Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

La personnalisation et le culte du chef sont les plaies de la vie politique. Evidemment, elles ne dérangent pas plus que ça le FN héninois où c’est tout le fonctionnement du parti qui repose sur le culte du chef, qu’il s’appelle Jean-Marie Le Pen au plan national ou Steeve Briois au plan local…

Au Parti Communiste, nous avons une autre conception de la vie publique. Chez nous, pas de culte du chef et encore moins de personnalisation et de privatisation du militantisme au profit de quelques uns, les décisions importantes sont toujours prises collectivement, par le comité de section ou à défaut par le secrétariat de section.

Lorsque au mois de mars, j’ai été contacté pour rencontrer les responsables du MRC et du PRG héninois, j’ai donc expliqué très cordialement à M. Policante que si j’appréciais son invitation à ce qu’il présentait comme une simple prise de contact, nous ne souhaitions pas participer à une quelconque opération de recomposition politicienne et qu’en tout état de cause, si à titre indicatif, nous pouvions convenir d’une date, je réservais ma réponse, le secrétariat de section devant être consulté au préalable – et les membres du comité de section être tenus informés – avant toute rencontre.

Soucieux de maintenir notre autonomie, j’ai donc décliné, au nom du secrétariat de section qui a pris collectivement la décision, l’invitation du MRC et du PRG.
Un refus qui était si peu secret qu’interrogés par La Voix du Nord à propos du départ de Jean-Bernard Deshayes en désaccord avec notre ligne d’autonomie, nous avons informé les journalistes de La Voix du Nord  de cette tentative de rencontre !

Sans aucun doute, Steeve Briois et sa garde rapprochée, qui doivent décider seuls de tout en lieu et place de leurs adhérents, trouveront surréaliste qu’un parti politique consulte ses instances statutaires avant de prendre une décision importante…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

thibault 22/07/2006 15:34

la décision de la suite du front national revients au militants et de nombreuses personnes n'apprécie pas marine le Pen, ils preferent gollnisch et marine en vice président
mais tant que le président du front n'est pas mort, cela ne sert àrien de parler de ça
est ce que je parle de la succession de marie goerge buffet car a par elle le pcf n'a personnes de representative au niveau national

thibault 22/07/2006 12:00

je vois que vous ne connaiser pas le système du front national tout décision sont collègiale
des proposition viennent des militants de base passe par le secretaire de la fédération départementale et remonte au bureau concerné au siège du front à paris
et y a plusieurs cercles de décisions et tout ne passe pas par les mains du président
car Monsieur le Pen prend les grands Axes c'est tout après y a des decisions prise par le bureau executif ou par le bureau politique
 
 

David NOˋL 22/07/2006 13:11

Votre naïveté est touchante. Mais dîtes-moi quel autre parti que le FN applique encore la règle de la succession héréditaire à son sommet ? Que Marine Le Pen puisse succéder à son père à la tête du parti, ça ne vous choque pas ? Vous n'y voyez pas une privatisation de la vie politique poussée jusqu'à la caricature ? La question du pouvoir et de la collégialité des décisions est une question très importante. Le sociologue Robert Michels, qui a étudié le SPD allemand d'avant la première guerre mondiale parle d'une "loi d'airain de l'oligarchie". http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27airain_de_l%27oligarchieIl est clair que cette loi d'airain a pu s'appliquer au PCF, comme elle s'applique à tous les autres partis. Au FN, manifestement, elle fonctionne à plein... Le défi qui se pose aux militants du mouvement social est de parvenir à démocratiser leurs organisations et le processus de décision sans pour autant renoncer à être efficaces.

Nico 19/07/2006 15:37

Bonjourle terme de président ne signifie rienen effet le PCF a eu aussi des présidents: Maurice Thorez de 1954 a 1964, Waldeck rochet et même Robert Huecependant chez nous le terme de président etait un titre honorifique reservé a de grand militant (je pense a Thorez...pas Hue) mais qui ne remet pas en cause le role du secretaire général (aujourd'hui national) et ni le rôle de notre comité national (ou central), car les décisions sont prises aujourd'hui de maniére collégiale avec des débats ouverts (même si il y a des tensions avec certaines personnalités)enfin bref depuis l'abandon du centralisme démocratique la démocratie et le choix des militants a son importance,un des rares point positf de la mutation du PCFamicalementNicolas (PCF Istres)

ché 19/07/2006 14:34

N'est ce pas les communistes qui ont inventé le culte de la personnalité ?

David NOËL 19/07/2006 18:08

Staline a inventé le premier culte de la personnalité moderne (et les autres dictateurs de l'époque l'ont imité) mais l'expression "culte de la personnalité" vient d'un discours de Krouchtchev qui dénonçait justement ce type de pratiques.Des pratiques qui trouvent leur origine non pas dans le marxisme, mais dans l'histoire russe. Staline s'est comporté en tsar, je crois que plus personne n'en doute, c'est quelque chose que le mouvement communiste international a admis et condamné dès 1956.Nous sommes en 2006, la guerre froide est terminée depuis longtemps et moi, j'avais 9 ans quand le mur de Berlin est tombé... On n'est pas là pour parler du stalinisme, c'est un débat qui ne m'intéresse pas ici, il y a d'autres forums pour ça.

thibault 19/07/2006 13:37

Au Fn les décisions sont pris en collectivité dans de nombreuse sections
Ils y a aussi des réunions de sections mais ayant pas de locals subventionner pour faire ces réunions dans de nombreuse fédération cela pose des problèmes
Donc avant de pouvoir se réunir pour prendre une décision, on le fait par téléphone ou par mail

David NOˋL 19/07/2006 14:03

Je veux bien vous croire. Il reste que la culture politique du FN repose sur l'autorité et le culte du chef. C'est tout de même frappant : le PS a un "premier secrétaire", au PCF, nous avons une "secrétaire nationale". Mais l'UDF, l'UMP et le FN ont des "présidents". Le Pen est le "président" du FN. Le choix du titre est révélateur, vous ne trouvez pas ? Un "secrétaire" est au service des autres, un "président" est quelqu'un qui commande. Pour informations, nous n'avons pas non plus de local sur Hénin-Beaumont où nous louons à l'année une petite salle municipale. Mais la Fédération est propriétaire d'un local à Montigny-en-Gohelle qui va devenir dès la rentrée un véritable siège de circonscription et dans lequel nous devrions donc nous réunir à partir du mois de septembre.

Jean-Eric 12/07/2006 00:41

C'est une erreur politique de se justifier face à de telles basses attaques.
Amicalement