Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Hénin-Beaumont n’a pas perdu le Nord

Élections partielles . Si le sursaut des électeurs a permis la défaite du FN, la gauche est face à ses responsabilités pour répondre à l’attente des populations.

Hénin-Beaumont, correspondance particulière

Salle des fêtes d’Hénin-Beaumont dimanche, la foule des grands soirs. Applaudissements, face aux résultats en faveur du candidat du Front républicain. Huées, face au score de trois bureaux sur onze, plaçant encore le FN en tête.

Résultat final d’une municipale partielle à haut risque : Daniel Duquenne 52,38 %, Steeve Briois-Marine Le Pen 47,62 %. Le refrain de l’Internationale retentit. Le champagne jaillit cette fois entre les mains de citoyens et non plus dans celles de l’ancien maire, en préventive pour détournements de fonds, faux et usage de faux.

« Duquenne, au boulot ! »

Un écart de 500 voix. Un FN qui trouve 1 000 voix supplémentaires par rapport au premier tour. Daniel Duquenne, cinquante-six ans, de gauche sans étiquette, hérite par ailleurs de 13 millions d’euros de déficit, auxquels s’ajouteraient 9 millions d’impayés. « Duquenne, au boulot ! » scandaient dimanche ses supporters.

Le clan frontiste a la défaite procédurière. Recours en annulation au tribunal administratif pour tracts mensongers du candidat républicain… « Voiture brûlée, vol de poubelles dans la nuit de samedi à dimanche, comme par hasard », rétorquent des militants de gauche qui notent que le FN est resté en tête justement dans les quartiers concernés.

Redonner l’espoir aux habitants

Marie-George Buffet salue « les électrices et les électeurs de cette ville » qui ont « à la fois repoussé un parti populiste et xénophobe tout en envoyant un message à la gauche ». Et dans la foulée, Martine Aubry, première secrétaire du PS, a déclaré entendre « l’exaspération et la colère qui se sont exprimées lors de cette élection ».

Le FN obtient huit sièges. Vingt-sept vont donc à l’équipe Duquenne qui avait exclu toute union avec des listes pourtant en position de se maintenir ou de fusionner à l’issue du premier tour. Celle des Verts (8 %) ou celle emmenée par Pierre Ferrari, constituée de membres des MJS, PCF, Modem, MRC et de personnalités (17 %).

Au travail ! C’est aussi la teneur du communiqué publié par David Noël sur le blog de la section locale du PCF : « (…) le score du FN nous impose dès demain de redonner l’espoir aux habitants d’Hénin-Beaumont. Face à la désespérance, au "tous pourris" agité par le FN, c’est à nous, demain, de reconquérir les électeurs perdus en leur donnant une nouvelle image de la politique ».

Daniel Duquenne dit avoir subi une « pression énorme » ces derniers jours. Il s’efforce de rassembler, se déclarant maire « de tous », « y compris de celles et ceux qui ont voté FN ». Il s’engage par ailleurs à « rendre compte de son action » régulièrement.

C’est sans doute l’idée que le FN ne pouvait « pas faire pire » que l’ancienne équipe municipale qui lui a permis de pouvoir rêver un temps à un possible succès. Le parti frontiste avait réalisé là, aux européennes, son meilleur score, avec 28 % des voix, dix points devant le PS. Dimanche, Hénin-Beaumont n’a pas perdu le Nord !

 

Laurence Mauriaucourt
Source : l'Humanité, 07-07-09
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Eric 08/07/2009 14:12

www.chambre-claire.com/.../chant-revolutionnaires.htm -Jean-Eric

David NOËL 08/07/2009 14:22



Merci pour le lien.



Jean-Eric 08/07/2009 12:44

http://www.chambre-claire.com/PAROLES/la-pegre.htmUn site avec des chansons, à replacer dans notre contexte.Jean-Eric