Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

A mesure que les échéances électorales de 2007 se rapprochent, les médias parisiens ont les yeux fixés sur la courbe des sondages.

Organe officiel de la droite libérale, Le Figaro nous apprenait gravement vendredi que Nicolas Sarkozy était repassé devant Ségolène Royal.

A gauche de la gauche, le même sondage de la Sofres faisait état de 3 % d'intentions de vote pour Marie-George Buffet, 4 % pour Arlette Laguiller et 4 % pour Olivier Besancenot. Pour les Verts, Dominique Voynet est créditée de 1,5 %.

Tout se passe comme si les médias, les instituts de sondages, les faiseurs d'opinion voulaient réduire le débat politique à une alternative entre le socialisme libéral de Ségolène Royal et le libéralisme prétendument "social" et pragmatique de Nicolas Sarkozy.

Marie-George Buffet, qui n'entre pas dans ce cadre est ignorée par des journaux trop occupés à faire la promotion de José Bové ou de la très télégénique Clémentine Autain, dont le nom circule comme candidate possible d'un rassemblement antilibéral PCF-LCR-altermondialistes dont Marie-George Buffet, Olivier Besancenot et José Bové seraient 3 co-porte-paroles.

Les médias sont évidemment dans leur rôle lorsqu'ils s'intéressent aux fractures et aux recompositions. Une recomposition de la gauche de la gauche serait évidemment un événement.
Là où les médias ne sont plus dans leur rôle, c'est quand ils s'efforcent de provoquer artificiellement une recomposition factice en minorant le poids du PCF pour mieux mettre en avant la figure médiatique de l'homme (ou de la femme) providentiel, rassembleur, charismatique...
Indéniablement, une candidature de José Bové (perspective qui semble heureusement s'éloigner) participerait d'une personnalisation de la vie politique.

Dans sa lettre aux collectifs locaux d'union antilibérale (que vous pouvez télécharger au bas de l'article), Marie-George Buffet a raison de souligner que les partis démocratiques sont un atout essentiel pour intervenir dans la vie politique et que le rôle du PCF dans la campagne pour le Non au référendum a été déterminant.

Le temps presse. A la rentrée, Marie-George Buffet doit évidemment être désignée candidate par les militants du PCF pour porter en 2007 des propositions qui permettront de rompre avec la logique capitaliste.
Quoi que disent les sondages aujourd'hui, ces propositions, vous êtes des millions à les attendre.
Et si, une fois de plus, les communistes faisaient mentir les sondages ?

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/03/66/15/lettre-mg-buffet.pdf
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Julien Lecaille 24/07/2006 13:43

Bové fait quand même plus rêver que Marie-Georges Buffet non ? Une campagne de rassemblement, ca donne envie de bousculer les vieux schémas ...Bon, ok ca arrivera pas, mais le peuple de gauche à besoin d'espoir !