Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Bilan des élections municipales
des 28 juin et 5 juillet 2009

 

 

 

                 Liste

Résultat en voix

Résultat en pourcentage

Résultat en sièges

Résultat en pourcentage de sièges

Résultat en sièges (agglo)

Résultat en pourcentage de sièges (agglo)

Front National

(Steeve Briois)

4 485

39,34 %

8

22,85 %

0

0 %

Alliance Républicaine (DVG) (Daniel Duquenne)

2 302

20,19 %

27

77,15 %

9

100 %

MJS-PS-PCF-MRC-MoDem-DVG (Pierre Ferrari)

1 940

17,01 %

0

0 %

0

0 %

Verts

(Régine Calzia)

971

8,52 %

0

0 %

0

0 %

Hénin-Beaumont 2014 (DVG) (Pierre Darchicourt)

603

5,29 %

0

0 %

0

0 %

UMP

(Nesredine Ramdani)

495

4,34 %

0

0 %

0

0 %

NPA

(Séverine Duval)

276

2,42 %

0

0 %

0

0 %

Reconstruisons ensemble Hénin-Beaumont (DVD)

(Laurent Bocquet)

237

2,08 %

0

0 %

0

0 %

Faire face ensemble (divers)

(Jean-Marie Monka)

93

0,82 %

0

0 %

0

0 %


Soit :

 

En nombre de voix

En pourcentage

 

Electeurs non représentés en conseil municipal

(7 listes sur 9)

4 615

40,47 %

Electeurs non représentés à l’agglo

(8 listes sur 9)

9 100

79,81 %

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bleu, blanc,AR tout simplement 14/08/2009 20:59

L AR rejette les partis politiques?!!!Alors que c est une association de tout horizons politique (sauf de l extreme droite),alors il faudra m expliquer l appel qu elle a fait a MNL en réunion privé,en la prevenant du danger Dallongeville ,(qui c est verifié par la suite).Le probleme que vous refusé d admetre c est que tout etait fait d avance,GD devais etre maire!!ET vous avez quant meme accepté de faire parti de son equipe,accepté les tract sorduriers de la campagne 2008 (ne dite pas que vous etiez pas au courant de qui se caché derriere l affronteur,vous seriez le seul),accepter la hausse des indemnitées,et accepter la hausse des impots puisque vous avez resté dans l equipe.Ces erreures vous ont peut etre portées ombrage cette année?non?

David NOËL 14/08/2009 21:38



Que de mensonges dans ce commentaire...

D'abord, oui, je vous le concède. Nous avons refusé d'admettre que tout était fait d'avance puisque jusqu'à la dernière minute, je me suis battu pour que Gérard Dalongeville ne soit pas tête de
liste. S'il y a des responsables, ils sont à chercher du côte de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, pas du côté du PC et du MJS. S'il y a des gens qui se sont battus pour que Dalongeville
ne soit pas investi comme tête de liste d'union de la gauche, c'est bien nous !   

A partir du moment où il est devenu clair que la seule manière de battre le FN avec certitude était de s'allier avec Dalongeville et que le PS avait choisi Dalongeville, j'ai accepté cette
alliance contrainte par discipline républicaine.
La discipline républicaine, ça ne signifie peut-être rien pour les gens de l'AR, mais pour un homme de gauche, ça signifie quelque chose, ça signifie que pour battre la droite et a fortiori pour
battre l'extrême droite, on se désiste toujours au deuxième tour pour le candidat de gauche le mieux placé et c'est ce qu'a fait Yves Coquelle en 1993 en faveur d'Albert Facon pour battre Jean
Urbaniak alors qu'une voix les séparaient au premier tour.
La discipline républicaine, ça veut dire que quand l'extrême droite a des chances sérieuses de l'emporter, on fait l'union derrière le candidat de gauche le mieux placé.
J'ai tout fait jusqu'en janvier 2008 pour que ça ne soit pas Dalongeville. Mais en janvier 2008, les dés étaient jetés. Tous les sondages et tout ce que nous entendions au porte-à-porte
indiquaient qu'à l'époque et malgré tout ce que nous pensions de lui, Dalongeville était le candidat de gauche le mieux placé. Nous le regrettions, mais c'était comme ça.
A partir de là, quand on est de gauche, il n'y a pas d'hésitation à avoir, c'est la discipline républicaine contre l'extrême droite et c'est le choix que nous avons fait, pour lequel je n'ai pas
de regret.
Jamais je ne jouerai la politique du pire s'il y a un risque, même infime, de laisser la droite ou l'extrême droite l'emporter.

Ensuite, sur l'Affronteur, vous savez très bien que j'ai condamné le tract anonyme attaquant Daniel Duquenne et son épouse puisque j'ai téléphoné à Georges Bouquillon le lendemain même de cette
distribution nocture pour lui dire que je condamnais ces méthodes et que j'apportais mon soutien à Daniel Duquenne, un soutien que l'AR a d'ailleurs pu mentionner dans son tract de réponse ! Dire
que j'ai "accepté", vous avez une drôle de définition d'"accepter".

Les impôts locaux ont été augmentés par le préfet en août 2008 et j'ai condamné la hausse des impôts en indiquant d'abord que nous ne pouvions pas cautionner la gestion de l'ancienne équipe et
ensuite que Gérard Dalongeville nous avait mentis. Pareil, si vous appelez ça accepter...

Même chose pour la hausse en masse globale des indemnités due à la nomination de trois adjoints supplémentaires (avant mars 2008, Georges Bouquillon, Jean-Marc Bureau et Guy Haudrechy
restaient adjoints, mais ne percevaient plus d'indemnités puisque démissionnaires de leur poste d'adjoint, seuls 11 adjoints percevaient une indemnité, un nombre revenu à 14 en mars 2008).
Je l'avoue, lors du conseil municipal du mois d'avril 2008, deux semaines après l'élection, je me suis laissé berner par Jean-Pierre Chruszez et je l'ai cru lorsqu'il nous a dit, pourcentages à
l'appui que les indemnités n'augmentaient pas (ce qui était individuellement vrai, les adjoints continuaient de toucher une indemnité égale à 31 % de l'indice brut 1015) et je n'ai pas
comparé les chiffres CA 2007/BP 2008 qui laissaient voir une hausse des indemnités en masse globale.
Par contre, quand une délibération identique a été mise au conseil en octobre, je me suis abstenu pour ne pas cautionner cette hausse de la masse globale des indemnités particulièrement déplacée
alors qu'on augmentait les impôts de nos concitoyens.



Hemingway 14/08/2009 10:51

@ YLTant que notre régime "présidentiel" reste inchangé, le choix du président doit rester celui du peuple, et non celui de parlementaires nationaux, déjà bien peu représentatifs en eux-mêmes...@ DNJe l'ai déjà évoqué ici, je crois : l'élection municipale d'Hénin-Beaumont 2009 fonctionnait plus sur l'ordre de la représentation que de la représentativité. Il fallait voter et élire une équipe "vierge" de tout reproche dans les affaires dalongeviliennes et surtout battre les vautours du FN (ce qui n'était pas gagné d'avance...)... Votre "entrisme" (tactique politique d'un autre temps à l'efficacité historique plus que douteuse) en 2008 vous a condamnés dans la "représentation" que se faisait de vous une majorité des électeurs héninois. Votre score, faible compte tenu du large rassemblement proposé, rappelle à quel point c'est bien votre représentation qui a été mise à mal dans ce vote. Duquenne l'a compris même s'il vous a apparemment "grugés" par rapport à ses intentions d'avant-premier tour. Le refus de fusion de listes Duquenne-Ferrari (moins vrai dans le cas Ferrari-Duquenne) était la bonne tactique pour battre le FN. On avait à faire à une élection de représentation, je vous dis, pas à une élection de représentativité ! De toute façon, les pieds et mains du nouveau Maire sont liés face aux finances exsangues de la Ville. Alors, les idées, les programmes sont momentanément secondaires dans la vie politique héninoise. Il faut remonter la pente financièrement et surtout redonner confiance aux héninois !!!!!Espérons qu'en 2014, nous revenons à un vote plus tranquille basé sur la qualité des projets proposés...Je ne sais si Duquenne sera digne de la confiance donnée par les électeurs (c'est  assez mal parti...) mais ne l'attaquez pas sur la représentativité du conseil. C'est le climat des affaires associé à un FN fort et à un mode de scrutin majoritaire (à deux tours) qui donne des pourcentages de représentativité faible...Vous vous sentez toujours "tricards" au "Nouvel élan pour H-B" ? Il est vrai que votre "traversée du désert" imposé peut même vous pénaliser pour 2014. Mais d'ici-là, il va s'en passer des choses...et vous reviendrez peut-être en force, "vierge" de tout ce qui se passera (en mal) de 2009 à 2014 !  

bleu et blanc 13/08/2009 23:54

Une fusion des listes!,Monsieur duquesnes n aurais pas resté coherent avec sa campagne et la conduite qu il tiend depuis deux ans.Vous n'avez pas voulu vous joindre a l AR en 2008 pour vaincre le fn!,L AR a preferé faire cavalier seul pour vaincre le fn.La defaite vous reste t elle toujours en travers de la gorge?vous avez 4 ans et demi pour la digerer

David NOËL 14/08/2009 09:14



En 2008, c'est Daniel Duquenne qui a refusé le principe d'une alliance PS (dont il restait secrétaire de section), PC, Verts, MRC pour privilegier l'AR, alors alliée à l'UMP. Ne venez pas nous
raconter que Duquenne était rassembleur, l'AR rejetait les partis politiques, c'était le contraire d'une liste de rassemblement !
On en a eu à nouveau la preuve cette année. Oui, Daniel Duquenne a été cohérent dans son isolement sectaire, au risque que 40 % des électeurs ne soient pas du tout représentés.



YL 13/08/2009 22:30

Et c'est bien pour cela que nous nous prononçons pour:1°) le scrutin proportionnel à toutes les elections;2°) la désignation du Président de la République non pas au suffrage universel mais par la représentation nationale (députés et sénateurs réunis en Congrès).Pour le coup ces réformes mettraient vraiment fin à bien des polémiques et aux détestables errements du débat politique actuel.Comme preuve récente les rapprochements annoncés hier et aujourd'hui de De Villiers et CPNT avec l' UMP en prévision des prochaines élections régionales.

Hemingway 13/08/2009 17:57

Oui, je me doutais que vous faisiez allusion à la non-fusion des listes Duquenne/Ferrari. Mathématiquement, une fusion aurait évidemment permis une meilleure représentativité. Mais cela aurait-il permis de battre le FN ? Rien n'est moins sûr... Duquenne, seul, l'a emporté de justesse. Une coalition Duquenne/Ferrari n'aurait pas forcément battu le ticket Briois/Le Pen. Enfin, on ne le saura jamais...

David NOËL 13/08/2009 22:09



Oui, ça, on ne le saura jamais, c'est certain.



Hemingway 13/08/2009 14:36

M. Noel,ce n'est pas à vous que je vais apprendre les incohérences du "fait majoritaire" ! Voir le paradoxe de Condorcet, notamment.A partir du moment où 3 listes sont en passe de se présenter au second tour, on en arrive à ces étonnants pourcentages. Pourcentages qui auraient été presque identiques si la liste Ferrari était en lieu et place de celle de Duquenne (dans l'hypothèse où l'Aliance Républicaine se désistait bien sûr...) Pas de polémique donc.

David NOËL 13/08/2009 15:03



Sauf qu'une fusion de liste au second tour aurait permis une meilleure représentativité du conseil, une démarche que nous aurions eue si nous étions arrivés devant l'AR. Au lieu de ça, l'AR a
choisi de faire cavalier seul, au risque que des milliers d'heninois ne soient pas représentés.