Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Notre camarade Yves Mascarte, membre du comité de section à Hénin-Beaumont et membre du comité fédéral de la fédération PCF 62 a été interviewé au moment des dernières élections municipales par des journalistes du site Rue 89 pour la rubrique "Votre porte-monnaie au rayon X" d'Eco 89.

L'article, signé Zineb Dryef et Audrey Cerdan et paru le 7 juillet dernier se trouve ici. Nous le reproduisons sur notre blog. 



Au lendemain de l'élection municipale à Hénin-Beaumont, Eco89 passe le porte-monnaie d'un ouvrier retraité héninois au rayon X. L'occasion de revenir sur l'un des enjeux de la campagne : la fiscalité.

Yves aurait préféré travailler à la mine mais son père, gueule noire, lui interdit d'y mettre un pied, sous peine de lui casser les jambes. C'était il y a 52 ans. A l'époque, le Nord ne connaissait pas encore le chômage.
« On pourra dire ce qu'on veut des mines, au moins elles fournissaient du travail à tous», soupire-t-il.

Ouvrier dans le bâtiment pendant 42 ans, Yves est à la retraite depuis 1999. Cette dernière décennie ne le satisfait nullement :

« A l'heure actuelle, je survis. Ce n'est pas tout de travailler, il faut aussi avoir des loisirs. Quand j'étais dans la vie active, je vivais mieux alors que j'avais mes deux filles à charge et que je payais mon loyer. Maintenant, je n'ai pas de loyer, plus de filles et plus de loisirs… »

Actif, Yves gagnait environ « 1 000 000 d'anciens francs », soit l'équivalent de 1 500 euros. Une somme à laquelle s'ajoutaient des primes. Aujourd'hui, il touche 984 euros par mois.

Revenus : 984 euros par mois

Yves touche une retraite versée par la Sécurité sociale et un revenu de la BTP-Pro qui prévoit le paiement d'une retraite complémentaire aux anciens ouvriers du bâtiment.

Tous les ans, il touche donc 8 080 euros versés par la Sécurité sociale et 3 735 euros versé par Pro-BTP, soit 11 815 euros par an ou 984 euros par mois.

Sa femme, Hélène, ancienne ouvrière textile a travaillé trente ans à la Lainière de Roubaix. En 1990, l'usine ferme. Elle a 54 ans. On lui propose un stage de reconversion mais handicapée, elle ne retravaillera jamais.

Aujourd'hui, la Sécurité sociale lui verse 6 961 euros par an. Elle touche une complémentaire annuelle de 2 946 euros. Son revenu mensuel tourne autour de 800 euros.

Dépenses mensuelles fixes : 873 euros

Yves ne tient pas ses comptes et ne sait pas exactement combien il dépense. Comme tous les Héninois, il peste contre des impôts locaux trop lourds :

« Entre l'époque où je me suis marié et maintenant, ça a été multiplié par quatre… Tout ça pour avoir une ville dans cet état… et on va encore payer ! C'est pour ça que le FN augmente mais bon, il faut quand même réfléchir à deux fois avant de voter. Moi, je vote toujours à gauche. »

Dans son intérieur joyeusement désordonné, ses déclarations d'impôts sont soigneusement rangées au fond d'un meuble. Pour 2008, Yves a déboursé autour de 2000 euros :

- Redevance télé : 160 euros
- Taxe d'habitation : 728 euros
- Taxe foncière : 909 euros
- Impôt sur le revenu : 240 euros

Il paye plusieurs assurances :

- Assurance auto : 400 euros par an (« J'ai acheté ma voiture il y a dix ans. Je l'utilise peu. »)
- Assurance habitation : 30 euros par mois
- Mutuelle santé : 150 euros par mois

Son assurance vie a été résiliée.

Depuis 2006, il ne paye plus de crédit habitation. C'est ainsi qu'il commente ce remboursement sur vingt ans :

« Je sais pourquoi j'ai travaillé. Sans cela, aujourd'hui, je serais précaire. »

Ses autres dépenses fixes, qu'il juge « lourdes », concernent l'alimentation et l'électricité :

- Courses : Entre 400 et 500 euros par mois
- Chauffage/Electricité : 120 euros par mois
- Eau : 13 euros par mois

Yves n'a ni portable ni abonnement au câble. Il passe rarement des coups de fils. Sa facture téléphonique mensuelle s'élève à 7,50 euros.

Tous les mois, ses dépenses fixes s'élèvent donc à environ 700 euros. Si l'on y ajoute les 2 000 euros d'impôts annuels, la somme s'élève à 873 euros.

Le luxe, deux semaines de vacances dans les Deux-Sèvres


Tous les ans, Yves et Hélène vont passer une quinzaine de jours chez un « vieil oncle » dans les Deux-Sèvres. Et dépensent environ 200 euros entre le prix du carburant et celui de l'autoroute. C'est le principal poste du budget « loisirs » du couple.

Autre « gros » budget, l'abonnement annuel d'Yves à la tribune de football de Lens, pour 100 euros, mais il aurait « du mal à s'en passer ».

Rares sont ces autres « petits plaisirs » que s'offre l'ancien ouvrier. Il achète La Voix du Nord (0,95 euros) tous les jours, Le Canard enchaîné de temps à autre et, avec Hélène, il participe parfois à des repas dansants organisés par une association d'Hénin-Beaumont :

« Quand on a fini de payer la maison, on s'est dit “ouf on va profiter de la vie” mais là, à la fin du mois, il ne reste pratiquement rien. Il y a toujours quelque chose à payer. »

Après avoir fait ses comptes pour Rue89, Yves relève que « vraiment, non », il n'est pas privilégié. Il plaint surtout les jeunes qu'il accuse d'immobilisme :

« Moi, j'ai fait ma vie. Les jeunes, eux, vont travailler plus pour gagner moins à la retraite. Or, on ne les voit pas, ces jeunes, sur les manifs ! Nous, on les a défendus nos droits. Eux, ils risquent de tout perdre. »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

richard 27/08/2009 15:58

l'article concernant ce monsieur est d'une réalité implacable , oui comme lui des tas de gens sont dans une mouise pas possible , mais Sarkozy faisant un rot trop bruyant , chutant en faisant un footing à l'heure la plus chaude du mois d'aout et de la journée déchaine les passions , rend hystérique des tas de pintades , et voit sa cote de popularité exploser , mais même ici dans ce blog , de quoi parle t on ; de monsieur Mascarte et des millions de malheureux , de gens à qui on a volé les cottisations ? NON  on parle de Duquenne , de Bouquillon etc , vos articles monsieur Noel sont particulièrement interessants , mais vous n'êtes en rien responsable de la suite ,  bien à vous

il faudra nous en débarasser au plus tot 26/08/2009 20:38

david,je suis sur que trés prochainement, le F.N,lors des élections qui vont se succeder,nous indiquera toutes les turpitudes de bouquillon et de duquenne . les accords secrets,les échanges de documents et d'informations donnés par l'alliance républicaine pourraient etre pardonnés pour la chute de dalongeville,malheureusement,elles ont continué pour couler la liste FERRARI,avec l'appui de la maffia socialiste.(percheron,facon,genisson,mouton,kucheda,alexandre,e.t.c)nous sauront rapidement qui était celui qui informait les deux listes afin d'assurer son avenir professionnel.

mutuelle fr 25/08/2009 12:30

on a plus de pouvoir d'achats de nos jours le gouvernement nous appauvrit je suis de tout coeur avec vous courage et a bientot

voila pourquoi ce sont des incapables 23/08/2009 19:47

message personnel à mme yvelise dufresnes…..
TEXTE DE CHARLES PEGUY……
celui(ou celle) qui ne dit pas la vérité se fait le (la)complice des faussaires(bouquillon et duquenne)

voila pourquoi ce sont des incapables 23/08/2009 19:46

 




Accueil


Enquête
Politique
Faits Divers
Société
Etranger
Economie
Culture
Sport
France-Soir Vidéo
RSS


Détente


Musique
Tourisme
Gastronomie
Concours

TélévisionCulture


Pratique


Voyance
Contact

AbonnementCirculation






 
Hénin-Beaumont - L'UMP appelle à voter pour la gauche
Actu France Soir, le lundi 29 juin 2009 à 12:07
lu 682 fois · 1 commentaire










Cliquez pour agrandir
 










 

Hénin-Beaumont - L'UMP appelle à voter pour la gauche/Reuters
 







Après le premier tour de l'élection municipale partielle à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), où Marine Le  Pen a recueilli près de 40% des voix dimanche, L'UMP a appelé lundi à voter pour le candidat divers gauche au second tour.


Un vote républicain. "L'UMP ne veut pas l'élection de la liste FN d'Hénin-Beaumont. Elle appelle donc les électeurs à choisir le candidat divers gauche et républicain", déclare le secrétaire général du parti présidentiel, Xavier Bertrand, dans un communiqué.
La liste "Alliance républicaine" du divers gauche Daniel Duquenne est arrivée dimanche en deuxième position avec 21,19% des suffrages. Le socialiste Pierre Ferrari a obtenu 17,01%.
Le second tour de l'élection municipale partielle a lieu le dimanche 5 juillet.je vous rappelle que c'était une liste apolitique (de droite,sans doute


David NOËL 24/08/2009 10:47



L'UMP a eu un comportement républicain en appelant à voter pour la liste Duquenne et c'est tout à leur honneur.
Néanmoins, ne soyons pas dupes. La victoire de Duquenne contre le FN est une victoire de la gauche.
Le parallèle avec 2002 est trompeur : en 2002, Chirac bat Le Pen avec 82 % des voix et une mobilisation massive de la gauche. Dans les manifs anti-FN, on voyait des tas de jeunes du PC, de la
LCR, des Verts, des syndicalistes de tous bords, des sympathisants de gauche, mais les bataillons de manifestants gaullistes, libéraux et centristes étaient aux abonnés absents. Au second tour,
Chirac est élu avec plus de voix de gauche que de voix de droite. 

A Hénin-Beaumont, en appelant à voter Duquenne, l'UMP montre son appartenance au camp républicain, mais l'effet n'a rien à voir. Avec moins de 5 % des voix, l'UMP ne pèse pas grand chose à
Hénin-Beaumont. Sur le terrain, on ne les a pas vus se mobiliser contre l'extrême droite entre les deux tours.

En réalité, l'électorat de droite modérée sur Hénin vote FN depuis des années dans une ville où la droite est inexistante. Jean-Marc Legrand en est d'ailleurs en partie responsable. Elu en 2001
sur la liste Dalongeville, le leader d'Hénin-Beaumont demain pesait 10 % des voix. Mais au lieu de faire valoir sa différence, d'être un élu critique, de continuer à faire du terrain avec son
association en passant régulièrement des tracts, il s'est coulé dans le moule et a mis son association en sommeil, une association de droite qui réalisait 25 % des voix aux municipales de 1995
avec Jacqueline Hauchart. Clairement, le FN doit sa progression à la disparition de la droite locale. 

Il faut espérer pour le débat public que Nesredine Ramdani organisera réellement l'UMP sur Hénin. Il ne l'a pas fait après les législatives de 2007 et on en a vu les conséquences. Je combats la
politique de l'UMP, mais je déplore que l'UMP ne fasse pas plus d'efforts pour s'organiser sur Hénin, au grand désespoir des électeurs de droite qu'elle jette dans les bras du FN.  



voila pourquoi ce sont des incapables 23/08/2009 13:36

voila pourquoi ce sont des incapables.acte 2.ce mail s’adresse aussi particulierement ,à l’omniprésent cimares,ancien larbin de darchicourt et ami de duquenne (je vous donnerais trés prochainement son nom et sa fonction actuelle)….que pensent les contribuables de souchez,carvin,courrieres quand ils voient leurs employés municipaux et leurs matériels, venir travailler à hénin-beaumont…. c’est ce qu’on nomme la solidarité de la maffia socialiste,qui a permis de faire élire à H.B.T,une équipe de pantins soumis.

David NOËL 23/08/2009 15:34



Cimarès est un intervenant régulier de ce blog et il n'a jamais ménagé ses critiques envers un système socialiste régional clanique et affairiste. Je ne doute pas qu'il nous dira ce qu'il pense
de l'aide apportée par Jean-Marie Alexandre et d'autres élus du secteur à l'équipe Duquenne...
Jean-Marie Alexandre, par exemple, a parlé de factures payées par le MRC 62. S'agit-il d'une aide sans arrière-pensées et d'une pratique normale ?

Pour tout vous dire, j'ai longtemps cru que Daniel Duquenne était un homme honnête, qui incarnait les valeurs socialistes bafouées par la fédération du Pas-de-Calais et par Gérard Dalongeville.
Lâché par la fédé PS 62, Daniel Duquenne était un homme droit qui se battait contre le système clientéliste.
Je pouvais comprendre qu'il ne veuille pas participer à un front républicain derrière la liste de gauche la mieux placée en 2008, mais il est allé bien au-delà de l'acceptable en salissant les
partis de gauche, en dénonçant une logique de partis et une trahison là où pour ma part il n'y avait que de la discipline républicaine. Daniel Duquenne ne pouvait pas ignorer que je votais
Dalongeville comme j'avais voté Chirac le 5 mai 2002, mais cependant, il nous a traités comme des ennemis alors que nous le voyions comme un allié.

Il a franchi la ligne jaune en pactisant avec le FN. Le combat contre le système Dalongeville n'autorise pas tout.
En 2009, il a fait fort. Ignorant les rapports de l'AR et du FN, j'avais rencontré plusieurs fois l'AR durant le mandat Dalongeville, échangeant régulièrement des informations et allant jusqu'à
préparer un conseil municipal avec eux, en janvier dernier.
Alors que je considérais Daniel Duquenne comme un allié, que tout le monde chez nous imaginait une campagne propre et une alliance logique entre les deux tours entre nos deux listes, Daniel
Duquenne et son équipe se sont livrés à des attaques gratuites et infondées contre notre liste, ils ont montré une duplicité que je n'aurais pas imaginée au cours des négociations, avant de se
rapprocher ostensiblement des barons locaux du PS et du MRC. Leurs adhérents que nous avons rencontrés auraient préféré une triangulaire et une victoire de Briois plutôt qu'une fusion avec notre
liste. Moi qui avais toujours cru en une alliance logique entre nous, je suis tombé des nues...
Au final, on a l'impression que le nouveau maire et ses proches, obsédés par leur soif de revanche, étaient prêts à tout pour gagner, quitte à abandonner tous les principes.

Ce comportement, ils le paieront un jour ou l'autre. En tout cas, il est clair que nous n'aurons plus aucune confiance en Daniel Duquenne et en ses amis.