Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nico 13/06/2009 21:36

un nouveau site sans prise de position...http://heni-web.perso.neuf.fr/HeniWeb/Accueil.html 

Vieux con sans doute... 13/06/2009 18:29

Cher David,A vous écouter, la proposition de la première secrétaire du PS62, à savoir la troisième place sur la liste, un mandat de 1er VP la la cahc, l'assurance d'être 1er adjoint et une place en position éligible aux régionales (combien en a t'on déjà promises ?) devait contenter la soif de carrière de votre jeune ami et s'il l'a refusée, c'est par pure abnégation ??????C'est vrai, il aurait préféré alors l'ombre à la lumière d'une tête de liste... C'est peut être qu'il est joueur, tendance poker... Tenter son coup ne manque pas, je l'avoue, de panache. S'il gagne, ne doutons pas que la fédé PS lui fera un pont d'or (ce qu'il cherche). S'il perd, il sera le dissident marqué, pendant un temps seulement, du sceau de l'infamie. Rappelez-vous l'ascension rapide du jeune Dalongeville...

cimares 13/06/2009 15:59

J'ai la conviction que David Noël est sous le charme, ce qui est par ailleurs intéressant parce que le coté humain l'emporte sur le caractère parfois inhumain de la rigueur doctrinale.Mais, vous constaterez que je ne parle pas de vérité en ce qui me concerne, parce que ni vous, ni moi ne la possédons.Simplement, écoutez bien le contenu du discours en réponse aux questions du journaliste. Tout observateur vous dira que cela est bien pauvre et que le contenu mérite un peu d'etoffe, non ?

nico 13/06/2009 15:48

un premier sondage...








http://www.123votez.com/sondages/sondage-gratuit-36410_62622.php

Vieux con sans soute... 13/06/2009 12:37

Le jeune Ferrari (27 ans...) révèle ce qu'est, hélas, devenue la vision du politique pour toute une génération de "jeunes loups". Avec eux, point d'idéaux, seulement une question de plan de carrière où la politique n'est qu'un marché où se vendre n'est que question de marketing. Il n'est pas question pour eux d'avoir une quelconque expérience de la vraie vie avant que de s'engager, il n'est pas la peine de connaître le b.a.ba de la gestion publique. Quelques années de fac (et encore...quelle est la formation du jeune Ferrari ? une école de commerce sans doute ? et encore...) et c'est le plongeon dans l'arène politique où on se dit que des places sont à prendre !Du métier de maire, ils n'en perçoivent que le "bon" côté : les ors, le "prestige", les photos, le phénomène de cour qu'ils ne manqueront pas d'installer... Loin d'eux le souci de la cuisine budgétaire, les nuits passées à équilibrer les budgets, les questions d'aménagement du territoire de leur commune.Côté expérience professionnelle, c'est souvent le parti, en l'occurrence socialiste, qui leur permet de vivre jusqu'à ce que les conditions du "marché" leur paraissent propices pour se lancer.Cette génération, c'est celle de Dalongeville (fac, puis service courrier de la région, puis collaborateur de Darchicourt, puis maire à 28 ans...puis détenu !), de Hamon (université, MJS puis député européen...puis rien !), de Briois (lycée Darchicourt et permanent du FN), de Corbisez (fac puis coopérative agricole puis collaborateur de Facon puis maire) et de bien d'autres, de droite comme de gauche qui sont des professionnels de la politique dès le berceau et dont le seul intérêt qui vaille d'être défendu, c'est avant tout le leur !J'appartiens à une autre génération, où après avoir fait ses "humanités" (quelle belle expression...), on faisait ses preuves sur le marché du travail, on y apprenait la vie puis c'est elle qui nous poussait parfois à nous investir en politique avec comme seule ambition, celle de servir l'intérêt général...Autres temps, autres mœurs... Au risque de passer pour un vieux con, ce dont je me fiche éperdument d'ailleurs, je ne me reconnais plus dans ce monde d'arrivisme et d'ambitions personnelles. Voilà pourquoi je sais pour qui je ne voterai pas le 8 juin.

David NOËL 13/06/2009 14:02



Pour connaître Pierre depuis près de deux ans et travailler étroitement avec lui, je sais que Pierre est au contraire un militant de la vraie gauche bourré d'idéaux, d'une parfaite intégrité et
quelqu'un d'intelligent, bosseur et compétent.

Si Pierre avait été celui que vous décrivez, il aurait accepté les propositions de Catherine Génisson... Il ne l'a pas fait.