Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Marie-George Buffet (PCF) a déclaré mercredi 5 août qu'il était "hors de question que les producteurs (de fruits et légumes) remboursent" les aides publiques versées par l'Etat entre 1992 et 2002, comme le demande la Commission européenne.

La Commission européenne avait demandé fin janvier à la France de récupérer plus de 330 millions d’euros d’aides publiques versées entre 1992 et 2002, estimant qu’elles avaient faussé la concurrence dans l’UE.

Les producteurs français de fruits et légumes "rembourseront moins de 500 millions d’euros" sur ces aides, a affirmé, pour faire passer la pilule, le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, qui conteste la somme réclamée par Bruxelles. "Aucun producteur dans une situation économique fragile, voire désespérée, n’aura à rembourser", a-t-il dit. La Commission européenne demande que les producteurs remboursent 330 millions d’euros plus les intérêts, soit de l’ordre de 500 millions d’euros. "Nous contestons une partie de cette somme. Les producteurs rembourseront moins de 500 millions", a expliqué le ministre, sans préciser quel serait le montant rétrocédé par les agriculteurs.
 
"Il faut affirmer qu'on ne demandera pas le remboursement de ces aides et il faut mener un combat politique face à la commission européenne pour qu'elle cesse de soumettre toutes les activités à ce dogme de la libre concurrence", a exhorté pour sa part sur RTL la secrétaire nationale du Parti Communiste.

"C'est une partie de bras de fer qu'il faut mener", a-t-elle ajouté.

"Toute la filière est en situation de fragilité", assure-t-elle, se demandant comment on "va choisir ceux qui pourraient ou non rembourser".

"Les paysans ont besoin de vivre de leur métier, qu'on leur assure des prix rémunérateurs. S'ils pouvaient se passer des aides de l'Etat ou de la commission européenne, ils le feraient volontiers", a-t-elle poursuivi.

Les producteurs de fruits et légumes ont, selon elle, "besoin de soutien, il faut que ce soutien soit du fait européen". A ses yeux, l'Europe doit cesser d'"interdire aux Etats d'aider des producteurs ou d'aider des entreprises parce qu'on a besoin de la sécurité et de l'indépendance alimentaire".

Pour Mme Buffet, le fait de demander aux agriculteurs de rembourser, "ce n'est pas simplement une erreur tactique de la part de ce ministre (de l'Agriculture), Bruno Le Maire, qui est un fervent partisan de l'Europe libérale. C'est une erreur de l'Europe elle-même".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yves LOURDEL 08/08/2009 23:23

J'ai beau écouter attentivement France Info, le silence du PS sur cette question, comme sur celle des producteurs de lait, comme sur sur celle de la privatisation de la Poste, comme sur celle de l'augmentation des prix de l'électricité, comme sur celle du retour aux pratiques bancaires les plus condamnables etc etc... est actuellement assourdissant. On savait déjà que l'été était le moment des coups bas, mais cette année c'est le summum.