ma
démission avait un sens politique.
 
Donc, non, je n'ai pas failli, j'ai été d'une fidèlité exemplaire envers Pierre et Marie-Noëlle sur une ligne d'opposition interne. La seule chose qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir choisi
d'être dans une opposition interne et pas dans une opposition externe, mais j'ai le sentiment que ce faisant, j'ai pu acquérir une première expérience de la gestion municipale ce que je n'aurais
pas pu faire si le PCF avait été balayé du conseil municipal comme les Verts et n'avait aucun élu. En étant dans une opposition interne, ma parole était écoutée dans les médias et le travail de
sape que j'ai pu mener a été démultiplié. Etre dans un exécutif dans une position d'opposition interne permet aussi de montrer sa valeur aux employés municipaux et de se construire des réseaux
pour la suite.

Les gens qui m'accusent aujourd'hui d'avoir commis une erreur d'appréciation ont en réalité pour seul objectif de m'écarter et d'écarter le Parti Communiste au service de leurs ambitions
personnelles.



Bravo 07/06/2009 07:49

Bravo pour ce communiqué : enfin un peu de bon sens dans le paysage politique héninois !