Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

cimares 22/08/2009 19:12

Je veux préciser que, contrairement à aujourd'hui, en 2001, le maire ne pouvait demander au conseil le retrait du poste d'adjoint. Tout au plus pouvait-il lui retirer ses délégations.Ce qu'il a fait. Comme le régime indemnitaire va avec la délégation, un adjoint sans délégation ne disposait donc pas de régime indemnitaire.Le régime juridique d'un adjoint ne pouvait donc être remis en cause par le maire qui ne pouvait défaire ce que l'assemblée avait fait pour la durée du mandat.

David NOËL 22/08/2009 20:21



Vous avez parfaitement raison, mais il était parfaitement possible à MM. Bouquillon et Bureau de démissionner de leurs postes d'adjoint. Pourquoi ne pas l'avoir fait, si vraiment il n'y a pas de
milieu entre adjoint dans la majorité de la majorité et conseiller municipal d'opposition ?

M. Bouquillon n'a cessé de dire qu'être adjoint critique, ça n'existe pas et qu'il faut être conseiller municipal d'opposition. Mais lui-même, en son temps, n'a pas démissionné de son poste
d'adjoint, il était adjoint critique, adjoint dans l'opposition, mais il n'a pas démissionné de son poste d'adjoint.

C'est donc qu'il y a quelque chose entre adjoint dans la majorité de la majorité et conseiller municipal d'opposition. Pourquoi l'avoir nié ?



alerte 21/08/2009 21:03

2 mois de silence......nous les savions incompétent,ils sont aussi muets.A MOINS QU'ILS NE SAVENT PAS QUOI FAIRE...pendant ce temps là,la situation des associations se dégradent à vitesse grand V et la saleté de la ville est devenue insupportable....
 les baisés comptaient vous ....élus par 12% des inscrits,ils sont pires que dalongeville.eux, les fils et les enfants de G.D.,anciens adjoints et anciens D.G.S.

David NOËL 22/08/2009 11:07



Vous avez raison, Alerte. Il faut rappeler à ceux qui auraient perdu la mémoire que Georges Bouquillon et Jean-Marc Bureau ont été les adjoints de Gérard Dalongeville de mars 2001 à décembre
2002, qu'ils sont passés dans l'opposition tout en gardant leur titre d'adjoint que Dalongeville ne pouvait pas leur retirer (la loi ne l'obligeait pas à retirer le titre d'adjoint d'un adjoint
sans délégation) et qu'ils n'ont jamais démissionné.

En le faisant élire en 2001, ce sont bien Georges Bouquillon et Jean-Marc Bureau qui ont rendu Gérard Dalongeville incontournable en 2008.

Les militants PCF et MJS ont été responsables en 2008 en s'en tenant au principe du front républicain derrière la liste de gauche la mieux placée pour battre le FN, qui était celle du maire
sortant. Mais qui avait mis Dalongeville sur orbite en 2001, si ce n'est Georges Bouquillon et Jean-Marc Bureau ?

Dalongeville aura été un maître en manipulation, pactisant avec le FN sur le parking de Babou pour démolir Darchicourt, mais Georges Bouquillon aura bien retenu la leçon, lui qui pactisé avec le
FN pour démolir Dalongeville en préparant ensemble un débat télévisé contre Marie-Noëlle Lienemann. L'élève Bouquillon, digne héritier du maître Dalongeville...

Vont-ils un jour s'expliquer ?